• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Dernière Cène (La)

    Leonard da Vinci (Wikipedia


















    Ùltima Cena (La Cena) à Santa Maria delle grazie
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Última_Cena_-_Da_Vinci_5.jpg























    Sainte Marie des Grâces à Milan

    Plusieurs artistes ont peint le dernier repas de Jésus, celui au cours duquel le fils de Dieu annonce que l'un de ses apôtres va le trahir. Léonard da Vinci n'a pas voulu, comme ses prédécesseurs, exécuter une oeuvre figée. Les personnages ne sont plus passifs mais actifs. Léonard de Vinci peint les secondes qui suivent l'annonce de la trahison.

    Contemporaine de Léonard da Vinci et supervisée par un de ses disciples , imprégné de sa manière caractéristique, la «Dernière Cène» de l’abbaye des Prémontrés à Tongerlo (Anvers) fait partie des répliques d’époque les plus rarissimes. Réalisée du vivant de Leonardo sur le modèle de la fresque endommagée qui décore le réfectoire du monastère de Sainte Marie des Grâces à Milan, elle est considérée par les experts les plus éminents comme une référence incontestable.

    «La copie de la Cène de Tongerlo, alors attribuée à Léonard, est négociée, en 1545, à Anvers, auprès des héritiers d’un certain Jean Le Grand. Son lieu de conservation antérieur est inconnu», écrit Laure Fagnart, Le tableau présentant la dernière Cène entre Jésus et ses apôtres est une oeuvre monumentale de 8 mètres sur 4. Sa copie la plus fidèle et la plus ancienne est disposée dans l'abbaye . Elle a été réalisée sur base des propres calques et poncifs que Léonard de Vinci a utilisés entre 1494 et 1498.


    Lonard da vinci





















    La dernière cène à l'Abbaye de Tongerlo (Belgique)
    http://francismarotti.blogspot.com/2009/07/abdij-tongerlo-belgium.htm

    Le récit de la Dernière Cène a été rapporté par les quatre évangélistes, mais son contenu varie de l'un à l'autre. Il se situe dans le contexte du retour de Jésus à Jérusalem et de la célébration de la pâque juive. Ce repas d'adieu* de Jésus avec ses disciples, en mémoire de la traversée de la mer rouge et de la rentrée dans la terre promise, précède son arrestation et sa mort sur la croix sous Ponce Pilate. Jésus y annonce la trahison d'un de ses disciples et sa propre résurrection. Voici le récit selon Matthieu de cet événement central des communautés chrétiennes rassemblées autour de la table du Seigneur dans une convivialité de mémoire et d'espoir.

    «Ce jour là était le premier des jours sans levain. Ses disciples vinrent auprès de Jésus: Dis-nous où tu veux manger la pâque, et nous ferons le nécessaire.

    Et lui: Allez voir Untel en ville et dites-lui: «Le maître déclare: Mon temps approche. C'est chez toi que je veux faire la pâque avec mes disciples.»

    Ils obéirent à Jésus et la pâque fut préparée.

    Le soir, il était avec les Douze à table. Pendant qu'il mangeaient, il déclara: Croyez-en ma parole, l'un de vous me livrera.

    Consternés, ils lui demandèrent: Suis-je celui-là, maître?

    Mais Jésus: Celui qui a mis la main dans le plat en même temps que moi, celui-là me livrera. Il est écrit que le Fils de l'homme doit partir, et il s'en ira. Mais malheur à celui qui le livrera. Mieux vaut pour lui ne pas être né. Judas*, qui le livrait, demanda: Suis-je celui-là, rabbi?

    Jésus: Tu l'as dit.

    Ils mangeaient. Jésus prit du pain. Il prononça des paroles de louange. Il en fit des parts qu'il distribua à ses disciples en leur disant: Voici pour vous. Mangez, car ce pain est mon corps.

    Il prit une coupe. Il prononça des paroles de gratitude, et le leur rendit: Que tous boivent, car ce vin est mon sang, le sang de l'Alliance, qui est versé pour beaucoup, en vue du pardon de leurs égarements. Je vous le dis, désormais je ne boirai plus du produit de la vigne, jusqu'au moment de le boire avec vous, dans le règne de mon Père.

    Ils chantèrent des cantiques. Puis ils se rendirent sur la montagne des Oliviers... (26, 17-30)






















    Abbaye de Tongerlo, province d'Anvers, Belgique
    monastère de l'Ordre de Prémontré
    http://www.tongerlo.be/abbaye.php?lg=fr

    Welcome to the International Website for the Order of Prémontré
    http://www.premontre.org/

    Communauté de chanoines réguliers, l'Ordre des Prémontrés doit son nom à l'abbaye fondée en 1120 à Prémontré (Aisne) par saint Norbert (mort en 1134). Depuis sa jeunesse chanoine de Xanten (sur le Rhin), mais sans ferveur, Norbert se convertit en 1115. Toutefois, sa tentative de réformer l'abbaye lui vaut au synode de Fritzlar (1118) l'accusation d'être un dangereux novateur. Devenu, avec l'autorisation de Gélase II, prédicateur itinérant, il se lie avec l'évêque de Laon. Ils fondent ensemble l'abbaye de Prémontré. En 1226, l'année même où il obtient d'Honorius III la reconnaissance de sa fondation, Norbert, qui avait déjà repris ses prédications, est nommé archevêque de Magdebourg.
    Encyclopédie Universalis
    http://www.universalis.fr/encyclopedie/T302234/PREMONTRES.htm

    Au sujet des copies en France, en Italie et à Vienne, consulter:
    http://www.lecoindelenigme.com/commentaire5.htm

    À quelques pas du vieux port, trône au cœur du centre historique de Montréal, la basilique Notre-Dame. Elle fut construite de 1824 à 1829 dans le style néo-gothique.Signalons la présence d'une multitude de statues en bois dont une reproduction de la dernière cène de Léonard de Vinci.
    http://www.basiliquenddm.org/

    © Éric Volant

    Tous droit réservés

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-06-29

    Notes