• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    Jocelyn Giroux


    Cosmologie
    Le rapport de l’homme contemporain avec l’univers est un mélange instable d’ivresse et d’angoisse. Ivresse de la conquête de l’espace par le télescope, par les fusées et les navettes spatiales. Ivresse des grandes découvertes de l’astronomie.Mais l’angoisse apparaît comme l’envers caché de cette ivresse. Nul ne l’a mieux exprimée...

    Univers
    De la forme à la force comme principe explicatif de l'univers.

    Adolf Hitler
    Mais voici d’abord un passage de Mein Kampf où Hitler, aussi monstrueux soit-il, fait preuve de plus de cohérence que les humanistes en soutenant que dans un univers entièrement dominé par la force, l’homme ne saurait relever de lois spéciales qui rendraient possible le règne de la justice: «l’homme ne doit jamais tomber dans l’erreur de croire qu’il est seigneur...

    Église catholique
    L'auteur de cet article, un intellectuel québécois de quarante ans, issu d'un milieu populaire catholique, explique ici le déclin de L'Église, ou du moins la défection des baptisés de sa génération, non par la morale conjugale, mais par une rigidité intellectuelle qui a rendu impossible la prise en compte de maintes découvertes de la science moderne. Il donne comme exemple de cette rigidité...

    Einstein Albert
    L'univers de Newton est une force qui va, et non une forme qui dure; cette force évolue toutefois dans un cadre qui, de par sa fixité, rappelle aussi bien les figures parfaites de Pythagore que le monde supralunaire d'Aristote. Ce cadre, c'est l'espace et le temps absolus.Ne nous laissons pas impressionner par ces mots, ils correspondent à l'interprétation que nous donnons spontanément à...

    "Voilà que j'ai jeté les dés et que j'écris un livre soit pour mes contemporains, soit pour la postérité. Cela m'est égal. Il peut attendre cent ans un lecteur, Dieu a attendu six mille ans un témoin...". Kepler n'a pas attendu cent ans un lecteur. Ses trois lois sont la base de l'astronomie moderne. On n'y retrouve aucune trace des rouages et des sphères de Ptolémée.Kepler...

    Progrès
    «Dans la plupart des grands débats, le critère omniprésent, quoique bien souvent inavoué, c'est le progrès: est bon ce qui se rapproche de l'idée que l'on se fait du progrès, est mal ce qui s'en éloigne. La grande honte c'est de ne pas être de son temps; l'hérésie c'est de ne pas être évolué; cette référence à l'évolution indique comment le progrès de l'humanité est perçu comme le prolongement...

    Peinture
    L'amateur commun… traite l'oeuvre d'art comme un objet qu'il aurait trouvé au marché, alors que le véritable amateur ne voit pas uniquement la vérité de ce qui est imité, mais aussi les qualités de ce qui a été sélectionné, le caractère spirituel de la composition, la nature céleste du petit monde artistique... (Goethe)Boccace, dans une nouvelle composée vers 1350, écrit ce qui suit...