• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Pollack Sydney

    Introduction à l’oeuvre de l’auteur

    Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, la Société est un Théâtre des Mensonges. Elle joue systématiquement la comédie aux individus qui l’ont instituée.

    Si ces propos accusateurs vous intriguent, entrez dans l’œuvre subversive de Sydney Pollack. Vous découvrirez un monde fascinant où la Fiction est le vecteur privilégié du Réel, où les prétendues certitudes de la Collectivité sont battues en brèche par d’inavouables vérités.

    Sydney Pollack

    Biographie

    Débuts

    Issu d’une famille Juive originaire de Russie, Sydney Pollack se passionne pour le Théâtre dès le lycée. Il intègre la troupe du Neighborhood Playhouse en 1952 et s’initie à l’Art dramatique sous la férule du grand Professeur Sanford Meisner. D’abord assistant metteur en scène, le jeune homme devient enseignant puis, se consacre au métier d’acteur. Il s’illustre à Broadway avant d’apparaître dans différentes séries télévisées. Cette expérience est pour lui décisive. Elle lui permet de rencontrer Robert Redford et David Rayfiel, son futur comédien de prédilection et son futur scénariste d’élection. Elle lui ouvre également les portes de la réalisation. Après avoir secondé John Frankenheimer sur le tournage de Turn of the Screw, Pollack obtient ainsi le privilège de diriger plusieurs épisodes de la série Shotgun Slade. Ses multiples talents soulèvent rapidement l’enthousiasme général. Bientôt, les chaînes nationales lui confient bon nombre de feuilletons et de « dramatiques ». L’année 1965 constitue le tournant de sa carrière. Gratifié d’un Emmy Award pour son téléfilm intitulé The Game, Sydney Pollack est sollicité par Hollywood et se voit offrir la chance de réaliser un premier long-métrage : Trente minutes de sursis (The Slender Thread).

    Particularités

    Sydney Pollack se distingue avant tout par son extraordinaire polyvalence. Grand metteur en scène de Télévision et de Cinéma, il fut également un comédien de très bonne facture qui s’illustra aussi bien dans ses propres films (Tootsie) que dans ceux de ses pairs (The Player de Robert Altman, Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick…). Il compta également parmi les producteurs les plus actifs des années 1980 à 2000. Le Septième Art lui doit notamment l’éclosion de films tels que Dead Again de Kenneth Branagh, Raison et sentiments (Sense and Sensibility) d’Ang Lee ou Le talentueux Monsieur Ripley (The Talented Mister Ripley) d’Anthony Minghella.

    Dans la mémoire des cinéphiles, Sydney Pollack reste par ailleurs le pygmalion, l’alter ego, le frère artistique d’un acteur de légende : Robert Redford. Les deux hommes ont collaboré à sept reprises. De leur engagement commun sont nés des longs-métrages qui, de Jeremiah Johnson aux Trois jours du Condor (Three Days of the Condor) en passant par Nos plus belles années (The Way We Were), ont marqué deux décennies de Cinéma Américain. Le plus salué de ces ouvrages à quatre mains fut Out of Africa, biographie de la romancière Danoise Karen Blixen qui obtint sept Oscars en 1985. Ces œuvres, à la fois populaires et raffinées, sont habitées par une égale vénération pour la Nature. Elles dénoncent, avec une verve empreinte d’acidité, les faux-semblants que se plaisent à cultiver les Sociétés humaines. Lorsqu’il devint réalisateur, Robert Redford poursuivit cette quête d’authenticité. Et au milieu coule une rivière (A River Runs Through It), Quiz Show,L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux (The Horse Whisperer) ou encore, La légende de Bagger Vance ( The Legend of Bagger Vance) sont autant d’évocations de la figure tutélaire de Sydney Pollack. Elles soulignent l’intemporalité d’un auteur qui, s’il n’a pas l’envergure d’Alfred Hitchcock ou d’Orson Welles, n’en demeure pas moins un auteur important de la seconde moitié du XXè siècle.

    Oeuvres

    Filmographie

    Réalisateur

    Cinéma

    1965 : The Slender Thread

    1966 : Propriété interdite (This Property Is Condemned)

    1968 : Les Chasseurs de scalps (The Scalphunters)

    1968 : The Swimmer

    1969 : Un château en enfer (Castle Keep)

    1969 : On achève bien les chevaux (They Shoot Horses, Don't They?)

    1972 : Jeremiah Johnson

    1973 : Nos plus belles années (The Way We Were)

    1975 : Yakuza (The Yakuza)

    1975 : Les Trois Jours du condor (Three Days of the Condor)

    1977 : Bobby Deerfield

    1979 : Le Cavalier électrique (The Electric Horseman)

    1981 : Absence de malice (Absence of Malice)

    1982 : Tootsie

    1985 : Out of Africa : Souvenirs d'Afrique

    1990 : Havana

    1993 : La Firme (The Firm)

    1995 : Sabrina

    1999 : L'Ombre d'un soupçon (Random Hearts)

    2005 : L'Interprète (The Interpreter)

    2005 : Esquisses de Frank Gehry (Sketches of Frank Gehry)

    Télévision

    1961 : Cain's Hundred (série TV). Un épisode : King of the Mountain (1961) (épisode TV)

    1962 : Cible : les corrupteurs (Target: The Corruptors) (série TV). Un épisode : The Wrecker (1962) (épisode TV)

    1962 : The Tall Man (série TV). Deux épisodes : Rio Doloroso (1962) (épisode TV)

    Phoebe (1962) (épisode TV)

    1962 : Suspicion (The Alfred Hitchcock Hour) (série TV). Deux épisodes.

