• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    Agricol Perdiguier


    Compagnonnage
    — INTRODUCTION —À l'apparition de la première partie du Livre du Compagnonnage, je fus assailli de toutes parts: les observations, les questions, les objections, les accusations les plus contradictoires tombèrent sur moi en même temps. Afin que l'on puisse dorénavant juger mon œuvre et le sentiment qui me l'a inspirée avec plus d'équité, je vais dire d'abord à quelle...

    Compagnonnage
    Les Chansons de Compagnons sont une des principales causes de désordres dans le Compagnonnage, ce sont elles qui aigrissent les esprits, nourrissent la haine et provoquent tant de batailles. J'aurais sans doute pu, après les couplets inqualifiables que j'ai donnés ci-dessus, me dispenser d'en dire davantage à ce sujet. Je tiens cependant à reproduire ici dans leur entier quelques...

    Compagnonnage
    Enfants de maître JacquesTAILLEURS DE PIERRELes tailleurs de pierre, Compagnons du Devoir ou Compagnons passants, dits les Loups-Garoux sont, dit-on, moins anciens que les Compagnons étrangers, dont la Société existait seule dans le vieux temps.La division se mit au sein de cette Société. II y eut scission. Ceux qui se retirèrent formèrent une association particulière, et se...

    Compagnonnage
    Enfants de SalomonTAILLEURS DE PIERRELes tailleurs de pierre, Compagnons étrangers, dit les Loups, passent pour être ce qu'il y a de plus ancien dans le Compagnonnage. On fait courir sur eux une vieille fable où il est question d'Hiram, selon les uns, d'Adoniram, selon les autres; on y voit des crimes et des châtiments: mais je laisse cette fable pour ce qu'elle vaut.Les tailleurs de...

    Compagnonnage
    Enfants du père SoubiseCHARPENTIERSLa Société des charpentiers, Compagnons passants ou Bondrilles ou Drilles, se disant aussi Dévorants, renferme deux classes, les Compagnons et les Renards (sorte d'Aspirants). Les Compagnons portent de très grandes cannes et des rubans fleuris et variés en couleurs; il les attachent autour de leurs chapeaux et les font descendre par-devant l'épaule. Dans...

    Compagnonnage
    LA MÈRE 1Quant un compagnon va à la maison où la Société loge, mange et tient ses assemblées, il dit: Je vais chez la mère. Si l'aubergiste chez lequel la Société est établie n'avait point de femme, on dirait également en allant chez lui: Je vais chez la mère. On le voit, le mot mère fait non seulement penser à la maîtresse de la maison, mais à la maison elle-même. Cela connu, je...

    Livre
    INTRODUCTION.A l'apparition de la première partie du Livre du Compagnonnage, je fus assailli de toutes parts: les observations, les questions, les objections, les accusations les plus contradictoires tombèrent sur moi en même temps. Afin que l'on puisse dorénavant juger mon œuvre et le sentiment qui me l'a inspirée avec plus d'équité, je vais dire d'abord à quelle occasion je conçus...

    Compagnonnage
    RÉFLEXIONSLes Enfants du père Soubise, comme les Enfants de maître Jacques, se disent Compagnons du Devoir. Les Compagnons du Devoir seraient très forts s'ils étaient d'accord entre eux, mais ils ne le sont pas.Ainsi, les menuisiers, amis des charpentiers et des tailleurs de pierre, sont ennemis des maréchaux que ces derniers accueillent.Les maréchaux tiennent le Devoir des forgerons, et...