• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    En mémoire de Georges Anglade [1944-2010]


    Anglade Mireille et Geroges «C'est avec beaucoup de tristesse que la communauté universitaire de l'UQAM a appris la nouvelle du décès du professeur retraité du Département de géographie, et l'un des fondateurs de l'UQAM, M. Georges Anglade, survenu lors du tremblement de terre qui a fortement ébranlé Haïti, le 12 janvier. L'épouse du professeur Anglade, Mme Mireille Neptune, a également péri lors du séisme. Ils étaient en Haïti pour visiter des proches.

    Le recteur, M. Claude Corbo, s'est dit extrêmement attristé par le décès tragique de ce pionnier de l'UQAM et de son épouse, à Port-au-Prince (Lettre de Claude Corbo). «Nous avons été collègues pendant de nombreuses décennies à bâtir cette Université et lui donner son caractère unique, fondé sur l'ouverture et le respect de la différence.» Sachant qu'il s'exprime au nom de toute la communauté universitaire de l'UQAM, M. Corbo offre ses plus sincères condoléances aux familles et aux proches.

    Carrière universitaire M. Anglade est né à Port-au-Prince le 18 juillet 1944. Après des études supérieures dans sa ville natale à l'École Normale Supérieure et à la Faculté de Droit, il part à Strasbourg en 1965 et étudie au Centre de géographie appliquée de Strasbourg, où il obtient son doctorat de troisième cycle, parallèlement à une licence ès lettres de l'Université. En 1969, il immigre au Québec et devient professeur de géographie sociale à l'UQAM. Il a été directeur du Département de géographie, de juin 1982 à mai 1984, directeur intérimaire du Département, de novembre 1984 à mars 1985, et directeur du programme de Maîtrise en géographie, à deux reprises, de juin 1979 à mai 1981 et de juin 1985 à mai 1987. Le professeur Anglade a pris sa retraite de l'UQAM en 2002.

    M. Anglade aimait se définir comme «un homme en trois morceaux», distinguant en lui le géographe, le politicien et l'écrivain. En effet, outre ses fonctions universitaires, il a activement participé aux revendications démocratiques pour Haïti et a agi à titre de porte-parole et fondateur du Mouvement haïtien de solidarité. Il a été conseiller spécial auprès du président Aristide et du gouvernement Préval. Il a écrit de nombreux livres où Haïti occupait une place centrale. »

    («Décès du professeur retraité Georges Anglade, Sciences humaines, Nouvelles institutionnelles - Site de l'UQAM, janvier 2010)

    L'ensemble des hommages de ses collègues et étudiants se trouve sur le site du Département de l'UQAM.
    <http://www.geo.uqam.ca/>

    Voici un extrait d'un de ces hommages:

    «Alors qu’il semble se dessiner un énorme projet international pour la reconstruction d’une Haïti plus solide, alors que son peuple meurtri relève la tête dans les ruines et affirme sa détermination à rebâtir la capitale (il faut entendre la belle chanson Haïti pas fini, du groupe montréalais Deya), se pourrait-il que par une ironie cruelle, l’événement qui a entraîné la mort de Georges et de Mireille sonne l’avènement de « L’Autre Haïti possible », qu’ils ont toujours cherchée avec constance, courage, rigueur et lucidité.» (Luc Loslier, Magog, Québec
    Janvier 2010

    L'ensemble des hommages de ses anciens collègues et étudiants se trouve sur le site du Département de l'UQAM:
    <http://www.geo.uqam.ca/>

    « Pessimisme de l'intelligence, optimisme de la volonté colle bien à ce qu'ont été les deux béquilles de ma traversée de l'année 2007-2008. Je prenais appui tour à tour sur l'un ou l'autre. Si rien ne pouvait m'arrêter dans ma quête, je ne me suis cependant jamais fait d'illusions sur la mise en application des ruptures que cela impliquait. Et comme je joue à ce petit jeu depuis plus de quarante ans, (…) ce n'est pas maintenant que je vais m'arrêter, sous prétexte que cela n'aurait jamais servi à rien, ou si peu que rien. Et si ce livre des hebdos de cette année devait ne provoquer aucun ajustement, ma foi, je le ferais quand même, pour que l'on sache que ce n'est pas tant la lumière au bout du tunnel qui nous a fait défaut, mais plutôt le bout du tunnel lui-même qui se dérobe à nous, Haïtiens, depuis trop longtemps».

    Pour un profil de cet homme «en trois morceaux», comme il aimait le dire: «géographe, politicien, écrivain», consulter le site de l'Ile en Île:
    http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/anglade.html

    IMAGE

    Mireille et Georges Anglade

    Thestar,com

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-18
    Loading