• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Les Américains eux-mêmes doivent se réconcilier avec la mort

    Eternity is Money

    En 368, l’empereur Valentinien 1er promulgua une loi interdisant aux médecins d’encaisser les honoraires promis par les malades en danger de mort. Le monde actuel a besoin d’une loi Valentinien s’appliquant aux compagnies pharmaceutiques, telle Gilead, qui font rêver des dizaines de millions de grands malades en leur offrant un médicament efficace auxquels ils n’auront pas accès parce qu’il coûte 84 000$ (US) par traitement.

    La fin du souverainisme, mais peut-être pas de l'indépendance

    Marc Chevrier

    La défaite cinglante du Parti québécois aux élections provinciales du 7 avril 2014 rappelle la débâcle du Bloc québécois, le parti souverainiste frère, aux élections fédérales du 4 mai 2011. L'analyse que faisait Marc Chevrier de cette débâcle, en juin 2011, s'applique parfaitement, mutatis mutandis, à la défaite du 7 avril. «Le souverainisme mort, l’option de l’indépendance peut renaître par de nouveaux véhicules, prendre un langage et des voies jusqu’ici inexplorés.» Marc Chevrier est toujours de cet avis.
     
     
     

    Célébrations de l'incarnation

    En relisant "Le Survenant" de Germaine Guèvremont

    Hélène Laberge

    Sans le vouloir sans doute, mais en le décrivant très bien, Guèvremont a mis en scène dans son roman "Le Survenant" le choc de deux civilisations : une civilisation archaïque, celle du Père Didace, enfermée dans une société terrienne immuable et dans une nature encore inviolée dont elle tire son entière subsistance, et une civilisation du déracinement qu'incarne le Survenant, le vagabond, le coureur des bois et du vaste monde. 

    Sus à la "doctrine Couillard" !

    Ce petit combinard appelé docteur Couillard

    Stéphane Stapinsky 

     Dans "L'Aventure, c'est l'aventure", le cinéaste Claude Lelouch fait dire au personnage de Simon, l’«intellectuel » du groupe, la phrase suivante : "Aujourd'hui, le gagnant, ce n'est pas l'homme fort, intelligent, mais le petit, le petit combinard. Celui qui sait manier le chantage comme une Winchester, et surtout, la confusion, dans la clarté," Durant cette campagne électorale, le docteur Couillard s’est révélé pour moi être ce "petit combinard", qui est à des années lumière de ce qu’est un véritable homme d’État.

    La séparation du pouvoir médical et de l'État

    Mon pays, ce n'est pas un pays, c'est un hôpital

    Avec bientôt plus de 50% de ses revenus consacrés à la santé, le Québec ressemble au pays des Morticoles, cette île imaginée par Léon Daudet il y a un peu plus d’un siècle où les médecins constituent l’unique caste dirigeante. Qui sont les morticoles? Des êtres en proie à la peur «qui ont donné aux docteurs une absolue prééminence. […] Leurs seuls monuments sont des hôpitaux et chacun y suit un régime.»

    Choisir collectivement plutôt que de s'en remettre aux lobbies

    La démocratie participative au secours des finances publiques

    Denis Bédard

    Au lieu faire des promesses qu'ils ne sauraient tenir sans accroître la dette publique, les partis politiques devraient inviter les citoyens à participer au choix des coupures devenues nécessaires, leur poser des questions comme celle-ci : acceptez-vous, pour éviter une hausse de taxe,  que le gouvernement cesse de vous offrir gratuitement tel ou tel médicament dont l’efficacité est douteuse?

    Le bien portant est un malade qui s'ignore

    Médicaments en quête d'une pseudo maladie à traiter

    Jacques Dufresne 

    En 1997, un comité de l’OMS a abaissé de 140mg à 126 mg de sucre par décilitre de sang le seuil à partir duquel on est déclaré diabétique. Conséquence : 1,700,000 Américains de plus sont catalogués comme diabétiques. Autant de clients nouveaux pour les vendeurs de médicaments . En 1998, pour ce qui est du cholestérol le seuil est passé de 240 à 200. 48 000 000 de nouveaux patients à qui on pourra vendre des statines!

    Ce que signer une constitution veut dire

    Marc Chevrier 

    Sitôt arrivé à la tête du parti libéral du Québec, Philippe Couillard a emprunté à cette rhétorique de la signature en souhaitant que le Québec adhère à la constitution canadienne d’ici 2017, pour commémorer le 150e anniversaire du Dominion canadien. Il a déclaré le 17 mars 2013 : « On ne peut pas vouer à l'oubli un enjeu aussi fort sur le plan des symboles que l'absence de la signature du Québec au bas de la loi maîtresse du Canada. »[...]Dans la tradition britannique dont le Canada a hérité, la constitution n’est pas la chose du peuple, mais celle des élites politiques qui possèdent la souveraineté, soit les parlementaires et le monarque.

    Loading
    Actualités & Agenda
    C'est le monde à l'envers. On connaissait déjà le diagnostic préimplantatoire, contre lequel le biologiste Jacques Testard nous met en garde. En...
    Dans le cadre de l'émission "Nouveaux regards sur notre histoire", présentée par la Société historique de Montréal sur les ondes de...
    Les médecins doivent soigner leur relation avec leurs patients pour mieux les guérir. -- Un bon médecin est plus qu’un scientifique accompli. C’est aussi un...
    Le retrait de la loi Monsanto sur la privatisation des semences paysannes et la non adhésion à la Convention UPOV 91 sur la protection de l’obtention des...
    Les 67 personnes les plus fortunées de la planète possèdent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la population mondiale, a estimé...

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.