• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Vidor King

    Introduction à l'oeuvre de l'auteur

    Le Corps social pose une question éminemment complexe à l'Etre humain depuis la nuit des temps: comment l'Individu peut-il exister au sein d'un organisme qui, écrasante contradiction, a besoin d'unité pour s'affirmer? L'Indépendance, si précieuse à tous, ne va de soi pour personne. Elle est un déroutant voyage aux confins de légitimités à la fois incompatibles et destinées à s'accorder. Elle est un odyssée fascinante dont King Vidor, apôtre de l'Anarchisme chrétien, a l'extraordinaire ambition d'être l'Homère.

    King Vidor

    Biographie

    Débuts

    Petit-fils d'immigrés hongrois, fils d'un riche négociant qui exploitait forêts et marais, King Vidor étudie à l'Académie militaire de San Antonio. Le jeune homme exècre néanmoins la discipline martiale. Il poursuit donc sa scolarité au sein d'un collège plus adapté à son caractère individualiste. Passé le temps contraignant des diplômes, Vidor devient projectionniste. Il tourne ensuite des documentaires en amateur avant de tenter sa chance à Hollywood. Nous sommes en 1916. L'aspirant metteur en scène est tour à tour figurant, régisseur, comptable et assistant. Il écrit également des scenarii et profite de sa présence sur le tournage d'Intolérance pour observer le travail du Maître David Wark Griffith. Plus aguerri au dur métier de cinéaste, Vidor réalise quatre courts-métrages de 1917 à 1918. Ces oeuvres sont destinées à un juge, Willis Brown, qui souhaite créer un studio au profit d'adolescents délinquants. Ce galop d'essai effectué en marge des "Majors" californiennes se prolonge en 1919. Des médecins réunis au sein d'une structure baptisée "Brentwood Company" commandent en effet quatre fictions à King Vidor. Le premier de ces longs-métrages, Le tournant (The Turn in the Road ), rencontre le succès et permet à son auteur de lancer sa carrière.

    Particularités

    King Vidor fut l'une des figures de Hollywood, des temps héroïques aux années 1950. Force est toutefois de constater que le cinéaste, aussi doué pour le muet et le noir et blanc que pour le parlant et la couleur, n'avait pas l'esprit de système de ses glorieux pairs. Il fut ainsi un adepte et un ardent promoteur de la Christian Science, courant religieux très minoritaire dans un pays traditionnellement dominé par la Protestantisme et le Catholicisme. Dans Hallelujah (1929), le réalisateur féru de Politique et de Philosophie osa ne faire jouer que des acteurs Noirs, à l'heure où l'Amérique WASP se fourvoyait dans la ségrégation raciale. En vérité, Vidor manifesta son goût pour la liberté dès ses débuts. Il créa en effet son propre studio en 1920, avec le concours de son père fortuné. La faillite précoce de Vidor Village, en 1923, ne l'empêcha pas de réaffirmer constamment son credo: l'indépendance. Pour preuve, l'indomptable metteur en scène autofinança Notre pain quotidien (Our Daily Bread), film phare de la Grande Dépression jugé trop subversif par les producteurs de Los Angeles.

    Notons que l'auteur du Rebelle (The Fountainhead) et de Duel au soleil (Duel in the Sun) fut entre 1916 et 1928 l'époux de Florence Vidor, vedette du Cinéma muet.

    Oeuvres

    Filmographie

     

    - Courts-métrages

     

    1913 : The Grand Military Parade (documentaire)

    1913 : Hurricane in Galveston (documentaire)

    1918 : Bud's Recruit

    1918 : The Chocolate of the Gang

    1918 : The Lost Lie

    1918 : Tad's Swimming Hole

    1918 : Marrying Off Dad

    1918 : The Accusing Toe

    1918 : Thief or Angel

    1918 : The Rebellion

    1918 : A Boy Built City

    1918 : The Preacher's Son

    1918 : I'm a Man

    1918 : Love of Bob

    1918 : Dog vs. Dog

    1918 : Kid Politics

    1918 : The Three Fives

    1918 : The Case of Bennie

    1980 : La métaphore (Metaphor - King Vidor Meets with Andrew Wyeth) (documentaire)

     

    - Longs-métrages muets

    1919 : Le tournant (The Turn in the Road)

    1919 : Better Times

    1919 : The Other Half

    1919 : Poor Relations

    1920 : L'honneur de la famille (The Family Honor)

    1920 : The Jack-Knife Man

    1921 : The Sky Pilot

    1921 : Love Never Dies

    1922 : The Real Adventure

    1922 : Dusk to Dawn

    1922 : La conquête d'une femme (Conquering the Woman)

    1922 : Peg de mon cœur (Peg o' My Heart)

    1923 : La victoire mutilée (The Woman of Bronze d'après La Rivale)

    1923 : La sagesse de trois vieux fous (Three Wise Fools)

    1924 : Capricciosa (Wild Oranges)

    1924 : Le bonheur en ménage (Happiness)

    1924 : Wine of Youth

    1924 : Son heure (His Hour)

    1924 : La femme de Don Juan (The Wife of the Centaur)

    1925 : Fraternité (Proud Flesh)

    1925 : La Grande Parade (The Big Parade)

    1926 : La bohème

    1926 : Bardelys le magnifique (Bardelys the Magnificent)

    1928 : La foule (The Crowd)

    1928 : Une gamine charmante (The Patsy)

    1928 : Mirages (Show People)

    - Longs-métrages parlants

     

    1929 : Hallelujah !

    1930 : Dulcy (Not So Dumb)

    1930 : Billy the Kid

    1931 : Le Champion (The Champ)

    1931 : Scène de la rue (Street Scene)

    1932 : Cynara

    1932 : L'oiseau de paradis (Bird of Paradise)

    1933 : The Stranger's Return

    1934 : Notre pain quotidien (Our Daily Bread)

    1935 : So Red the Rose

    1935 : Soir de noces (The Wedding Night)

    1936 : La légion des damnés (The Texas Rangers)

    1937 : Stella Dallas

    1938 : La citadelle (The Citadel)

    1940 : Le grand passage (Northwest Passage)

    1940 : Camarade X (Comrade X)

    1941 : Souvenirs (H.M. Pulham, Esq.)

    1944 : Une romance américaine (An American Romance)

    1946 : Duel au soleil (Duel in the Sun)

    1948 : La folle enquête (On Our Merry Way) coréalisé avec Leslie Fenton

    1949 : Le rebelle (The Fountainhead)

    1949 : La garce (Beyond the Forest)

    1951 : Lightning Strikes Twice

    1952 : Japanese War Bride

    1953 : La furie du désir (Ruby Gentry)

    1955 : L'homme qui n'a pas d'étoile (Man Without a Star)

    1956 : Guerre et paix (War and Peace)

    1959 : Salomon et la Reine de Saba (Solomon and Sheba)

    Date de création : 2015-08-01 | Date de modification : 2015-08-01
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    cinéaste américain
    Naissance
    1894 , Galveston (Texas)
    Déces
    1982, Paso Robles (Californie)
    Documents Associés

    10%
    Dons reçus (2017-2018): 2 396$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.