• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Shakespeare William

    Dramaturge anglais (1564-1616).

    Jugement de Lessing

    « Mais on a dit d’Homère qu’il était plus difficile de lui enlever un vers que d’arracher à Hercule sa massue; et l’on peut en dire autant de Shakespeare. Le moindre trait de son génie porte une empreinte qui crie à tout le monde : "J’appartiens à Shakespeare!" Et malheur aux beautés étrangères qui ont le courage de se place à côté de celle-ci!

    Il faut étudier Shakespeare et non le piller. Si nous avons du génie, il sera pour nous ce qu’est la chambre obscure pour le peintre de paysage : il faut y regarder pour apprendre comment la nature se projette sur une seule surface; mais il n’y faut rien prendre.

    (…) Tout, jusqu’aux plus petites parties, dans Shakespeare, est taillé suivant les grandes proportions du drame historique; et celui-ci est à la tragédie dans le goût français à peu près comme une large fresque est à une miniature pour bague.

    Qu’est-ce que cette dernière peut emprunter à l’autre, si ce n’est peut-être une tête, une seule figure, tout au plus un petit groupe, qu’il faut ensuite traiter comme un tout complet? Ainsi des pensées détachées de Shakespeare deviendraient des scènes entières; et des scènes qu’on lui emprunterait deviendraient des actes. Si l’on enlève la manche de l’habit d’un géant, et qu’on veuille en tirer parti pour un nain, il ne faut pas en faire une manche, mais un habit tout entier.

    Et celui qui le ferait pourrait être en repos du côté de l’accusation de plagiat. Peu de gens reconnaîtraient dans le fil la toison d’or d’où il serait tiré. Et quant au petit nombre des connaisseurs, ils ne trahiraient pas l’artiste, sachant qu’un grain d’or peut être travaillé assez artistement pour que le mérite de la forme dépasse de beaucoup la valeur de la matière. »

    GOTTHOLD EPHRAIM LESSING, Dramaturgie de Hambourg. Traduction d'Édouard de Suckau, revue. et annotée par Léon Crouslé; avec une introduction par Alfred Mézières. Paris, Didier, 1873, p. 341-342.

    Biographie

    Contemplant Shakespeare, «toutes les questions touchant à l'art se sont présentées à [mon] esprit», écrit Hugo dans William Shakespeare. «Et traiter ces questions; c'est expliquer la mission de l'art; traiter ces questions; c'est expliquer le devoir de la pensée humaine envers l'homme.» Il y a la Nature et il y a l'Art. L'une et l'autre sont les deux grands rideaux de la création divine. Dieu se manifeste en premier lieu à travers la Nature, puis au second degré à travers l'homme par l'Art. Hugo est celui qui a défendu avec le plus d'éloquence l'imperfectibilité de l'Art. Lui qui croyait avec tant de conviction au Progrès — «le genre humain, écrit-il, est un liseur. Il a longtemps épelé, il épelle encore; bientôt il lira.» — estimait que le grand artiste n'ajoute rien à ses prédécesseurs. «Les chefs-d'œuvre ont un seul niveau, l'absolu. Une fois l'absolu atteint, tout est dit. L'œil n'a qu'une quantité d'éblouissement possible.» De Phidias à Michel-Ange, il n'y a pas progrès; il n'y a qu'une grande marche, celle de l'esprit humain en quête d'idéal.

    Shakespeare est un homme océan; Shakespeare est Terre; Shakespeare est élément; Shakespeare est toute la Nature; Shakespeare est un Tout. «Comme Homère, Shakespeare est un homme cyclique. Ces deux génies ferment les deux premières portes de la barbarie, la porte antique et la porte gothique.» Chez Shakespeare, Hugo admire «une force démesurée, un charme exquis, la férocité épique, la pitié, la faculté créatrice, la gaîté, cette haute gaîté inintelligible aux entendements étroits, le sarcasme, le puissant coup de fouet aux méchants, la grandeur sidérale, la ténuité microscopique, une poésie illimitée qui a un zénith et un nadir, l'ensemble vaste, le détail profond, rien ne manque à cet esprit. On sent, en abordant l'œuvre de cet homme, le vent énorme qui viendrait de l'ouverture d'un monde. Le rayonnement du génie dans tous les sens, c'est là Shakespeare.»

