• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Champagne Maurice

     

    Maurice ChampagneMaurice Champagne né à Montréal, le 7 mai 1936 et décédé en 1998. Poète et essayiste, Maurice Champagne obtient une maîtrise ès arts en philosophie de l'Institut d'Études médiévales de Montréal en 1956 et un diplôme d'études supérieures en psychologie de l'enfant et de l'adolescent. Il est également docteur ès lettres de l'Université de Nice depuis 1969. En 1970, au lendemain de la crise d'octobre, il quitte l'enseignement pour prendre la direction de La Ligue des droits de l'homme du Québec. De 1975 à 1978, il travaille à la mise sur pied de La Commission des droits et libertés de la personne, organisme gouvernemental créé pour veiller à l'application de la Charte des droits du Québec. De 1978 à 1984, il se consacre à ses recherches, à ses publications et à ses conférences, centrées sur le développement de la personne et sur la dynamique des valeurs relationnelles et affectives. Mais il reste impliqué dans le renouvellement de la législation sociale au Québec, en particulier dans les domaines de la protection de la jeunesse et de l'Égalité entre les hommes et les femmes. En 1984, à la demande de René Lévesque, il accepte un mandat de sous ministre pour veiller à l'élaboration d'une politique familiale moderne pour le Québec qui soit compatible avec les revendications féminines. Depuis 1989, il est revenu à ses activités de recherche et d'écriture, tout en poursuivant son engagement au service des droits.

    Il reçut le prix du gouverneur général du Canada pour son livre La famille et l’homme à délivrer du pouvoir, en 1980. Son corps fut retrouvé dans le fleuve Saint-Laurent à Montréal près de la tour de l’Horloge le 12 novembre 1998. La symbolique de son geste suicidaire renvoie à son attachement au Québec où le fleuve a une valeur mythique de fécondité et de communication. Il souffrait, depuis quelque temps, d’une dépression* qui minait gravement sa santé. Derrière son regard sévère et inquiet, on devinait une personnalité moralement et intellectuellement curieuse et exigeante. Sa tristesse fut d’observer, chez soi comme chez les autres, l’incapacité d’être à la hauteur de ses attentes et de faillir dans les relations interpersonnelles.

    http://www.litterature.org/recherche/ecrivains/champagne-maurice-116/

     

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-10
    Loading