• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Mauricie

    Description

    Le territoire de la Mauricie longe le cours de la rivière Saint-Maurice. De sa source située dans le réservoir Gouin, jusqu'à son embouchure sur le Saint-Laurent à la hauteur de Trois-Rivières, la Saint-Maurice s'écoule sur plus de 587 km de long. Axe vital qui, aux débuts de la colonie, permettait la communication et la circulation des marchandises entre le Sud et le Nord et alimentera au cours des siècles les industries qui s'établiront sur ses rives, c'est tout naturellement que l'abbé Tessier proposera en 1933 le nom de Mauricie pour désigner cette région.

    1634: fondation de Trois-Rivières
    C’est en 1634 que Samuel de Champlain charge le sieur de Laviolette d’établir une habitation et un fort à l’embouchure du site dit «aux Trois-Rivières». Cet établissement servira principalement à la traite des fourrures pratiquée depuis déjà près de vingt ans avec les tribus amérindiennes.

    Au début des années 1730, le seigneur de Saint-Maurice, François Poulin de Francheville, érige les forges du Saint-Maurice pour exploiter un gisement de fer découvert sur sa seigneurie. Ces forges, premier exemple d'industrie sidérurgique en Amérique du Nord, seront les seules en Nouvelle-France. On y fabriquera jusqu’en 1883 des articles de première nécessité: poêles, haches, pelles, canons et éventuellement rails de chemin de fer.

    Jusqu’au milieu du XIXe siècle, le peuplement se limite aux berges du Saint-Laurent. Dans les années qui suivent, l’intensification de l’exploitation forestière incite une partie de la population à s’installer plus au nord le long de la rivière Saint-Maurice. On y pratiquait la «drave» qui consistait à briser les embacles et à diriger à l'aide de longues perches la circulation des billots de bois qu'on achemine par la rivière jusqu'aux scieries et industries papetières situées en aval.

    L'âge de la prospérité
    Au début du XXe siècle et jusqu’aux années 1930, la région connaît un essor industriel sans précédent. En 1901, la Shawinigan Water and Power construit une des plus grandes centrales hydroélectriques du monde, ce qui a pour effet d'attirer plusieurs industries dans la région, notamment dans les secteurs des pâtes et papiers, de la métallurgie, de la chimie et du textile. Grâce à ses ressources hydroélectriques et forestières, la Mauricie devient la deuxième plus importante région industrielle au Québec après Montréal.

    Les années de prospérité de la Mauricie ne dureront pas. Dès 1950, la région subit le ressac de l'économie industrielle et manufactuière. Plusieurs usines ferment leurs portes, nombre de travailleurs quittent la région. Le profil économique de la région se transforme. Bien que les secteurs traditionnels occupent toujours une part importante de l’activité régionale, le tourisme, les activités de plein air et de chasse et pêche gagnent de plus en plus en importance. La présence d'un campus universitaire affilié à l'Université du Québec contribue à la mise en place de nouveaux pôles de développement, notamment dans le domaine de la recherche et de la fabrication de produits liés au moteur à hydrogène pour le secteur automobile.

    Une région aux prises avec un vieillissement démographique
    On dénombre près de 260 000 habitants en Mauricie. La région, aux prises avec un problème de vieillissement démographique, connaît depuis 1996 une décroissance de sa population de l'ordre de 2,3%, qui contraste avec la hausse de 1,4% qu'a connu le Québec pendant la même période. Les secteurs primaire et manufacturier représentent encore aujourd’hui une part importante de l'emploi dans la région. Plus du quart des emplois dépendent de l’industrie des pâtes et papiers, des métaux et du bois. Le secteur tertiaire est, lui, sous-représenté avec 70% des emplois, taux légèrement inférieur à la moyenne québécoise.

    *******

    Données statistiques de la région de la Mauricie
    Institut de la statistique du Québec

    Histoire

    Histoire
    L'abbé Albert Tessier, cinéaste et historien, avait mis en circulation, dès 1933, le mot Mauricie qui ne fut pas sans créer quelques remous avant de s'implanter solidement. Le même Albert Tessier, fondateur du cinéma québécois est l'auteur de plusieurs films sur Trois-Rivières et la Mauricie.

