• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Allilouieva Nadia

    Nadia Allilouieva

    Nadia au premier plan

    Deuxième femme de Staline. Mariée en 1918 à dix-sept ans, elle est la mère de Svetlana, fille aimée de Staline, et de Vassili, qui officiellement mourra alcoolique à quarante et un ans. Elle fut témoin d'une tentative de suicide* de Iakov*, fils de Staline et de Kato, première femme de Staline. Elle fut présente aux funérailles d’Adolf Joffé*, trotskiste et ennemi de Staline. Restée fidèle a u bolchevisme, elle fut hostile à la politique de terreur préconisée par son mari. Elle se tue d’une balle dans le coeur dans la nuit du 9 novembre 1932, après une querelle avec son mari. L'avis médical officiel du décès mentionne la dépression*. Selon sa fille, la lettre d'adieu* qu'elle a laissée, est de caractère à la fois privé et politique. Nadia n’avait cessé de manifester une vive amitié à l’égard de Sergei Kirov, ami et rival de son époux. Kirov vécut le suicide de cette jeune femme avec des sentiments d’horreur. Membre du Politburo et secrétaire du comité central de l’urss, il sera assassiné dans son bureau de l’institut Smolny, à Leningrad, sur l’ordre de Staline en 1934 (A. Décaux, «Kirov: le crime du siècle», dans La course à l’abîme, Paris, Perrin, 1997, p. 169-186). En ce qui concerne la famille* de Staline: Simon Sebag Montefiore, Staline. La Cour du Tsar Rouge, Éd. des Syrtes, 2005).

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-12
    Loading