• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Altman Robert

     

    Introduction à l’œuvre de l’auteur


    Décédé en 2006, Robert Altman continue de vivre dans l’esprit de tous les amateurs de Cinéma. Cette postérité mondiale était pourtant des plus hypothétiques, l’immortel auteur de M.A.S.H ayant violé avec constance et vigueur les codes narratifs du Politiquement et du Commercialement Correct. Gros plan sur un mystère dont la clef porte un nom bien connu : l’Homme WASP, c’est-à-dire, l’Homme Anglo-Saxon, Blanc et Protestant.

    Robert Altman

    Biographie

     

    Débuts


    Issu d’une famille Catholique, Robert Altman fréquente l’école des Jésuites. Il achève ses études secondaires à la Wentworth Military Academy puis, s’engage dans l’U.S Air Force. La seconde guerre mondiale fait rage. Les Etats-Unis ont besoin de pilotes de bombardiers.
    Au lendemain de sa démobilisation, le jeune Altman se rend à New York. Il s’essaie à l’écriture scénaristique, dramatique et même, journalistique. Las d’une vie de bohème dont le seul horizon est la survie par de petits métiers, l’artiste en devenir s’en retourne à Kansas City, sa ville natale. Il fait ses débuts dans la réalisation en tournant une vingtaine de films industriels, de 1947 à 1956. Le savoir-faire technique qu’il acquiert, pendant ces années de travaux utilitaires, le décide à tenter sa chance à Hollywood. L’initiative est heureuse puisque dès 1957, les studios de Los Angeles lui accordent le privilège de mettre en scène ses deux premiers longs-métrages : The Delinquents et The James Dean Story.

    Particularités


    S’il tourne rapidement ses deux premiers films, Robert Altman doit attendre l’âge de quarante-cinq ans pour que sa carrière prenne véritablement son essor. The Delinquents et The James Dean Story sont ainsi des échecs commerciaux. Leur insuccès contraint leur auteur à se contenter de la Télévision et de ses feuilletons en séries. Deux nouveaux longs-métrages, tournés en 1968 et 1969, sont impuissants à rompre ce confinement. Countdown et That Cold Day in the Park sont en effet boudés par le Public.
    Ce n’est qu’en 1970 que Robert Altman rencontre la Gloire. M.A.S.H, vision anticonformiste de la Guerre de Corée, offre au cinéaste un triomphe international que vient couronner la Palme d’or du Festival de Cannes. Une longue et fructueuse carrière débute avec cette réussite orchestrée par le producteur Ingo Preminger. Policiers, westerns, comédies, intrigues de Science-Fiction, films noirs, comédies musicales, les œuvres s’enchaînent et font apparaître un talent unique où se mêlent l’inventivité formelle et la verve critique.
    Ces deux derniers mots revêtent une importance capitale. Avant d’être un styliste de premier plan, Robert Altman est un satiriste de génie qui a brocardé sans retenue les failles du plus puissant de tous les Terriens : l’Homme Anglo-Saxon, Blanc et Protestant, pilier de l’Amérique impériale. Cette audace explique, peut-être, la fraîcheur avec laquelle les Etats-Unis ont parfois accueilli les travaux du réalisateur…
    Féru de Jazz et de musique Country, fin connaisseur de la Littérature et de l’Histoire de son pays, Robert Altman est, en dépit de ses critiques acerbes, un fervent adepte de la Culture Américaine. Il a fondé sa propre société de production en 1963 (Lions Gate Films). Paul Newman, Tim Robbins, Elliott Gould, Keith Carradine ou encore, Tom Waits, ont été les figures de proue de la vaste troupe de comédiens qui l’a accompagné tout au long de sa carrière.
    Hasard ou signe du Destin, Robert Altman est mort peu après le tournage de son dernier film, un long-métrage au titre prémonitoire qui relatait le crépuscule d’une émission radiophonique : The Last Show.