    La popularité actuelle de Shakespeare fait oublier le succès relatif qu'il connut de son vivant et la longue éclipse de renommée qui allait suivre sa mort. Il fut raillé et vilipendé par tous les plus grands esprits au XVIIe et XVIIIe et l'unanimité de la critique à son endroit déconcerte aujourd'hui. On le juge artificiel, industrieux, sans grâce, grossier; on l'accuse de plagiat, de n'être qu'«un corbeau paré des plumes d'autrui». Pope, Dryden s'en moquent sans retenue. Voltaire qui le découvre lors de son voyage en Angleterre en 1728, prend plaisir à tirer sur «l'histrion barbare». S'adressant au Cardinal de Bernis, il disait: «Faites de jolis vers, délivrez-nous, monseigneur, des fléaux, des welches, de l'académie du roi de Prusse, de la bulle Unigenitus, [...] et de ce niais de Shakespeare! Libera nos, Domine.» Il en fera tant qu'on finira malgré tout par s'intéresser de plus près, des deux côtés de la Manche, à l'œuvre de Shakespeare. Furieux, Voltaire devra reconnaître sur le tard, que la grandeur de Shakespeare était faite pour résister à ses traits les plus cruels; déjà à ce moment, la gloire de Shakespeare éclipsait celle des plus grands auteurs français. Les deux Hugo réhabiliteront définitivement Shakespeare.

    Oeuvres


    Oeuvres complètes (MIT)

    The Oxford Shakespeare. Edited by W. J. Craig, London, Oxford University Press, 1914; New York, Bartleby.com, 2000

    Shakespeare Bookshelf (Internet Public Library)

    Internet Shakespeare Editions (University of Virginia, É.-U.)

    Shakespearean Prompt-Books of the Seventeenth Century. Édité par G. Blakemore Evans. Publié par la Bibliographical Society of the University of Virginia (Electronic Text Center - University of Virginia Library)

    Reprodution photographique en couleurs du premier folio de 1623: Mr. VVilliam Shakespeares comedies, histories, & tragedies: published according to the true originall copies. (Plays). London: Printed by Isaac Iaggard, and Ed. Blount, 1623 (SCETI, University of Virginia, É.-U.)


    Traductions en langue française

    Traductions de François Guizot

    Oeuvres complètes de Shakspeare. I. Vie de Shakspeare. Hamlet. La tempête. Paris, Didier, 1864, III-504 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Oeuvres complètes de Shakspeare. II. Jules César. Cléopâtre. Macbeth. Paris, Didier, 1864, 479 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Oeuvres complètes de Shakspeare. III. Timon d'Athènes. Le jour des rois. Les deux gentilshommes de Vérone. Paris, Didier, 1862, 565 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Oeuvres complètes de Shakspeare. IV. Mesure pour mesure. Othello. Comme il vous plaira. Paris, Didier, 1863, 534 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Oeuvres complètes de Shakspeare. V. Le roi Lear. Cymbelline. La méchante femme mise à la raison. Paris, Didier, 1862, 515 p.

    Oeuvres complètes de Shakspeare. VI. Le marchand de Venise. Les joyeuses bourgeoises de Windsor. Le roi Jean. Paris, Didier, 1862, 500 p. Comprend aussi: La vie et la mort du roi Richard II; Henri IV (1ère partie) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Oeuvres complètes de Shakspeare. VII. Henri IV (2e partie). Henri V. Henri VI. Traduction de François Guizot. Paris, Didier, 1862, 542 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Oeuvres complètes de Shakspeare. VIII. La vie et la mort du roi Richard III. Le roi Henri VIII. Titus et Andronicus. Paris, Didier, 1863, 486 p. Comprend aussi: Vénus et Adonis; La mort de Lucrèce; La mort d'une amante; Le pèlerin amoureux. - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Traductions de François-Victor Hugo

