• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    Gabriel Compayré


    Pestalozzi Jean-Henri
    Les écoles populaires. — De grands efforts furent tentés au dix-huitième siècle, dans les pays catholiques comme dans les pays protestants d'Allemagne, pour développer l'instruction populaire. Marie-Thérèse et Frédéric II considérèrent l'instruction publique comme une affaire d'État. Des initiatives isolées s'ajoutaient à l'impulsion gouvernementale. En Prusse, un seigneur,...

    Jésuites
    Ce qui fait l'originalité d'un système d'instruction, ce n'est pas seulement la nature des études que l'on propose à la curiosité des jeunes gens, ce sont aussi et surtout les tendances, le caractère, l'esprit des professeurs chargés d'appliquer le plan nouveau. Sous ce rapport, l'éducation des jésuites constituait une véritable révolution. Sans doute, quelques congrégations religieuses...

    Grèce antique
    Platon, Xénophon, Aristote, ces trois noms résument la pédagogie grecque. Quelques mots suffiront pour marquer les principales tendances de ces grands esprits 1.Tout système d'éducation a des rapports avec les doctrines politiques et religieuses du philosophe qui le conçoit ou de la société qui l'institue. L'éducation ne se sépare ni de la politique ni de la philosophie. Or, Platon était...

    Rome antique
    Quand on passe de la Grèce à Rome, ce qui frappe tout d'abord, c'est le silence de la législation sur le sujet qui nous occupe. Les lois de Lycurgue réglaient avec minutie l'éducation des enfants: sur le même objet, les lois des Douze Tables restent muettes. D'un autre côté, il n'est guère d'écrivain latin qui ait traité la question à un point de vue abstrait et philosophique. De sorte que...

    Jésuites
    Nous arrivons à la seconde partie de nos recherches, quel était l'enseignement des jésuites, et l'esprit de cet enseignement? Sur quoi portait le travail des élèves, et quelles étaient les méthodes employées par les maîtres?Le fond de l'enseignement des jésuites est l'étude du grec et du latin. Les deux langues sont placées au même rang dans les programmes 1. On les étudie parallèlement; mais...

    Michel de Montaigne
    La verve de Montaigne est inépuisable lorsqu'il s'agit de raîller le pédantisme des hommes de science et des gens de lettres de son époque. En éducation il importe, dit-il en substance, avant que d'en faire des spécialistes, de former des hommes, c'est-à-dire des êtres complets «qui puissent faire toutes choses et n'ayment à faire que les bonnes». S'il subordonne l'enseignement des sciences...

    Plutarque
    Un grand nombre des petits ouvrages qui composent le recueil de ses oeuvres morales [de Plutarque] sont de véritables esquisses pédagogiques. Citons, avec l'opuscule célèbre sur l'Éducation des enfants, dont l'authenticité n'est pas démontrée, les traités qui ont pour titre: de la Manière d'entendre les poètes, — de la Manière d'entendre les philosophes; — des Moyens de...

    Quintilien
    Après Auguste, l'éducation devint de plus en plus oratoire, une pure affaire de rhétorique. Les grandes idées qui sont le fond de l'éloquence, les nobles passions qui élèvent l'âme, il n'en est plus guère question dans ces écoles de rhéteurs, où l'on songeait seulement aux artifices extérieurs du style, aux petits moyens qui font l'homme disert. N'ayant plus d'emploi dans une société énervée...

    Rabelais François
    Rabelais considéré comme un des maîtres de l'éducation moderne, quel paradoxe, dira-t-on? Non, car rien n'est plus exact ni plus légitime. Mais, il faut l'avouer, quelle surprise au premier abord et quel contraste! outre la finesse psychologique, l'art d'élever les hommes exige des qualités morales: il veut la gravité, la dignité de la parole et de la pensée. Or Rabelais est précisément le...

    Protestantisme
    Quelle fut l'attitude des hommes de la Réforme protestante dans les questions pédagogiques? On a soutenu, et non sans quelque vraisemblance, que, malgré d'excellentes intentions, la Réforme, à ses débuts, gêna et entrava la Renaissance, parce que, détournant les esprits des études littéraires, elle les précipita dans les discussions théologiques. Érasme ne pardonnait pas à Luther d'avoir...

    Jésuites
    Le plus grand événement pédagogique du seizième siècle fut la création de l'institut des jésuites et l'organisation immédiate des écoles de la nouvelle Société.C'est au mois de mars 1522 qu'Ignace de Loyola conçut pour la première fois ses grands projets 1. On le vit, à cette époque, se rendre en habits de mendiant dans le monastère que les bénédictins avaient bâti à mi-côte sur le Montserrat...

    Luther Martin
    Un petit écrit de Luther, qui date de 1521 et qui a été souvent cité, est le plus beau monument qui soit resté de l'ardeur et du zèle mis au service de l’instruction par des hommes qui voulaient «que tous apprissent et que l'on apprît tout 1». Cet ouvrage donne vraiment le droit de dire que l'enseignement populaire est le fils du protestantisme. Voici en quels termes le chef de la...

    Révolution française
    L'ASSEMBLÉE CONSTITUANTE — LE PROJET DE MIRABEAU ET LE RAPPORT DE TALLEYRANDI. Rapports de l'éducation et de la politique. — Grands efforts de la Révolution pour réorganiser les études. — Importance particulière de l'éducation dans un pays libre et républicain. — Grand nombre de plans présentés à l'Assemblée nationale. — Essais des oratoriens. — Projets...