• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    De drôles de bêtes. Essai sur la mort

    Pierre Bertrand et Martin Thibault, De drôles de bêtes. Essai sur la mort, Éditions Trois-Pistoles, 2011, 161 pages.

    Incipit

    Je ne sais pas. Je ne sais plus. J'écris d'instinct. Je ne sais jamais à l'avance ce que je vais jeter à l'écran de mon ordi. J'aime aussi d'instinct. Je ne sais jamais à l'avance comment je vais aimer. Ça dépend de la femme que j'ai dans les bras, ça dépend du moment, ça dépend de moi à cette occasion et du monde dans lequel on se démène alors. Mais ce qui est sûr : Marianne n'est plus là. [...] Marianne est disparu de ma vie comme si la mort l'avait emporté. Je reste seul, les bras pendants, le regard triste et court, à entendre malgré tous les battements de mon coeur dans mes tempes. La dernière fois qu'on s'est vus, elle m'a affirmé qu'elle m'aimait. Et je lui ai répondu que je l'aimais. On s'est dit chacun à son tour, debout dans mon salon, juste avant de s'étreindre une dernière fois et en pleurant à nombreuses et chaudes larmes : « Tu vas me manquer! » (Martin Thibault).

    Extrait

    Pour en revenir à la vie que nous partageons avec les animaux, comprenons que si nous avons tant besoin de la mort des autres notre propre mort est également inévitable. Je repense à la truite mouchetée agonisant au fond de la chaloupe. La mort est peut-être d'autant plus absurde qu'elle prend le masque de la vie. Alors que la truite s'élance vers sa proie, poussée par le besoin et le désir, elle est prise au piège. Sa pulsion de vie la tue! La mort se cache derrière le désir et le plaisir. C'est dire combien la mort, tout en étant contraire à la vie, lui est intimement mêlée. La mort surgit d'où on ne l'attend pas. Elle peut surgir de notre propre avidité, de notre inconscience, d'accidents nombreux et divers.. Notre destin n'est pas si différent de celui des animaux. (Pierre Bertrand)

    Quatrième page de la couverture

    [...] Dans De drôles de bêtes s'expriment toute la sensibilité du poète et romancier Martin Thibault ainsi que toute la délicatesse et la profondeur du philosophe Pierre Bertrand. Qui sont ces « drôles de bêtes » sinon nous-mêmes aux prises avec cette inconnue qui chemine avec nous depuis la naissance,

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-15