    Les deux Hamlet. Préface de Victor Hugo. Deuxième édition. Paris, Pagnerre, 1865, 388 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 1) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Fééries. Le songe d'une nuit d'été. La tempête. Paris, Pagnerre, 1865, 366 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 2) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Les tyrans. Macbeth. Le roi Jean. Richard III. Paris, Pagnerre, 1866, 472 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 3) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Les jaloux. I. Troylus et Cressida. Beaucoup de bruit pour rien. Le conte d'hiver. Paris, Pagnerre, 1868, 551 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 4, 1) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Les jaloux II - Cymbeline; Othello, Paris, Pagnerre, 1868, 458 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 5, 2) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Les comédies de l'amour. La sauvage apprivoisée. Tout est bien qui finit bien. Peines d'amour perdues. Paris, Pagnerre, 1869, 503 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 6) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Les amants tragiques. Antoine et Cléopâtre. Roméo et Juliette. Paris, Pagnerre, 1868, 483 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 7) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Les amis. Les deux gentilshommes de Vérone. Le marchand de Venise. Comme il vous plaira. Paris, Pagnerre, 1872, 510 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 8) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    La famille. Coriolan. Le roi Lear. Paris, Pagnerre, 1872, 478 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 9) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    La société. Mesure pour mesure. Timon d'Athènes. Jules César. Paris, Pagnerre, 1872, 509 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 10) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    La patrie. I. Richard II. Henry IV. Paris, Pagnerre, 1872, 526 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 11, 1) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    La patrie. II. Henry V. Henry VI (première partie). Paris, Pagnerre, 1873, 359 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 12, 2) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    La patrie. III. Henry VI (deuxième-troisième parties). Henry VIII. Paris, Pagnerre, 1873, 484 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 13) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Les farces. Les joyeuses épouses de Windsor. La comédie des erreurs. Le soir des rois ou ce que vous voudrez. Paris, Pagnerre, 1873, 447 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 14) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Sonnets. Poëmes. Testament. Paris, Pagnerre, 1873, 334 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 15) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Les apocryphes. I. Titus Andronicus. Une tragédie dans l'Yorkshire. Les deux nobles parents. Paris, Pagnerre, 1866, 394 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 16, 1) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Les apocryphes. II. Périclès. Édouard III. Arden de Feversham. Paris, Pagnerre, 1867, 442 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 17, 2) - Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF

    Les apocryphes. III. La tragédie de Locrine, le fils aîné du roi Brutus. La vie et la mort de Thomas Lord Cromwell. Le prodigue de Londres. Paris, Pagnerre, 1867, 421 p. (Oeuvres complètes de W. Shakespeare; 18, 3). Comprend aussi: La puritaine ou La veuve de Watling street; La veuve de Watling street (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Traductions françaises sur le site du Ministère des Affaires étrangères de France (Foire aux textes): Hamlet (format RTF)
    Othello (format RTF)
    Roméo et Juliette (format RTF)
    Autres traductions

    Timon d'Athènes: drame en 5 actes. Traduction en vers par Ernest Perrot de Chezelles. Paris, Garnier frères, 1865, XII-212 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Roméo et Juliette. Traduction de Léon Daffry de la Monnoye; illustrations d'Andriolli; gravures de Huyot. Paris, Firmin-Didot, [1886], VIII-193 p.-[10] f. de pl. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)


    Traductions en langue allemande

    Plusieurs pièces traduites en allemand (William Shakespeare - Und der Rest ist Schweigen)

    Documentation

    Jugements sur Shakespeare et sur son oeuvre

    "Shakespeare est au nombre des cinq ou six écrivains qui ont suffi aux besoins et à l'aliment de la pensée; ces génies-mères semblent avoir enfanté et allaité tous les autres. Homère a fécondé l'antiquité : Eschyle, Sophocle, Euripide, Aristophane, Horace, Virgile, sont ses fils. Dante a engendré l'Italie moderne, depuis Pétrarque jusqu'au Tasse. Rabelais a créé les lettres françaises; Montaigne, La Fontaine, Molière, viennent de sa descendance. L'Angleterre est toute Shakespeare, et, jusque dans ces derniers temps, il a prêté sa langue à Byron, son dialogue à Walter Scott."

