• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    A Mme Lulin

    A Mme Lullin Hé quoi ! vous êtes étonnée Qu'au ...
    Poème classé dans Amour, Mort, Vieillesse, Voltaire.
1 commentaire

    http://www.poetica.fr/poeme-513/voltaire-a-mme-lullin/

    Hé quoi ! vous êtes étonnée
    Qu’au bout de quatre-vingts hivers,
    Ma Muse faible et surannée
    Puisse encor fredonner des vers ?
    Quelquefois un peu de verdure
    Rit sous les glaçons de nos champs ;
    Elle console la nature,
    Mais elle sèche en peu de temps.
    Un oiseau peut se faire entendre
    Après la saison des beaux jours ;
    Mais sa voix n’a plus rien de tendre,
    Il ne chante plus ses amours.
    Ainsi je touche encor ma lyre
    Qui n’obéit plus à mes doigts ;
    Ainsi j’essaie encor ma voix
    Au moment même qu’elle expire.
    “Je veux dans mes derniers adieux,
    Disait Tibulle à son amante,
    Attacher mes yeux sur tes yeux,
    Te presser de ma main mourante.”
    Mais quand on sent qu’on va passer,
    Quand l’âme fuit avec la vie,
    A-t-on des yeux pour voir Délie,
    Et des mains pour la caresser ?
    Dans ce moment chacun oublie
    Tout ce qu’il a fait en santé.
    Quel mortel s’est jamais flatté
    D’un rendez-vous à l’agonie ?
    Délie elle-même, à son tour,
    S’en va dans la nuit éternelle,
    En oubliant qu’elle fut belle,
    Et qu’elle a vécu pour l’amour.
    Nous naissons, nous vivons, bergère,
    Nous mourons sans savoir comment ;
    Chacun est parti du néant :
    Où va-t-il ?… Dieu le sait, ma chère.
    Voltaire (François Marie Arouet)

    Date de création:2012-08-06 | Date de modification:2012-08-06
    Loading

    Notes