Faits saillants, 2 février 2022

Gérard Croteau

Deux nouveaux records de méga-éclairs ont été reconnus: le plus long détecté mesurait 768 KM entre le Texas et la Louisiane en avril 2020. - L'étude des 1704 glaciers de l'hémisphère nord qui terminent leur cours dans l'océan révèle qu'ils perdent ensemble un peu plus d'un km2 de surface par jour. - Un narval a été adopté par un groupe de bélugas et mène une vie prospère depuis 2016 dans le fleuve St-Laurent. - Un nouveau composé chimique appliqué en revêtement sur les fenêtres et les toits d'immeubles capte l'énergie quand il fait froid et la réfléchie quand il fait plus chaud.

Extraits de la revue de presse de l’American Meteorological Society
Deux nouveaux records de méga-éclairs ont été reconnus et inclus dans les archives. Ces éclairs horizontaux mesurent 100 KM ou davantage, et le plus long détecté mesurait 768 KM entre le Texas et la Louisiane en avril 2020.  Un autre méga-éclair en Amérique du Sud, en octobre 2018, a duré 17 secondes, ce qui constitue un record de longévité.  L'observation par satellites révèle ces détails qui auraient échappé aux réseaux de détection terrestre traditionnels.  https://www.cnn.com/2022/01/31/weather/lightning-megaflash-record/index.html

Les météorites qui entrent dans l'atmosphère terrestre créent un plasma lumineux autour d'eux.  S'ils sont assez gros, cette lumière est détectable par l'appareil de détection des éclairs sur les satellites.  Après un entraînement adéquat on peut maintenant reconnaître la trace d'une météorite entre 10 cm et 3 mètres de diamètre, plus gros que les étoiles filantes plus courantes.  On peut ainsi détecter environ deux événements par jour entre les latitudes 55N et 55S, et les longitudes 30W et 170W. https://earthobservatory.nasa.gov/images/149381/looking-for-lightning-finding-fireballs

L'étude des 1704 glaciers de l'hémisphère nord qui terminent leur cours dans l'océan révèle qu'ils perdent ensemble 390 KM2 de surface par année, ou un peu plus de un KM2 par jour, et ce depuis 20 ans.  En fait, pour 123 d'entre eux, le recul leur a fait déjà perdre contact avec la mer.  Il y en a aussi 3% qui se sont allongés mais c'est un effet du mouvement accéléré vers la mer et ça n'a rien de rassurant à long terme.  https://phys.org/news/2022-01-widespread-retreat-loss-marine-terminating-glaciers.html

Extraits de la revue de presse d’Environnement et changement climatique Canada
L'analyse des carottes de glace du Groenland révèle que, lors des périodes de réchauffement antérieures, la glace fondait mais les précipitations augmentaient et le résultat final sur toute la période était une croissance de la quantité de glace.  Un point de bascule a clairement été franchi à notre époque car le réchauffement produit plutôt une perte nette de glace depuis plusieurs années.  https://hakaimagazine.com/news/climate-change-is-pushing-greenland-over-the-edge/

Un narval égaré loin des siens, lesquels se retrouvent plutôt en Arctique, a été adopté par un groupe de bélugas et mène une vie prospère depuis 2016 dans le fleuve St-Laurent. On ne sait pas comment il est arrivé là, ni comment il a réussi à se faire accepter par le groupe.  Il approche de la maturité sexuelle, environ 12 ans, et on sait que la reproduction croisée entre les deux espèces est possible, mais la faible proportion de femelles, une pour trois mâles, ne joue pas en sa faveur.  Il demeure néanmoins un attrait important pour les scientifiques et les amateurs de vie marine.  https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1857825/narval-belugas-saint-laurent

Ailleurs sur la toile
On a mis au point un nouveau composé chimique qui subit une transition d'isolant à métallique à une certaine température configurable.  Appliqué en revêtement sur les fenêtres et les toits d'immeubles il est transparent au rayonnement infra-rouge  à basse température, par exemple sous 22C, mais absorbe et réémet et diffuse le rayonnement aux températures plus élevées.  Donc, l'immeuble capte l'énergie quand il fait froid et la réfléchie quand il fait plus chaud, avec des économies à la fois en modes chauffage et climatisation.   https://physicstoday.scitation.org/do/10.1063/PT.6.1.20220128a/full/

 

Extrait

Deux nouveaux records de méga-éclairs ont été reconnus et inclus dans les archives. Ces éclairs horizontaux mesurent 100 KM ou davantage, et le plus long détecté mesurait 768 KM entre le Texas et la Louisiane en avril 2020. 

Publications récentes


Dérèglements climatiques

La gestion de l'urgence climatique et le Canada? un désastre!!!
Robert Mailhot
En 2020, le Canada s'est classé au 55e rang des 61 pays évalués au niveau d

Climat et mondialisation: les États-Unis à la croisée des chemins
Robert Mailhot
Il y a plus d’un an déjà, j’étais persuadé que les enjeux cl

Les dérèglements climatiques 3, L’atmosphère et les océans
Robert Mailhot
Voici le troisième volet de Belle et fragile, la fresque scientifique de Robert Mailhot sur l

Dérèglements climatiques, les régions polaires
Robert Mailhot
 Voici, dans ce premier article, un aperçu des découvertes scientifiques qui, au




En marge de la Conférence de Glasgow