Impression du texte

"Dans son premier roman, Solange Bied-Charreton fait un compte-rendu acide de l’inconsistance d’une génération post-moderne qu’elle juge composée d’individus gâtés, égocentriques et insupportables, éblouissant d’une lumière noire les illusions de cette société désœuvrée et narcissique. Elle est donc une auteure qui semble faire sienne l’exigence nietzschéenne de « vaincre son temps et donc de soutenir le plus rude combat avec ce par quoi [elle] est l’enfant de son temps ».

Enjoy brosse le portrait de Charles, jeune bourgeois calquant son existence par rapport au réseau social ShowYou, un mélange entre Facebook et YouTube. Pour vous, exister socialement, est-ce désormais exister sur Internet ?" 

On lira avec le plus grand intérêt cette belle entrevue de l'écrivain, dont la démarche s'inscrit dans la mouvance d'un Philippe Muray, entrevue publiée ce mois-ci sur le site Ragemag. En voici un extrait significatif :

"Ce que je dis sur Facebook s’applique aussi au reste de la société. Je ne voulais pas faire un livre sur ShowYou même s’il est central. Le roman se pose la question : que reste-il après la consommation ? De fait, je critique l’injonction consumériste « Jouissez sans entraves ! ». Je considère que le libéral et le libertaire n’ont jamais été différents. C’est un hédonisme consumériste dans lequel on consomme des corps. On est dans une déresponsabilisation générale (« je fais ce que je veux ») et dans un hyper narcissisme qui accroît l’individualisme. Bref, je n’existe plus comme être responsable, je ne suis que loisir et plaisir. L’individu contemporain est un enfant gâté insupportable. C’est sans doute pour cela qu’on installe des toboggans dans les entreprises entre les étages, ainsi que me le racontait un ami qui bosse dans une boîte informatique. Ou que l’on est assailli d’injonctions à respecter les règles : « merci de valider votre ticket », « attention à la fermeture des portes », « attachez vos ceintures », etc. On tend de plus en plus vers cette infantilisation." (S.S.)

http://ragemag.fr/solange-bied-charreton-individu-contemporain-enfant-gate-insupportable-35022/ 

Actualités & Agenda
Dans un livre intitulé The Power of Disability, Al Etmanski, un chef de file dans l’innovation sociale au Canada, présente une galerie de personnes handicapées qui...
L’argile fut la première matière plastique. Le façonnage et la cuisson de cette terre en vue d’en faire des récipients a marqué une...
Simon Nadeau est l’auteur d’un roman, L’art de rater sa vie, qui a suscité notre admiration. Suite à notre demande de participer à notre réflexion sur...
Je dis seulement qu'il y a sur cette terre des fléaux et des victimes et qu'il faut, autant qu'il est possible, refuser d'être avec le fléau.
Incarnation, admiration, civilisation, l’œuvre de l’ethnohistorien Michel Lessard correspond parfaitement à ces trois thèmes de la présente lettre.


Dons reçus (2019-2020):6100$
Objectif: 25 000$


Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2019-2020, notre objectif s'élève à 25 000$.

Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.




TEST C