• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Brunelle Manon

    Brunelle ManonLe 11 juin 2004, Manon Brunelle s’est rendue à Zurich en Suisse afin d’être assistée dans son suicide par l’Association pour une mort digne, connue sous le nom de Dignitas*. Atteinte de sclérose en plaques et confinée dans une chambre d’un centre de soins de longue durée, elle souffre de solitude, de perte d’autonomie et d’un sentiment profond d’inutilité. Se voyant dépérir et parfaitement lucide, elle décide de mourir et engage sa démarche auprès de Dignitas. Pour son ultime voyage en Suisse, elle se fera accompagner par l’animateur Benoît Dutrisac et le réalisateur André St-Pierre. Cet accompagnement a donné lieu à la création d’un documentaire Manon où la protagoniste raconte sa vie, sa maladie, sa douleur, sa solitude et sa colère. Manon y explique sa décision: «La seule personne qui pouvait savoir si elle devait partir, si elle pouvait partir, si c’était légalement admissible de partir, c’était moi. C’est moi qui souffre depuis trente-cinq ans. C’est long, c’est très, très long. Je ne suis plus capable vraiment plus capable. S’ils me refusaient chez Dignitas, ce serait la carotide.» Manon témoigne de son bonheur: «C’est le jour. Le grand jour. Le tant attendu. J’ai tellement hâte de ne plus avoir mal nulle part. Je crois rêver. Sans blague. C’est le plus beau jour de ma vie ».

    Ce qui est étonnant, c'est toute la littérature qui a été consacrée à Manon Brunelle et, après plusieurs recherches, nous avons si peu trouver sur sa personne, sa personnalité, son statut social et familial, sa date de naissance. La personne a disparu dans tout ce débat sur l'euthansie et le suicide assisté. La littérature contre son geste a été particulièrement dure et cruelle contre elle et contre son geste, sans aucun repsect pour sa personne et sa décision. Surtout les milieux catholiques ont agi avec beau coup de disgrâce ebvers elle.

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-10
    Loading