Faits saillants, 6 avril 2021

Gérard Croteau

Les changements climatiques réduisent la diversité de la vie marine dans la zone équatoriale. - La déforestation s’est accrue de 12% en 2020 par rapport à l’année précédente, en termes de surface touchée. - La déforestation s’est accrue de 12% en 2020 par rapport à l’année précédente, en termes de surface touchée. - Un nouveau record cette année pour la date de floraison des cerisiers au Japon: le 26 mars.

Extraits de la revue de presse de l’American Meteorological Society

L’analyse détaillée des observations satellitaires d’une tempête du Pacifique, en décembre 2018, révèle que le sommet des nuages, à 24 KM d’altitude, était alors à -111 degrés C.  C’est la température la plus froide observée dans un nuage de tempête jusqu’à maintenant, 30 degrés plus froide que les systèmes plus courants.    https://phys.org/news/2021-03-coldest-cloud-temperature-satellite.html Et merci Michel Van Eeckhout pour cet autre lien : https://thehill.com/changing-america/sustainability/climate-change/545563-scientists-say-super-cold-thunderstorm-has-set

Les tentatives antérieures de relier le cycle solaire de 11 ans aux épisodes El Niño et La Niña n’ont pas été fructueux à cause de l’imprécision du début et de la fin du cycle.  En utilisant plutôt un cycle magnétique de 22 ans on a réussi à trouver une excellente corrélation entre la fin de ce cycle, quand des bandes magnétiques opposées s’annulent près de l’équateur, et le début des épisodes La Niña depuis 1960.  La cause du lien n’est pas encore connue mais des hypothèses sont à examiner.   https://www.sciencedaily.com/releases/2021/04/210405075853.htm

L’analyse de données radar-satellitaires, efficaces même dans l’obscurité, démontre que les lacs sur la glace du Groenland drainent de l’eau vers la base de la couverture de glace, et ce même en hiver et en absence de rayonnement solaire, accélérant davantage la fonte de la glace avec le temps.   https://scitechdaily.com/satellite-data-shows-lakes-on-greenland-ice-sheet-can-drain-huge-amounts-of-water-even-in-winter/

Pour les amateurs, voici quelques photos de phénomènes météorologiques divers :   https://www.dailymail.co.uk/travel/travel_news/article-9426191/Stunning-new-photo-book-charts-worlds-dramatic-weather-events.html

Extraits de la revue de presse d’Environnement et changement climatique Canada:

Les changements climatiques réduisent la diversité de la vie marine dans la zone équatoriale.  On a ainsi observé une réduction de 50% dans la variété des espèces marines entre 1970 et 2010 autour de Cuba mais aussi dans cette zone autour du monde.  https://financialpost.com/pmn/business-pmn/climate-change-shrinks-marine-life-richness-near-equator-study-2  Merci également à Robert Mailhot pour les liens suivants sur le sujet :  https://www.liberation.fr/planete/2019/02/26/climat-les-ecosystemes-marins-connaissent-des-changements-abrupts_1711662/   https://www.liberation.fr/environnement/climat/climat-la-moitie-des-poissons-de-haute-mer-a-fui-les-eaux-equatoriales-20210405_AOK2RQENAZFTNBGJ2A6FFAKTJA/

Merci Robert Mailhot pour les liens suivants:

La déforestation s’est accrue de 12% en 2020 par rapport à l’année précédente, en termes de surface touchée.  Un total de 10 millions d’acres de forêts sont disparus, l’équivalent de la Suisse, et relâchant en carbone le double des émissions des voitures américains chaque année.  Le Brésil, de très loin, puis le Cameroun et la Colombie, sont les pays avec les plus importants reculs de leurs zones forestières. https://www.nytimes.com/2021/03/31/climate/deforestation-amazon-brazil.html

La NASA confirme, à partir d’observations satellitaires, que le bilan énergétique de la Terre est hors d’équilibre, et que l’activité humain en est la cause.  Pour conserver l’équilibre la Terre devrait émettre vers l’espace, en moyenne, autant d’énergie qu’elle en reçoit du soleil.  Ce n’est plus le cas et c’est ce qui cause le réchauffement climatique.  De plus, on peut déterminer que l’activité humaine est responsable de l’addition radiative de 0.5 watt par mètre carré entre 2003 et 2018.  Ça semble peu mais sur l’ensemble du globe c’est suffisant pour briser l’équilibre.  https://climate.nasa.gov/news/3072/direct-observations-confirm-that-humans-are-throwing-earths-energy-budget-off-balance/

Merci Sandrine Édouard pour le lien suivant:

Les Japonais prennent note de la date de pleine floraison des cerisiers à Kyoto depuis l’an 812.  Celle-ci est très variable mais a généralement lieu en avril, avec des extrêmes le 5 mai et le 27 mars, et un nouveau record cette année : le 26 mars.  Depuis un siècle on peut clairement voir une tendance vers une floraison plus hâtive dans l’année : un effet local observable du réchauffement climatique. https://datagraver.com/case/kyoto-cherry-blossom-full-flower-dates

 

Extrait

La NASA confirme, à partir d’observations satellitaires, que le bilan énergétique de la Terre est hors d’équilibre, et que l’activité humain en est la cause.  Pour conserver l’équilibre la Terre devrait émettre vers l’espace, en moyenne, autant d’énergie qu’elle en reçoit du soleil.  Ce n’est plus le cas et c’est ce qui cause le réchauffement climatique

Publications récentes


Dérèglements climatiques

Climat et mondialisation: les États-Unis à la croisée des chemins
Robert Mailhot
Il y a plus d’un an déjà, j’étais persuadé que les enjeux cl

Les dérèglements climatiques 3, L’atmosphère et les océans
Robert Mailhot
Voici le troisième volet de Belle et fragile, la fresque scientifique de Robert Mailhot sur l

Dérèglements climatiques, les régions polaires
Robert Mailhot
 Voici, dans ce premier article, un aperçu des découvertes scientifiques qui, au




Nos suggestions