    Doocumentation

    Documentation
    Albert Tessier, Fastes trifluviens, Trois-Rivières, Société Saint-Jean-Baptiste et Société d'Histoire Régionale, 1931, 43 p. ill.

    Jacques Buteux. Le premier évangélisateur de la région du Saint-Maurice (1634-1652), Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1934, 91 p. ill. (coll. «Les Pages Trifluviennes»; série B, no 6)

    Albert Tessier, Les Trois-Rivières. Quatre siècles d'histoire. 1535-1935, Trois-Rivières, Le Nouvelliste, 1934, 167 p. ill. (coll. «Les Pages Trifluviennes»; série A, no 17)

    Albert Tessier, Les Forges Saint-Maurice, Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1952, 192 p., ill. (coll. «L'Histoire régionale»; no 10)

    Albert Tessier, Jean Crête et la Mauricie, Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1956, 126 p., ill. (coll. «L'Histoire régionale»; no 20)

    Claude Gélinas, L'aventure de la North West Company en Mauricie, 1799-1814, Revue d'histoire de l'Amérique française, vol. 53, no 3, hiver 2000 (format PDF)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Raccourcis
    Portail régional (Gouvernement du Québec)
    Établissements de santé
    Régie régionale de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec
    Centre hospitalier du Centre-de-la-Mauricie
    Informations routières
    Aéroport régional de Trois-Rivières
    Port de Trois-Rivières
    Ministère de la Culture et des Communications - Direction de la Mauricie
    Médiat-Muse: Regroupement de musées, centres d'exposition, centres d'interprétation et lieux historiques de la Mauricie et du Centre-du-Québec
    Orchestre symphonique de Trois-Rivières
    Bibliothèques publiques Mauricie-Centre-du-Québec
    Centre régional de services aux bibliothèques publiques Mauricie-Bois-Francs et Lanaudìère
    Albert Tessier et l'origine du vocable Mauricie
    La Rabaska: site de découverte conçu pour les enfants
    Barrage Grand-Mère
    Observatoire du cégep de Trois-Rivières à Champlain
    Appartenance Mauricie: société d'histoire régionale
    Société de généalogie de la Mauricie et des Bois-Francs
    Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie
    Conseil de la nation Attikamekw

    Médias:
    Le Nouvelliste
    Les hebdos de la Mauricie
    Voir Mauricie
    Radio-Canada section Mauricie
    CHEM (TVA)
    Liste complète

    Quelques villes:
    Shawinigan
    Trois-Rivières
    Liste complète

    Tourisme:
    Québec Vacances: Mauricie
    Bonjour Québec: Mauricie
    Tourisme Mauricie
    La Cité de l'énergie
    Kosmogonia
    Village du Bûcheron

    Événements:
    Grand Prix Players de Trois-Rivières
    Classique internationale de canots de la Mauricie
    Festival Western de Saint-Tite
    Festival international de la poésie de Trois-Rivières
    Festival du théâtre de rue
    L'international de l'art vocal de Trois-Rivières
    Salon national d'histoire et de patrimoine

    Plein air:
    Parc national de la Mauricie
    Parc de la rivière Batiscan
    Réserve faunique Mastigouche
    Réserve faunique du Saint-Maurice
    Sainte-Anne-de-la-Pérade capitale mondiale du petit poisson des chenaux
    Parc des chutes de Sainte-Ursule

    Économie:
    Fonds régional de solidarité Mauricie/Centre-du-Québec
    SADC de la MRC de Maskinongé
    SADC de la Vallée de la Batiscan
    Corporation de dévelopement communautaire de la MRC Mékinac
    Chambre de commerce du Centre-de-la-Mauricie
    Jeune Chambre de commerce de la Mauricie
    Mauricie international: société de développement des marchés extérieurs

    Éducation:
    Université du Québec à Trois-Rivières
    Cégeps:
    de Trois-Rivières
    Collège Shawinigan
    Conservatoire de musique de Trois-Rivières
    Commissions scolaires:
    de l'Énergie
    du Chemin-du-Roy

    Environnement:
    Fédération de l'UPA de la Mauricie
    Association forestière de la vallée du Saint-Maurice

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.