    Oeuvres

    Filmographie
    - Réalisateur

    - Documentaires
    • 1951 : Modern Football
    • 1952 : King Basketball
    • 1953 : The Last Mile
    • 1954 : The Builders
    • 1954 : Better Football
    • 1957 : L'histoire de James Dean (The James Dean Story)
    • 1993 : The Real McTeague (TV)
    - Longs-métrages de Cinéma
    • 1955 : The Perfect Crime
    • 1957 : The Delinquents
    • 1957 : The James Dean Story
    • 1968 : Countdown (co-réalisé avec William Conrad)
    • 1969 : That cold day in the Park
    • 1970 : M*A*S*H
    • 1970 : Brewster McCloud
    • 1971 : John McCabe (McCabe & Mrs. Miller)
    • 1972 : Images
    • 1973 : Le Privé (The Long Goodbye)
    • 1974 : Nous sommes tous des voleurs (Thieves Like us)
    • 1974 : Les flambeurs (California Split)
    • 1975 : Nashville
    • 1976 : Buffalo Bill et les Indiens (Buffalo Bill and the Indians, or Sitting Bull's History Lesson)
    • 1977 : Trois femmes (3 Women)
    • 1978 : Un mariage (A Wedding)
    • 1979 : Quintet
    • 1979 : Un couple parfait (A Perfect Couple)
    • 1980 : Popeye
    • 1982 : Health
    • 1982 : Reviens Jimmy Dean, reviens (Come back to the Five and Dime, Jimmy Dean, Jimmy Dean)
    • 1983 : Streamers
    • 1984 : Secret Honor
    • 1984 : Vous avez dit dingues ? (O.C. and Stiggs)
    • 1985 : Fool for Love
    • 1987 : Beyond Therapy
    • 1987 : Aria (segment Les Boréades)
    • 1990 : Vincent et Théo (Vincent & Theo)
    • 1992 : The Player
    • 1993 : Short Cuts
    • 1994 : Prêt-à-Porter
    • 1996 : Kansas City
    • 1996 : Jazz '34
    • 1998 : The Gingerbread Man
    • 1999 : Cookie's Fortune
    • 2000 : Docteur T et les Femmes (Dr T & the Women)
    • 2001 : Gosford Park
    • 2003 : Company (The Company)
    • 2006 : The Last Show (A Prairie Home Companion)
    - Téléfilms
    • 1964 : Nightmare in Chicago
    • 1980 : Rattlesnake in a Cooler
    • 1982 : Two by South
    • 1985 : The Laundromat
    • 1987 : Basements
    • 1988 : The Caine mutiny Court-Martial
    • 1993 : Black and Blue
    • 1993 : The Real McTeague (documentaire)
    • 2004 : Tanner on Tanner
    - Séries
    • 1955 : The Millionaire
    • 1955 : Alfred Hitchcock présente (Alfred Hitchcock Presents)
    • 1956 : The Gale Storm Show
    • 1957 : Sugarfoot
    • 1957 : Maverick
    • 1957 : Whirlybirds
    • 1958 : Peter Gunn
    • 1958 : Bronco
    • 1958 : Lawman
    • 1958 : Westinghouse Desilu Playhouse
    o The Sound of Murder
    • 1958 : U.S. Marshal
    • 1959 : Bonanza
    o Bank Run
    o Sam Hill
    o Silent Thunder
    o The Dream Riders
    o The Duke
    o The Many faces of Gideon Flinch
    o The Rival
    o The Secret
    • 1959 : Hawaiian Eye
    • 1959 : Troubleshooters
    • 1960 : Surfside 6
    • 1960 : Route 66
    • 1961 : Bus Stop
    o Accessory by Consent
    o A Lion Walks Among us
    o ...And the Pursuit of Evil
    o County General
    o Door Without a Key
    o Portrait of a Hero
    o Summer Lighting
    o The Covering Darkness
    • 1962 : Combat !
    • 1962 : The Gallant Men (épisode pilote)
    • 1963 : Kraft suspense Theatre
    o Once Upon a Savage Night
    o The Hunt
    o The Long, lost life of Edward Smalley
    • 1965 : The Long, Hot Summer (épisode pilote)
    • 1988 : Tanner '88 (10 épisodes de 30 minutes)
    • 1997 : Gun (6 épisodes de 45 minutes)
    o Les femmes du Président
    Distinctions
    • 1970 : Palme d'or du Festival de Cannes pour M.A.S.H.
    • 1976 : Ours d'or du Festival de Berlin (meilleur film) pour Buffalo Bill et les Indiens
    • 1992 : Prix de la mise en scène du Festival de Cannes pour The Player
    • 1993 : Lion d'or du Festival de Venise pour Short Cuts
    • 2002 : Golden Globe du meilleur réalisateur pour Gosford Park
    • 2006 : Oscar d’honneur pour l’ensemble de son oeuvre

    Date de création : 2013-07-27 | Date de modification : 2013-08-06
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    cinéaste Américain
    Naissance
    1925, Kansas City (Missouri)
    Déces
    2006, Los Angeles
    Documents Associés

    10%
    Dons reçus (2017-2018): 2 396$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.