• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    Eugène Guillaume


    Michel-Ange
    — VII — Dés l'année 1520, le cardinal de Médicis, qui fut depuis Clément VII, avait, d'accord avec le pape Léon X, demandé à Michel-Ange, les plans d'une nouvelle sacristie pour l'église Saint-Laurent. Dans cette église était déjà le tombeau de Côme l'Ancien. Léon X voulait y ériger des monuments funéraires à d'autres membres de sa famille. Ces sépultures, qui d'abord devaient...

    Michel-Ange
    — X — D'où vient que les ébauches de Michel-Ange produisent une impression si grande? Comment se fait-il que le travail préparatoire du marbre; qui, d'après la manière de procéder actuellement en usage, est l'ouvrage d'un praticien et se trouve généralement dénué d'expression, ait ici un accent, un mouvement, une animation qui vont jusqu'à produire l’émotion la plus vive?...

    Michel-Ange
    — VIII —Lorsque Paul III vint voir les cartons du Jugement dernier dans l'atelier de Michel-Ange, celui-ci travaillait au Moïse. On dit qu'à la vue de ce marbre le cardinal de Mantoue s'écria: «Cette seule statue suffit pour faire un digne tombeau à Jules II.» C'est en effet à ce seul ouvrage de Buonarroti que la sépulture du pape est réduite, car les autres figures...

    Michel-Ange
    — IV — Le 25 mai 1495, Michel-Ange entrait pour la première fois dans Rome. Il y venait attiré par le cardinal de Saint-Georges, qui avait acheté le Cupidon et voulait en connaître l'auteur, sinon le protéger; il venait surtout chercher fortune. La lettre qu'il écrivit alors, comme la plupart de celles qui nous restent de lui, est assez aride: dans sa correspondance il est rare...

    Michel-Ange
    — VI — Michel-Ange était à Florence occupé à terminer le carton de la Guerre de Pise et travaillait, sans beaucoup de suite, aux différents ouvrages de sculpture que nous venons d'apprécier, lorsqu'il fut appelé à Rome par Jules II. La réputation de l'artiste était considérable, quoique limitée encore: il était regardé comme le plus grand sculpteur de l'Italie. Les travaux...

    Michel-Ange
    «Je suis un peintre, un sculpteur, un architecte; j'ai mon art, j'ai mon dessein ou mon idée; j'ai le choix et la préférence que je donne à cette idée par un amour particulier. J'ai mon art, j'ai mes règles, mes principes que je réduis autant que je puis à un premier principe qui est un, et c'est par là que je suis fécond. Avec cette règle primitive et ce principe fécond qui fait mon...