    1962–1963 : Ben Casey (série TV). Dix épisodes : I'll Be Alright in the Morning (1963) (épisode TV)

    A Cardinal Act of Mercy: Part 1 (1963) (épisode TV)

    A Cardinal Act of Mercy: Part 2 (1963) (épisode TV)

    Suffer the Little Children (1963) (épisode TV)

    For This Relief, Much Thanks (1963) (épisode TV)

    (5 autres épisodes...)

    1963 : Les Accusés (The Defenders) (série TV). Un épisode : Kill or Be Killed (1963) (épisode TV)

    1963 : "Breaking Point" (série TV). Un épisode : Solo for B-Flat Clarinet (1963) (épisode TV)

    1963–1965 : Bob Hope Presents the Chrysler Theatre (série TV). Cinq épisodes : The Game (1965) (épisode TV)

    The Fliers (1965) (épisode TV)

    Murder in the First (1964) (épisode TV)

    Two Is the Number (1964) (épisode TV)

    Something About Lee Wiley (1963) (épisode TV)

    1964–1965 : Haute tension (Kraft Suspense Theatre) (série TV). Deux épisodes : The Last Clear Chance (1965) (épisode TV)

    The Watchman (1964) (épisode TV)

    1964 : Le Fugitif (The Fugitive) (série TV. Un épisode : Man on a String (1964) (épisode TV)

    1964 : Slattery's People (série TV. Un épisode : Question: What Became of the White Tortilla? (1964) (épisode TV)

    Acteur

    1959 : Playhouse 90 (série TV). Deux épisodes : For Whom the Bell Tolls: Part 1 (épisode TV) — Andres

    For Whom the Bell Tolls: Part 2 (épisode TV) — Andres

    1959 : Brenner (série TV). Un épisode : Family Man (épisode TV)

    1959 : The United States Steel Hour (série TV). Un épisode : The Case of Julia Walton (épisode TV) — Benson

    1960 : Alfred Hitchcock présente (Alfred Hitchcock Presents) (série TV). Un épisode : The Contest for Aaron Gold (épisode TV) — Bernie Samuelson

    1960 : La Quatrième Dimension (The Twilight Zone) (série TV). Un épisode : Retour vers le passé (The Trouble with Templeton) (épisode TV) — Arthur Willis

    1961 : Have Gun - Will Travel (série TV). Deux épisodes : Quiet Night in Town: Part 1 (épisode TV) — Joe Gulp

    Quiet Night in Town: Part 2 (épisode TV) — Joe Gulp

    1961 : The Deputy (série TV). Un épisode : Spoken in Silence (épisode TV) — Chuck Johnson

    1961 : The Asphalt Jungle (série TV). Un épisode : The Professor (épisode TV) — Louie

    1961–1962 : The New Breed (série TV). Deux épisodes : The Compulsion to Confess (1961) (épisode TV) — Austin Rogers

    Walk This Street Lightly (1962) (épisode TV) — Bert Masters

    1962 : Ben Casey (série TV). Un épisode : Monument to an Aged Hunter (épisode TV)

    1962 : War Hunt de Denis Sanders

    1979 : The Electric Horseman — un homme qui passe près d’Alice (rôle non crédité)

    1982 : Tootsie de Sydney Pollack — George Fields (rôle non crédité)

    1992 : Le Meneur (The Player) de Robert Altman — Dick Mellon

    1992 : La Mort vous va si bien (Death Becomes Her) — E.R. Doctor (rôle non crédité)

    1992 : Maris et Femmes (Husbands and Wives) de Woody Allen — Jack

    1994 : Frasier (série TV). Un épisode : The Candidate (épisode TV) — Holden Thorpe (rôle vocal)

    1998 : Dingue de toi (Mad About You) (série TV). Un épisode : Cheating on Sheila (épisode TV) — Dr. Sydney Warren

    1999 : Préjudice (ou Une action au civil au Canada, A Civil Action) — Al Eustis

    1999 : Eyes Wide Shut (ou Les Yeux grands fermés au Canada, EWS) de Stanley Kubrick — Victor Ziegler

    1999 : L'Ombre d'un soupçon (ou Les Hasards du cœur, Random Hearts) de Sydney Pollack — Carl Broman

    2000 : King of the Hill (série TV). Un épisode : Transnational Amusements Presents: Peggy's Magic Sex Feet (épisode TV) — Grant Trimble (rôle vocal)

