• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Le Mirage: libération obligée d'un sexe fatigué

    Le travail castrateur

    Jacques Dufresne

     « Le fait que dans la ville moderne les relations sexuelles sont limitées, pour les travailleurs de tous rangs et de tous genres, aux heures du jour où ils sont fatigués, ne peut accroître le rendement du travail qu'au prix d'un sacrifice trop lourd dans l'équilibre personnel et organique.» (L.Mumford)

    Nature et poésie

    13 août : l'apogée des Perséides

    Comme à chaque année, à la mi-août, retour des Perséides, cette pluie d'étoiles filantes si unique propice au rêve... A cette occasion, nous vous offrons ce conte d'Alphonse Daudet, tiré des "Lettres de mon moulin". L'histoire d'un jeune berger qui découvre que toutes les étoiles ne sont pas au firmament... Extr. "Aussi notre demoiselle était toute frissonnante et se serrait contre moi au moindre bruit. Une fois, un cri long, mélancolique, parti de l’étang qui luisait plus bas, monta vers nous en ondulant. Au même instant une belle étoile filante glissa par-dessus nos têtes dans la même direction, comme si cette plainte que nous venions d’entendre portait une lumière avec elle. — Qu’est-ce que c’est ? (...).— Une âme qui entre en paradis...

    La vallée de l'avenir de l'humanité?

    SILICON VALLEY ÜBER ALLES

    Jacques Dufresne

    La compagnie s’appelle Uber, un mot qui a un sens bien précis pour les Allemands, qui se souviennent du Deutschland uber alles. Silicon Valley uber alles, titrait le site Slate au moment où la valeur en bourse de l’entreprise a atteint 17 milliards, soit plus que la valeur de Hertz ajoutée à celle de Avis-Budget. Aujourd’hui, cinq ans après sa fondation, la compagnie est présente dans 260 villes du monde et vaut 41 milliards, presque autant que la Deutsche Bank; 50,000 nouveaux chauffeurs adhèrent chaque mois au système, basé sur d’autres produits de la Silicon Valley, le GPS et le iphone.

    Une démystification nécessaire

    La technologie maternante

    Stéphane Stapinsky

    Nous vivons dans un univers technologique qui a désormais l’ambition de nous prendre en charge du berceau à la tombe. La technologie veut en effet notre plus grand bien, elle souhaite nous décharger de toute tâche de la vie ordinaire qu’elle présente comme un fardeau inadmissible. Elle prétend même connaître mieux nos désirs que nous ne les connaissons nous-mêmes. La technologie de notre époque me semble donc de plus en plus « maternante ». La promesse des idéologues technophiles d’une plus large autonomie, d’une plus grande liberté grâce à la technique, nous paraît donc largement illusoire.

    L'homme miroir

    L'affaire Bugingo

    Andrée Mathieu

    Qu'est-ce qui a bien pu motiver une réaction collective aussi énergique? Est-ce la défense de la vérité? Peut-être... Mais dans le cadre d'une émission de radio très populaire où Francois Bugingo était chroniqueur, j'ai entendu son successeur affirmer qu'El Niño est dû à un phénomène atmosphérique au-dessus de l'Atlantique et affectant le Gulf Stream...

    Plutôt un village et un jardin anglais

    Le Quinze/40, après 375 ans d’urbanisme à Montréal

    La chose était déja maniteste en 1976, elle s'impose aujourd'hui avec la force de l'évidence: la technique doit protéger la vie en amont et lui être surbordonnée en aval. À Montréal l'élan dans cette direction avait été donné par la création du Jardin botanique au cours de la décennie 1930. Le Biodôme et l'Insectarium s'inscrivaient parfaitement bien dans cette logique, qui a donné l'Espace pour la vie après l'ouverture du Jardin de Chine et du Jardin japonais. [...]Il faut un jardin anglais à l'endroit prévu pour le Quinze/40. Pour quatre raisons: la cohérence du développement de Montréal l'exige, la tradition britannique le suggère, l'histoire de Montréal le propose, la vie nous en supplie. Il n'y a pas de jardin anglais bien en vue à Montréal.

    Le 18 mai, Jour des Patriotes

    Les patriotes contre l’arbitraire royal

    Marc Chevrier

    Depuis quelques années déjà, le Québec célèbre en mai ses patriotes au lieu de la reine, alors qu’ailleurs au Canada, on fête toujours le « Victoria Day », par loyauté à celle qui régna sur ses sujets de l’époque des rébellions de 1837-1838 à 1901. Çà et là au Québec, quelques drapeaux tricolores claqueront au vent, des discours de Papineau enfleront des poitrines. Mais la signification de ces commémorations échappera à nombre de Québécois, qui préféreront profiter autrement d’un jour de congé.

    Conférence à l'école Les enfants de la terre de Waterville

    Une éducation centrée sur la vie

    La famille branchée est une famille assise, conséquence de la plus grande révolution des derniers siècles : l’avènement de l’homme assis. Tout s’est passé comme si, fatigué par des millions d’années d’évolution, dans l’eau puis sur terre, nous avions saisi la première occasion pour en finir avec l’effort de la station debout et de la marche. Cette révolution a touché ou touchera tous les pays, toutes les générations, tous les modes de vie.

    Loading
    Actualités & Agenda
    Étrange quiproquo. S'agirait-il d'une malveillance ou d'une simple erreur bête d'un employé d'une agence de presse ? C'est à voir. A la suite de la visite du chef...
    Dans la foulée du drame des migrants morts en Méditerranée, le quotidien "Libération" propose une solution pour le moins radicale :...
    «Est érotique l'attitude de l’homme lorsqu’il se laisse imprégner par l'indissoluble unité du monde, se sent effleuré, palpé, aspiré...
    Un bateau transportant près de 700 migrants a coulé au large de l'Italie dans la nuit du 18 au 19 avril. Seules 28 personnes ont pu être sauvées. Ce drame, qui...
    Le savant: Si vous élargissez votre cercle d’amis, la part de votre capital que vous allouez à chacun diminue.»Le sage: : «les réactions affectives...

    87%
    Dons amassés: 15 254$
    Objectif : 17 500$

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.