• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Chine

    On estime à 250 000 - 300 000 le nombre de personnes en Chine qui mettent fin à leurs jours chaque année. La Chine «est apparemment le seul pays de la planète où les femmes se suicident plus que les hommes (58%). Ce sont surtout celles des campagnes qui sont les plus exposées: quand elles n'en peuvent plus, elles avalent des pesticides. "Les gens sont devenus plus fragiles, explique Zhang Chun, directeur du réseau d'aide contre le suicide de Nankin (est), surtout les groupes défavorisés et l'élite". Depuis l'ouverture, les changements sociaux rapides et les contradictions entre les valeurs traditionnelles et modernes ont fait perdre aux gens leur équilibre psychologique", note-t-il, "beaucoup essaient de retrouver leur équilibre par la course à la fortune".

    Dans la Chine, désormais quatrième puissance économique mondiale, le suicide est la première cause de mortalité des 15-34 ans. Le pays est aussi l'un des rares où les ruraux se suicident plus que les citadins. "Le nombre de suicides à la campagne est trois fois celui des villes", indique Yang Qing, professeur de psychologie à l'Université de Shenzhen (sud). Huo Datong, premier psychanalyste à avoir ouvert un cabinet en Chine, voit de plus en plus de troubles névrotiques et psychotiques. "Avec les réformes, la société est devenue plus compliquée, l'individualisme plus fort et les problèmes psychiques de plus en plus graves", explique M. Huo, contacté à Chengdu, dans le Sichuan (sud-ouest). "On voit dans les hôpitaux psychiatriques beaucoup de patients psychotiques à cause du développement économique qui a (entraîné) une dissolution des liens parentaux et familiaux, un isolement des autres". "La pression du travail* est devenue plus grande qu'avant, les gens sont plus angoissés (...) les symptômes névrotiques sont devenus plus fréquents", ajoute-t-il.»

    Source: Pascale Trouillaud (AFP), «Pression, perte de repères, suicides : le revers du miracle économique chinois» La Chine aujourd'hui, le 18/12/2008.

    http://chine.aujourdhuilemonde.com/pression-perte-de-reperes-suicides-
    le-revers-du-miracle-economique-chinois

    «Les mutations rapides et radicales amenées par l'ouverture économique ont ébranlé la société chinoise, fait éclater les structures familiales et claniques traditionnelles, tendu les relations sociales et mis sous pression l'individu chinois.

    La culture multimillénaire chinoise est devenue, en une génération, une culture du profit, considèrent des psychiatres. La course généralisée à l'argent entraîne une montée de l'individualisme et de la compétition, de fortes pressions au travail ou sur l'enfant unique surinvesti par ses parents d'un impératif de réussite.

    Dans le pays où trois, voire quatre, générations vivaient sous le même toit, le lien familial s'est disloqué, avec l'abandon des personnes âgées. Des millions de parents ruraux laissent leurs enfants pour aller travailler dans les métropoles où ils se déracinent.

    Le sentiment de précarité a augmenté chez de nombreux Chinois. Autrefois, le Parti communiste réglait leur vie. Il garantissait le "bol de riz en fer" synonyme d'emploi à vie, logement, soins de santé et éducation. Alors que ce n'est plus le cas, beaucoup de Chinois perdent pied.»

    Source: «Chine: un taux de suicide parmi les plus élevés au monde», PsychoMédia, le 17 décembre 2008.

    Bibliographie

    Léon Vandermeersch, «Poèmes féminins du seuil de la mort dans la Chine des Qing», dans Mourir... un peu... beaucoup..., Savoirs et clinique 2004- 2 (no5) p. 63 à 66. En Chine, les poèmes du seuil de la mort de suicidées, en combinant l’acte d’écrire, typiquement masculin, avec l’auto-immolation, élèvent le suicide féminin au niveau d’héroisme* du suicide masculin. Le contraste est frappant avec le suicide féminin occidental d’auto-effacement dont celui de Virginia Woolf* est l’exemple.

    Texte intégral: < www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=SC_005_0063 >

    Natalia Fernandez Diaz, «Les femmes et le suicide: une exploration depuis la périphérie discursive (I)
    Encyclopédie sur la mort
    < http://agora-2.org/thematiques/mort/edition.nsf/(idx)/x5645C0BB1BA432CB8525784400519E6B?OpenDocument >

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-10