• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Cohen Albert

    Cohen AlbertNé à Corfou (Grèce) le 16 août 1895 et décédé à Genève (Suisse) le 17octobre 1981. Il adopte la nationalité suisse après des études de droit à Genève. En tant que diplomate et écrivain, il s'implique dans la défense du peuple juif dont il est issu. Pendant la Seconde Guerre* mondiale, Cohen met entre parenthèses sa carrière littéraire. Il est en effet nommé conseiller juridique du Comité intergouvernemental pour les réfugiés. Suite à la mort de sa mère, il publie en 1954 le Livre de ma mère qui précède son oeuvre la plus connue, Belle du Seigneur, qui sort en 1968, un chef-d’œuvre de la littérature d’amour. Ariane, la prude calviniste genevoise, succombe au pouvoir séducteur de Solal, haut fonctionnaire juif au service de la Société des nations. Un amour passionné et adultère qui les conduit progressivement vers la toxicomanie*, la folie et le suicide. Cette œuvre magistrale révèle «les tensions de l’Histoire*, la montée de l’antisémitisme et du nazisme, et constitue l’une des expressions les plus originales de la conscience juive, dont elle manifeste les préoccupations et les angoisses» (H. Mitterand, Dictionnaire des grandes œuvres de la littérature française, p. 66).

    Dans le Livre de ma mère, Cohen témoigne autant de son amour que de son remords. Il rend hommage à sa mère décédée onze ans auparavant. Il décrit la force des liens qui les unissaient de l'enfance à l'âge adulte, exprime ses regrets de l'absence maternelle qu'il ne peut combler. Diane, sa mère, voulait tellement plaire aux deux êtres les plus importants de sa vie, son fils et son mari, qu'elle était prête à faire pour eux n'importe quel sacrifice*. Dans une écriture simple et honnête, son fils
    s'avoue attristé de toutes les acerbités verbales dont il a affligé sa mère et se montre fort déçu de lui-même.

    © Tous droits résevés

    IMAGE

    leslivres.com

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-06-28
    Loading

    Notes