• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    « L'Africaine »

    L'AfricaineOpéra en 5 actes, créée à Paris (Opéra), le 28 avril 1865.
    Compositeur: Giacomo Meyerbeer (1791-1864), décédé pendant les répétitions à Paris
    Livret: Eugène Scribe (1791-1861)
    Revu par François-Joseph Fétis après le décès de Meyerbeer(1784-1871)

    Au Portugal et aux Indes, au début du XVIème siècle

    Acte 1


    La salle du conseil du roi de Portugal

    A l'issue d'une expédition malheureuse, Vasco de Gama, officier de la flotte portugaise, est porté disparu. Il était fiancé à Inès, la fille de Don Diego, amiral et membre du conseil. Selon la volonté de son père, la jeune fille doit épouser Don Pedro, le président du conseil royal du Portugal. Cependant Vasco a survécu au naufrage. Il revient des Indes en ramenant les esclaves Sélika et Nélusko, et soumet un nouveau projet au conseil suprême, afin de découvrir de nouvelles terres. Mais Don Pedro parvient à convaincre l'Inquisition qu'une telle entreprise est vouée à l'échec. Furieux, Vasco se met alors à maudire les inquisiteurs ce qui entraîne son arrestation. Vasco est emprisonné avec Sélika, qui était reine dans son pays, ainsi que son serviteur Nélusko, amoureux de sa maîtresse. Elle se met à éprouver un sentiment de plus en plus intense pour Vasco, éveillant la jalousie de Nélusko qui tente de tuer son rival dans son sommeil, mais Sélika arrive in extremis à l'empêcher de parvenir à ses fins.

    Acte 2

    La prison l'Inquisition

    Inès a négocié la libération de Vasco en acceptant d'épouser Don Pedro. Don Pedro organise à présent une expédition vers le nouveau monde, il emmène avec lui Sélika et Inès, ainsi que Nélusko qui lui servira de guide. Vasco, à qui Sélika avait indiqué une voie jusqu'alors inconnue, se voit donc s'évanouir tous ses espoirs de découverte.

    Acte 3

    Un bateau


    Vasco a suivi la flotte en cachette. Il avertit Don Pedro de se méfier de Nélusko qui a l'intention de faire sombrer les bateaux de l'expédition. Mais Don Pedro ne le croit pas, le met aux arrêts et le condamne à mort. Une tempête éclate. Des Indiens investissent le bateau échoué, délivrent Sélika ainsi que Nélusko et capturent les étrangers.

    Acte 4

    Devant un temple indien

    Revenue en reine dans son pays, Sélika sauve Vasco de Gama de la mort en prétendant être mariée avec lui; une noce se prépare selon les rites indiens. C'est alors que Vasco entend la voix d'Inès, qui doit être exécutée comme les autres étrangers, ce qui réveille sa passion pour la jeune femme. Sélika renonce à son amour. Elle ordonne à Nélusko de permettre à Vasco et à Inès de fuir en bateau. Ensuite il devra l'attendre sur la plage sous un mancenillier.

    Acte 5

    Les jardins la reine - Un promontoire à la mer

    Allongée sous les branches de cet arbre, qui diffusent un parfum mortel, Sélika voit disparaître le bateau de Vasco. Nélusko attend la mort auprès de sa bien aimée.

    5° acte 1 er tableau

    Sélika est seule. L'époux (Vasco de Gama) qu'elle attendait a fui; celui à qui elle avait donné tout son coeur, toute sa vie, l'abandonne et méprise son amour. Un désir ardent de vengeance est le seul sentiment qui remplisse maintenant l'âme de la reine sauvage. Pourtant une voix suppliante s'élève qui implore pour Vasco grâce et pitié:

    Qui est donc si hardi
    Que d'élever sa voix devant sa souveraine

    C'est Inès, arrachée par Vasco des mains des meurtriers. Elle prie, elle supplie Sélika, de renoncer à sa vengeance. Elle partira, elle mourra, s'il le faut, pour sauver celui qu'elle aime.

    À ces accents désespérés, le coeur généreux de Sélika s'émeut; elle mèle ses larmes à celles d'Inès :


    Le frapper! Moi sa soeur, moi son amie,
    Qui, pour son bonheur, je pouvais le fuir...

    - Je le repousserais, répond Inès, car il est ton époux. La mort seule peut briser de pareils noeuds.

    - O comble de misère! s'écrie Sélika. Il va donc la désirer, cette mort, qui le séparera de moi pour jamais!

    Dans cette âme héroïque, une révolution soudaine s'accomplit. C'est elle qui l'emportera dans cette lutte généreuse; c'est elle qui donnera la plus grande preuve d'amour qui soit possible, en rompant volontairement les liens qui l'unissent à Vasco. Elle charge Nélusko de conduire Inès et Vasco sur le vaisseau qu'avait frêté celui-ci et qui attend au large le retour de son aventureux capitaine.

    Et lorsque pour jamais tu verras de nos bords
    S'éloigner leur vaisseau, viens me trouver alors
    À la pointe du Cap et sur ce promontoire
    Qui domine les flots?

    - Ah! n'en approchez pas! s'écrie le fidèle Nélusko, c'est là que s'étend l'ombrage sombre du mancenillier, de l'arbre du trépas dont les dangereux parfums conduisent par degrés du délire à la mort.

    - je le sais, répond Sélika, ferme et impassible. Mais de ces lieux on domine la mer, et je veux voir s'éloigner ce vaisseau qui emporte ma vie et mon amour.

    Rendue sur le Cap, Sélika contemplant l'arbre mortel (le mancenillier)

    O dôme de feuillage
    Qui balancez au loin vos funèbres rameaux,
    Je viens à vous, chercher après l'orage
    Le calme, le sommeil et l'oubli de mes maux.
    La haine m'abandonne,
    Mon coeur est désarmé.
    Adieu, je te pardonnes,
    Adieu, mon bien-aimé!

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-12
    Loading