• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    A l’Est d’Eden (East of Eden)

    Fiche technique

    Réalisation: Elia Kazan
    Scénario : Paul Osborn, d'après un roman de John Steinbeck
    Musique : Leonard Rosenman
    Direction artistique : James Basevi
    Distribution : Warner Bros.
    Lieu de tournage : Mendocino, Californie, USA et Spreckles Sugar Factory, Salinas, Californie, USA.
    Date de sortie : 1955
    Film américain

    Distribution

    Julie Harris : Abra
    James Dean : Cal Trask
    Raymond Massey : Adam Trask
    Burl Ives : Sam le Shérif
    Richard Davalos : Aron Trask
    Jo Van Fleet : Kate
    Albert Dekker : Will Hamilton, l’ami d’affaire
    Lois Smith : Anne, la servante de Kate
    Harold Gordon : Gustav Albrecht
    Nick Dennis : Rantani, le planteur de haricots
    Richard Garrick (non-crédité) : Le docteur Edwards


    À l’Est d’Eden (East of Eden), sommet du cinéma hollywoodien des années 1950. Réincarnations d’Adam, d’Eve, d’Abel et de Caïn, les protagonistes de ce film enfiévré sont un père rigoriste [9], sa femme Kat et leurs deux enfants, Aaron et Caleb [10]. Résolu à vivre dans la pureté, le patriarche ne tolère pas le moindre écart de conduite. Il fait tout son possible pour que son foyer demeure imperméable au vice. Cette intransigeance est fondée sur un noble sentiment. Elle vise en effet à maintenir la famille dans la lumière immaculée de la Loi divine. Mais peu à peu, le doux rêve mystique se heurte aux dures réalités de l’existence. Ainsi, Kat et Caleb ont en eux des passions qui leur interdisent de se plier docilement aux prescriptions bibliques. Faible, immature et en définitive, malveillant à l’égard de son frère, Aaron s’avère moins intègre que ne l’espérait son père. Comble de la désolation, ce dernier n’est pas le parangon de vertu que la bonne Société imagine. Insensible, injuste et inflexible, il a répudié son épouse et l’a faite passer pour morte, au motif qu’elle préférait la liberté à la soumission. Pire, il a continuellement favorisé le « bon » Aaron, au détriment du « mauvais » Caleb. C’est pourtant aux côtés de ce fils prétendument indigne qu’il prend, sur son lit de mort, la mesure de sa terrible méprise : rien n’est pur, en ce monde ; tout est superbement et désespérément mélangé.

    À l'est d'Éden (East of Eden), publié en 1952, est un livre de John Steinbeck.

    Jean-Philippe Costes, «A la recherche du Paradis perdu»
    mardi 8 décembre 2009

    http://www.horschamp.qc.ca/TERRENCE-MALICK-ET-LE-SUPPLICE-DE.html

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-13
    Loading