Faits saillants, 14 décembre 2021

Gérard Croteau

Les tornades qui ont frappé le sud et le Midwest des États-Unis avaient les caractéristiques des tempêtes violentes du printemps, sauf qu'elles ont eu lieu en décembre. - Selon Énergie Canada, la consommation d'énergie fossile diminuera de 62% en 2050, mais ce ne sera pas suffisant pour atteindre la carboneutralité. - Au Canada on prévoit mettre fin aux subventions à l'industrie pétrolière en 2023. - Des observateurs jugent trop optimiste l'échéance de 2025 pour la développement d'un prototype de centrale à fusion avec production nette d'électricité.

Extraits de la revue de presse de l’American Meteorological Society
Les tornades qui ont frappé le sud et le Midwest des États-Unis la fin de semaine dernière présentaient toutes les caractéristiques des tempêtes violentes qu'on observe généralement au printemps, sauf que c'est maintenant décembre et qu'on assiste à un nouveau comportement.  Le rôle des changements climatiques est plus difficile à évaluer que dans les cas des sécheresses ou ourgans à cause des échelles beaucoup plus petites des tornades dans l'espace et dans le temps.  Néammoins, il est clair qu'un surplus de chaleur et d'humidité, comme c'était le cas dans les états du golfe, favorise les tornades. https://www.nbcnews.com/science/science-news/tornado-outbreak-kentucky-rare-weather-conditions-climate-change-rcna8565

... Et ce n'est peut-être pas terminé car les conditions demeurent propices au temps violent, et aux tornades, sur une grande partie des États-Unis au cours des prochains jours. https://www.axios.com/storm-plains-midwest-damaging-winds-tornadoes-d4d91bb9-4909-4b53-ac41-eedb6e1d9b85.html

Extraits de la revue de presse d’Environnement et changement climatique Canada
Selon la Régie de l'énergie du Canada, la consommation d'énergie fossile diminuera de 62% en 2050, grâce aux énergies vertes, aux véhicules électriques, et aux gains d'efficacité énergétique, mais ce ne sera pas suffisant pour atteindre la carboneutralité, à moins d'efforts supplémentaires. La production de pétrole atteindra même un sommet vers 2032 avant de décliner. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1846255/carboneutre-canada-regie-energie-prevision-petrole-changements-climatique

Selon les ministres de l'environnement du Canada et du Québec, et même si on sent un  certain pessimisme quant à la volonté d'agir de plusieurs gouvernements, on assiste à une prise de conscience planétaire face à l'urgence climatique.  C'est un des avantages des conférences comme COP26 que d'éveiller les consciences, surtout celles des plus réticents.  Le grand défi au Québec demeure les transports. Au Canada on prévoit mettre fin aux subventions à l'industrie pétrolière en 2023. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1846768/steven-guilbeault-benoit-charette-environnement-bilan

Merci à Robert Mailhot pour le lien suivant:
Entre 20 et 30 tornades ont touché sept états américains en moins de 24 heures vendredi.   La plus violente était de catégorie EF-4 ou EF-5, encore à déterminer.  Pour référence on en a observé respectivement seulement 19 et deux depuis 1950 aux États-Unis.  Une des tornades a parcouru 365 KM sur quatre états en quatre heures et soulevé des débris à 9 000 mètres. https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/meteorologie-tornades-etats-unis-debris-sont-eleves-jusqua-9000-m-altitude-29912/

Merci Marc Klasa pour le lien suivant:
Après un examen rigoureux des conditions météorologiques et des observations de la région, une température record de 38 degrés C, observée à Verkhoyansk en Sibérie le 20 juin 2020,  a été reconnue officiellement et archivée  comme le record absolu en Arctique.  Ces conditions, dignes de la mer Méditerranée, représentent un écart de 18C au-dessus des normales.  Évidemment, ça fait fondre la glace et le pergélisol, donc l'eau de mer absorbe davantage de rayonnement solaire et le sol émet davantage de méthane, d'où accélération du réchauffement. https://www.bbc.com/news/science-environment-59649066   Voir aussi https://www.washingtonpost.com/weather/2021/12/14/arctic-temperature-hottest/

Ailleurs sur la toile
L'annonce, en septembre, de la fabrication d'un aimant à supra-conducteurs pouvant supporter un champ magnétique de 20 Tesla, et surtout les opportunités qui en découlent pour la fusion nucléaire, n'est pas passée inaperçue dans le milieu des affaires. Deux entreprises ont levé $2.68 milliards de financement au total pour le développement d'un prototype de centrale à fusion avec l'espoir d'une production nette d'électricité en 2025. Des observateurs jugent cette échéance trop optimiste, car elle témoignerait d'un manque de connaissance des délais normaux dans ce domaine et ne croient pas que l'objectif puisse être atteint avant 2032.  https://physicstoday.scitation.org/do/10.1063/PT.6.2.20211209a/full/

Extrait

Une température record de 38 degrés C, observée à Verkhoyansk en Sibérie le 20 juin 2020,  a été reconnue officiellement et archivée  comme le record absolu en Arctique.  Ces conditions, dignes de la mer Méditerranée, représentent un écart de 18C au-dessus des normales.

Publications récentes


Dérèglements climatiques

La gestion de l'urgence climatique et le Canada? un désastre!!!
Robert Mailhot
En 2020, le Canada s'est classé au 55e rang des 61 pays évalués au niveau d

Climat et mondialisation: les États-Unis à la croisée des chemins
Robert Mailhot
Il y a plus d’un an déjà, j’étais persuadé que les enjeux cl

Les dérèglements climatiques 3, L’atmosphère et les océans
Robert Mailhot
Voici le troisième volet de Belle et fragile, la fresque scientifique de Robert Mailhot sur l

Dérèglements climatiques, les régions polaires
Robert Mailhot
 Voici, dans ce premier article, un aperçu des découvertes scientifiques qui, au




En marge de la Conférence de Glasgow