• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Gallus Caïus Cornelius

    Gaius Gaius CorneliusGallus est le premier des poètes élégiaques romains dont on connaisse l'existence. Partisan d'Octave, il se battit à ses côtés en Afrique avant d'obtenir d'Auguste la charge de préfet de l'Egypte*. Mais, condamné à l'exil par le Sénat pour ses imprudences en matière de gestion et voyant tous ses biens confisqués, il préfère se donner la mort plutôt que de supporter l'infamie. Il fut ami et protecteur du grand poète Virgile* et donna avec d'autres, tel Ovide*, son caractère amoureux et plaintif aux élégies. Ces poèmes en distiques élégiaques - c'est à dire regroupant deux vers, un hexamètre et un pentamètre - ont été repris au XVIe siècle par Ronsard* du Bellay et La fontaine.

    Lors du décès de Jean-Jacques Rousseau*, Jacques Henri Bernardin de Saint-Pierre cite partiellement « ces deux vers que Virgile fait adresser par Gallus aux bergers de l'Arcadie, et qui faisaient allusion à un projet (Rousseau et Saint-Bernardin) dont nous nous entretrenions souvent » : Atque utinam ex vobis unus, vestrique fuissem / Aut custos gregis, aut maturae vintor uvae! - Et plût aux dieux que j'eusse été l'un de vous ou le gardien de votre troupeau, ou le vendangeur de la grappe mûrie! (La vie et les ouvrages de Jean-Jacques Rousseau, édition présentée et annotée par Raymond Trousson, Paris, Honoré Champion, « L'Âge des Lumières », 2009, p. 199)

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-08
    Loading