• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    Charles Maurras


    Bainville Jacques
    « On me dit que la fleur de la jeunesse cultivée d'une belle ville française se divise en deux camps : camp Bainville, camp Baudelaire. Les journaux périgourdins ont fait écho à ces débats de l'intelligence, du patriotisme et du goût. Personne ne croira à quelque schisme des esprits. Il doit être question d'une simple variété de tendances, et cela n'est point si mauvais !Il ne faut...

    Le Poète I -Les compagnons deviennent rares.O chers témoins du souvenir,Qu'est le destin qui nous sépareEt saura-t-il nous réunir? Je ne peux plus, même à voix basse,Implorer, de ces mots ferventsQue sut tout homme de ma race,La charité d'un Dieu vivant Et nos augustes conseillèresLes grandes lois de l'Etre font,Immobiles dans leurs lumière,Un silence qui me confond...

    Maurras Charles
    Le Colloque des morts Le Poète I Les compagnons deviennent rares.Ô chers témoins du souvenir,Qu'est le destin qui nous sépareEt saura-t-il nous réunir? Je ne peux plus, même à voix basse,Implorer, de ces mots ferventsQue sut tout homme de ma race,La charité d'un Dieu vivant Et nos augustes conseillèresLes grandes lois de l'Être font,Immobiles dans leur lumière,Un silence qui...

    Le Poète I -Les compagnons deviennent rares.O chers témoins du souvenir,Qu'est le destin qui nous sépareEt saura-t-il nous réunir? Je ne peux plus, même à voix basse,Implorer, de ces mots ferventsQue sut tout homme de ma race,La charité d'un Dieu vivant Et nos augustes conseillèresLes grandes lois de l'Etre font,Immobiles dans leurs lumière,Un silence qui me confond...

    Sand George
    IntroductionLes amours de Madame Sand et d'Alfred de Musset ont tenté bien souvent la rêverie et l'analyse. Il n'est que des esprits chez lesquels le scrupule est une contenance pour bouder à l'étude de sentiments aussi connus et presque aussi fameux que ceux de Didon et d’Énée. Ni l'histoire ni la critique n'ont pris garde au conseil de ces faux discrets. La fertile province cédée...

    Sand George
    Le médecin de VeniseLe médecin Pietro Pagello, en français Pierre Sonde en français Pierre Ronde, semble fait à souhait pour cette scène de Venise. On le voit figurer à côté de Pancrace et de Pantalon, sous la perruque du Docteur, dans les farces de son pays.Nous le connaissions peu, avant que l’un de ses confrères parisiens, M. le docteur Cabanès, l’eût tiré au clair...

    Lumière
    Ô toi que nous appelions Terre-MèreD'où vient ton vol contraire à mon amour?Je suis né, je suis fait pour la lumière,Accorde-moi d'éterniser le jour.[...]Équilibré dans la clarté profondeQui nous sauvât des nocturnes horreurs,J'ai renversé la manoeuvre du monde Et l'ai soumise à la loi de mon coeur.

    Lumière
    Ô toi que nous appelions Terre-MèreD'où vient ton vol contraire à mon amour?Je suis né, je suis fait pour la lumière,Accorde-moi d'éterniser le jour.[...]Équilibré dans la clarté profondeQui nous sauvât des nocturnes horreurs,J'ai renversé la manoeuvre du monde Et l'ai soumise à la loi de mon coeur.

    Vieillesse
    Quand au vent du déclin les cendres se soulèvent,En heureux tourbillons vers les cieux bien aimés,L'âme reste jonchée des désirs et des rêvesQue la flamme a mordus mais n'a pas consumés.