• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Cesar Ana Christina

    Ana Cristina Cesar (1952-1983) est une poétesse et traductrice brésilienne . Fille d'une famille très cultivée de la classe moyenne, elle fait une majeure en Lettres au PUC-Rio et y obtient une maîtrise en Communications. Elle poursuivra une deuxième maîtrise à l'University of Essex à Londres en théories littéraires et traduction. Influencée par la littérature anglaise et américaine, admiratrice de Sylvia Plath* et de Katherine Mansfield, Ana Cristina César devient l'une des plus importants écrivains de Rio de Janeiro des années 1970. À 31 ans, elle met fin à sa vie en sautant de l'appartement de ses parents à Copacabana en 1983.

    Poésie

    The Your Feet (1982)
    Unpublished and Scattered (1985)
    Select new (édition posthume par Armando Freitas Filho)

    En ligne

    http://www.shvoong.com/humanities/2110162-ana-cristina-cesar-great-brazilian/#ixzz1Jlu9vlHO

    Michel Riaudel, « La traduction au travail dans l’œuvre poétique d’Ana Cristina Cesar »

    RÉSUMÉ
    Tout au long de sa courte vie, Ana Cristina Cesar (1952-1983) s’est placée dans un constant va-et-vient entre les langues et les textes. Son parcours semble approfondir la leçon moderniste vers des voies nouvelles, dans la mesure où elle ne se contente pas de rechercher des équivalences culturelles ou géographiques : elle introduit du jeu, comme l’ont fait de grands noms dont l’œuvre montre une relation étroite entre traduction et création littéraire.

    Translation. Throughout her short life, Ana Cristina Cesar (1952-1983) has practiced a constant swinging between languages and texts. Her attitude seems to aim at opening new ways for the modernistic current as she is not satisfied with searching for cultural or geographical equivalences : she introduces the game, like many great authors whose work shows a close connection between translation and literary creation.

    Source: Revue de littérature comparée, 2005/4 (n o 316)
    http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=RLC_316_0457

    FLORES DO MAIS
    par Ana Cristina Cesar

    devagar escreva
    uma primeira letra
    escreva
    na imediações construídas
    pelos furacões;
    devagar meça
    a primeira pássara
    bisonha que
    riscar
    o pano de boca
    aberto
    sobre os vendavais;
    devagar imponha
    o pulso
    que melhor
    souber sangrar
    sobre a faca
    das marés;
    devagar imprima
    o primeiro
    olhar
    sobre o galope molhado
    dos animais; devagar
    peça mais
    e mais e
    mais

    Source: poesia.net
    www.algumapoesia.com.br
    Carlos Machado, 2005


    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-18
    Loading