• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Amants de Teruel, Les


    Les amants de TeruelCertaines ressemblances entre l'histoire tragique de Roméo et Juliette et celle des amants de Teruel peuvent être établies. En effet, une lutte vindicatrice oppose deux familles nobles de Teruel : les Segura et les Marcilla. Isabella de Segura et Diego (Juan) de Marcilla s’aimaient depuis leur enfance. Rendu à l'âge de se marier, Diego décide de demander la main d’Isabella à son père, Pedro de Segura, qui lui préfère un jeune homme de meilleure famille nommé Pédro Fernandez de Azagra. Diego part aux Croisades à la recherche de fortune non sans avoir préalablement parvenu à un pacte selon lequel Isabel l’attendrait pendant cinq ans sans se marier avec personne. Sous la contrainte de son père et sans nouvelle de son fiancé durant plus de cinq ans, Isabella épouse Azagra. Ayant fait fortune, Diego retourne à Teruel en 1217 et découvre le mariage d'Isabella. Ne pouvant obtenir un ultime baiser de sa bien-aimée, il meurt de chagrin. Lors de ses funérailles, Isabella donne un dernier baiser au cadavre de son bien-aimé et expire dans cette suprême étreinte.

    Un parallèle peut être tracé aussi entre le culte qui leur est rendu sur les lieux de leur tragique histoire. Le Mausolée des amants accueille chaque année des milliers de visiteurs du monde entier, venus se recueillir sur la tombe, installée depuis 2004 dans l’église de San Pedro, classée au patrimoine artistique de l’humanité par l’Unesco en 1986.
    Tout comme le Club di Giulietta de Vérone rend hommage aux romantiques Roméo et Juliette, la Fondation des Amants de Teruel, créée en 1988, a pour objectif de maintenir et diffuser les traditions ayant pour thème Isabella de Segura et Juan de Marcilla (Tourisme Aragon). Les corps momifiés des deux amants ont été exhumés en 1555. Leur tombe était située dans le cloître de l'église San Pedro à Teruel, avant la construction d'un mausolée par le sculpteur Juan de Ávalos en 1955. L'histoire a inspiré de nombreux artistes espagnols, poètes dramaturges et musiciens. Tirso de Molina et Juan Eugenio Hartzenbusch en ont tiré des drames, Tomás Bretón un opéra.
    Les amants de teruel sont enterrés dans l'église San Pedro à Teruel

    Paroles de Les Amants De Teruel par Édith Piaf
    TeruelL'un près de l'autre,
    Se tiennent, les amants
    Qui se sont retrouvés
    Pour cheminer côte à côte.
    Retrouvés dans la mort
    Puisque la vie n'a pas su les comprendre,
    Retrouvés dans l'amour
    La haine n'ayant pas pu les atteindre.
    Les feuilles, les feuilles tombent
    Sur leur lit de noces.
    Que la terre soit douce,
    Soit douce aux amants de Teruel
    Enfin réunis dans l'ombre...

    L'un près de l'autre,
    Ils dorment maintenant.
    Ils dorment, délivrés
    De l'appréhension de l'aube.
    Se tenant par la main,
    Dans l'immobilité de la prière,
    Renouant leur serment
    Dans la tranquille éternité des pierres,
    La nuit leur ouvre ses portes.
    Tout rentre dans l'ordre.
    Leur étreinte demeure,
    Demeure à jamais suspendue
    Ainsi qu'une note d'orgue...

    Paroles sur http://www.parolesmania.com/

    IMAGES

    RE‑440412JPG.jpg

    jpdugene.com

    Date de création:2012-12-11 | Date de modification:2012-12-13