    2000 ?: Fling (série TV). Un épisode : Pilot (épisode TV) — le mari d’Elizabeth

    2000–2006 : Will et Grace (série TV). Quatre épisodes : Oh Dad, Poor Dad, He's Kept Me in the Closet and I'm So Sad (2000) (épisode TV) — George Truman

    Cheaters (2001) (épisode TV) — George Truman

    Cheatin' Trouble Blues (2002) (épisode TV) — George Truman

    Blanket Apology (2006) (épisode TV) — George Truman

    2001 : Le Majestic (The Majestic) — un employé du studio (rôle vocal)

    2002 : Dérapages incontrôlés (ou Changement de voie, Changing Lanes) — Stephen Delano

    2005 : L'Interprète (The Interpreter) de Sydney Pollack — Jay Pettigrew (rôle non crédité)

    2006 : Fauteuils d'orchestre (Orchestra Seats ou Avenue Montaigne) de Danièle Thompson — Brian Sobinski

    2007 : Les Soprano (The Sopranos) (série TV). Un épisode : Stage 5 (épisode TV) — Warren Feldman

    2007 : Michael Clayton de Tony Gilroy — Marty Bach

    2007 : Entourage (série TV)

    2008 : Under the Influence with Elvis Mitchell (série TV) — invité

    2008 : Le témoin amoureux (Made of Honour) de Paul Weiland — Thomas Bailey Sr.

    Producteur

    1974 : Yakusa (The Yakuza)

    1977 : Bobby Deerfield (Heaven Has No Favorites)

    1980 : Show Bus (Honeysuckle Rose, On the Road Again) (producteur exécutif)

    1981 : Absence de malice (Absence of Malice)

    1982 : Tootsie

    1984 : Songwriter

    1985 : Sanford Meisner: The American Theatre's Best Kept Secret (producteur exécutif)

    1985 : Out of Africa (Souvenirs d’Afrique)

    1988 : Les Feux de la nuit (Bright Lights, Big City)

    1989 : Susie et les Baker Boys (The Fabulous Baker Boys) (producteur exécutif)

    1990 : Présumé innocent (Presumed Innocent)

    1990 : White Palace (producteur exécutif)

    1990 : Havana (producteur exécutif)

    1991 : King Ralph

    1991 : Dead Again (Le Passé revient) de Kenneth Branagh (producteur exécutif)

    1992 : Leaving Normal (producteur exécutif)

    1992 : Le Choix d'une mère (A Private Matter ou Miss Sherri) (TV, producteur exécutif)

    1993 : Fallen Angels (série TV, producteur exécutif)

    1993 : La Firme (The Firm)

    1993 : Searching for Bobby Fischer (producteur exécutif)

    1993 : Flesh and Bone (producteur exécutif)

    1993 : Raison et sentiments (Sense and Sensibility) (producteur exécutif)

    1995 : Sabrina

    1998 : Bronx County (TV, producteur exécutif)

    1998 : Pile & face (ou Les Portes du destin, Sliding Doors)

    1998 : Embrouille à Poodle Springs (Poodle Springs) (TV, producteur exécutif)

    1999 : L'Ombre d'un soupçon (ou Les Hasards du coeur, Random Hearts)

    1999 : Le Talentueux Mr Ripley (ou L’Énigmatique M. Ripley, The Mysterious Yearning Secretive Sad Lonely Troubled Confused Loving Musical Gifted Intelligent Beautiful Tender Sensitive Haunted Passionate Talented Mr. Ripley) de Anthony Minghella

    2000 : Il suffit d'une nuit (Up at the Villa) (producteur exécutif)

    2000 : Coup de peigne (Blow Dry) (producteur exécutif)

    2001 : Fiancée à la carte (ou Nadia, Birthday Girl) (producteur exécutif)

    2001 : Poèmes pour Iris (Iris) (producteur exécutif)

    2002 : Paradis (Heaven) (producteur exécutif)

    2002 : Un Américain bien tranquille (The Quiet American ou The Spy) (producteur exécutif)

    2002 : Retour à Cold Mountain (Cold Mountain)

    2003 : In the Name of Love (Russian Wives) (producteur exécutif)

    2005 : Forty Shades of Blue (producteur exécutif)

    2005 : L'Interprète (The Interpreter) (producteur exécutif)

    2005 : Esquisses de Frank Gehry (Sketches of Frank Gehry) (producteur exécutif)

    2006 : Au nom de la liberté (ou De feu et de sang, Catch a Fire) (producteur exécutif)

    2006 : Par effraction (Breaking and Entering) de Anthony Minghella

    2007 : Michael Clayton

    2008 : The No 1 Ladies' Detective Agency (TV, producteur exécutif)

    2008 : Jeux de dupes (ou Double jeu, Leatherheads) (producteur exécutif)

    2008 : Recount (TV, producteur exécutif)

    2008 : Margaret ; tournage terminé (film sorti post-mortem).

    2008 : The Reader

    Date de création : 2013-05-07 | Date de modification : 2013-05-07
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    cinéaste Américain
    Naissance
    1934, Lafayette (Indiana)
    Déces
    2008, Los Angeles (Californie)
    Documents Associés

    10%
    Dons reçus (2017-2018): 2 396$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.