• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Gezelle Guido

     

    http://www.trabel.com/brugge/images/brugge-gezellemuseum.jpg

     

    Né à Bruges le 1er mai 1830 et décédé à Bruges le 27 novembre 1899. Premier poète d'envergure de la littérature flamande moderne tant par son lyrisme que par sa sensibilité contemporaine. Ordonné prêtre en 1854, il est nommé professeur au petit séminaire de Rouselaere (Roulers) où il prit conscience de sa vocation poétique et compose des pièces de circonstance recueillies dans Exercices poétiques flamands, 1858; Fleurs de cimetière, 1858; Poésies, chansons et prières, 1862. En 1860, muté à Bruges, il est nommé d'abord sous-recteur au séminaire anglais, puis vicaire dans la paroisse Sainte-Walburgis. En 1872, il est transféré à Courtrai où, tout en assumant la charge de vicaire, il se livre à des études linguistiques et folkloriques et se consacre à la direction des revues qu'il a fondées lui-même. En 1892 paraît La couronne du temps suivi de Collier de rimes, en 1897. Libre de toute mode littéraire, il chante la Flandre, la nature et la foi. La spontanéité de son inspiration s'accompagne d'un extrême raffinement de l'expression.


    Oeuvres traduites en français

    Un compagnon pour toutes les saisons, choix, préface et traduction du néerlandais par Liliane Wouters, Marseille, Éditions Autres temps, « Temps poétique », 1999, 184 p.

    Le Tombeau de Gezelle, Seuphor traduit Gezelle, introduction par Agnes Caers, avec 5 gravures de Michel Seuphor. Bruxelles, Éditions De Blauwe Reiger, 2000.

    Films : Kerkhofblommen (Fleurs de cimetière) de Roland Verhavert , 1964— Een jaarkrans van schoonheid (Un cycle des saisonnières beautés] , court métrage de Gilbert Lambert, textes de Guido Gezelle, 1967.

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-12
    Loading

    Documents associés

    • Poèmes
    • TU ME MANQUES (Ik mis U, 1859) À l'ami absent, «Tu me manques, où que j'aille, d'où que je...