Impression du texte


« Il a écrit : ‘’ En vérité personne ne peut mourir en paix s’il n’a pas fait tout ce qu’il faut pour que les autres vivent. ‘’ « Et il a lutté, souvent seul, contre toute forme d’oppression. L’oppression peut être étatique, et facilement reconnaissable, mais elle est aussi dans l’air du temps : ‘’ Il y a terreur parce que les valeurs humaines ont été remplacées par les valeurs de mépris et d’efficacité, la volonté de liberté par la volonté de domination (...). ‘’ La poursuite de la réussite conduit les hommes à se servir des autres comme des moyens.''

Actualités & Agenda
Dans un livre intitulé The Power of Disability, Al Etmanski, un chef de file dans l’innovation sociale au Canada, présente une galerie de personnes handicapées qui...
L’argile fut la première matière plastique. Le façonnage et la cuisson de cette terre en vue d’en faire des récipients a marqué une...
Simon Nadeau est l’auteur d’un roman, L’art de rater sa vie, qui a suscité notre admiration. Suite à notre demande de participer à notre réflexion sur...
Je dis seulement qu'il y a sur cette terre des fléaux et des victimes et qu'il faut, autant qu'il est possible, refuser d'être avec le fléau.
Incarnation, admiration, civilisation, l’œuvre de l’ethnohistorien Michel Lessard correspond parfaitement à ces trois thèmes de la présente lettre.


Dons reçus (2019-2020):6100$
Objectif: 25 000$


Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




TEST C