• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    Creech Thomas

     

    Creech ThomasThomas Creech (1659-1700). Savant éditeur d’Oxford qui se pend après avoir achevé la traduction des œuvres de Lucrèce*. Son suicide s’inscrit dans une série de suicides, notamment de membres du clergé et d’hommes politiques, de sorte que l’on a pu parler de maladie anglaise*. On a voulu aussi faire de son geste le type même du suicide philosophique. La rumeur veut que Creech tenait le Biathanatos de Donne* dans une main et une corde dans l’autre. Il aurait ajouté une note à son manuscrit de Lucrèce: «Il faudra que je me pende quand j’aurai fini mon commentaire.» Ce qui provoquera le sarcasme de Voltaire*: «Il se tint parole pour avoir le plaisir de finir comme son auteur. S’il avait entrepris un commentaire sur Ovide, il aurait vécu plus longtemps» («De Caton, du suicide et du livre de l’abbé Saint-Cyran qui légitime le suicide», Dictionnaire philosophique, cité par G. Minois, Histoire du suicide, p. 211). De mauvaises langues prétendirent aussi que les erreurs qu’il avait commises dans sa traduction le plongeaient dans le désespoir. Mais, en réalité, l’éditeur se serait enlevé la vie à cause d’un chagrin d’amour, les parents de sa bien-aimée refusant d’approuver son mariage avec leur fille.

     

    IMAGE

    books.google.com

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-18