    FRANÇOIS-RENÉ DE CHATEAUBRIAND, Mémoires d'outre-tombe, 1ère partie, livre 12, chapitre 1


    Publications

    World Shakespeare Bibliography Online

    Publications anciennes

    Johnson, Samuel. Preface to Shakespeare. Together with selected notes on some of the plays - accompagnant une édition annotée des pièces de Shakespeare publiée en 1765 (Project Gutenberg)

    Malone, Edmund. "William Shakespeare", in Historical Account of the Rise and Progress of the English Stage (1800) - reproduit sur le site Shakespeare and the Globe Theatre - Then and Now (produit par l'encyclopédie Britannica)

    Stendhal. Racine et Shakspeare. Révision du texte et préface par Henri Martineau. Paris, Le divan, 1928, XXX-380 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Stendhal. Molière, Shakspeare, la comédie et le rire. Établissement du texte et préface par Henri Martineau. Paris, Le divan, 1930, XXI-330 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Twain, Mark (1835-1910). Is Shakespeare Dead? from my autobiography (Project Gutenberg)

    Sarcey, Francisque. Corneille, Racine, Shakespeare et la tragédie, Paris, Bibliothèque des Annales politiques et littéraires, 1900, 417 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Daudet, Léon. "Le voyage de Shakespeare", La Nouvelle Revue : 1ère partie, 17e année, tome 96, 15 septembre 1895, p. 283 et suivantes; 2e partie, ibid., 1er octobre 1895, p. 525; 3e partie, ibid., 15 octobre 1895, p. 750; 4e partie, 17e année, tome 97, 1er novembre 1895, p. 68 et suivantes; 5e partie et fin, ibid., 15 novembre 1895, p. 343 et suivantes (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Harris, Frank. "Le vrai Shakespeare". Traduction de H.-D. Davray. L'Ermitage : revue mensuelle de littérature, vol. 25, juillet-décembre 2002 : partie 1, p. 296 et suivantes; partie 2, p. 378 et suivantes (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Pélissier, Georges. "La morale de Shakespeare", Revue de Paris, année 19, tome 5, 15 septembre 1912, p. 303-330 (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Harris, Frank (1856-1931), The Man Shakespeare (Project Gutenberg)

    Hazlitt, William (1778-1830). Characters of Shakespeare's Plays (Project Gutenberg)

    Warner, Charles Dudley (1829-1900). For Whom Shakespeare Wrote (Project Gutenberg)

    Swinburne, Algernon Charles (1837-1909). A Study of Shakespeare. Ouvrage publié dans : The Complete Works of Algernon Charles Swinburne. Édité par Sir Edmund Gosse, C.B., et Thomas James Wise. Vol. 11 (Prose Works, vol. 1). London, Heinemann, 1926. p. 1-222 (The Swinburne Project, University of Indiana). Voir aussi, du même auteur : The Age of Shakespeare; Contemporaries of Shakespeare

    Boulenger, Jacques. "L'affaire Shakespeare", Revue de Paris, année 26, tome 1, 1er février 1919, p. 461-489 (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Barthou, Louis. "Autour de William Shakespeare", Revue de Paris, année 27, tome 4, 1er août 1920, p. 449-486 (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Chevrillon, André. "Shakespeare et l'âme anglaise", Revue de Paris, année 23, tome 3, 15 mai 1916, p. 225-257 (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    L'Hommedé, Edmond. "Lettres étrangères : le secret de Shakespeare", Revue de Paris, année 30, tome 2, 1er mars 1923, p. 171-192 (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    MacDonald, George (1824-1905). Dish of Orts, a : Chiefly Papers on the Imagination, and on Shakespeare (Project Gutenberg)

    Biaute, Alcée. Étude médico-psychologique sur Shakespeare et ses oeuvres, Hamlet en particulier, Nantes, Vier, 1889, 24 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Head, Franklin H. Shakespeare's Insomnia, and the Causes Thereof (Project Gutenberg)

    Arnaud, Simone. "Les sonnets de Shakespeare", La Nouvelle Revue, 12e année, tome 71, p. 537 et suivantes (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Benoît-Lévy, G. "Voyage au pays de Shakespeare", A travers le monde. Nouvelle série, 13e année, 1907, p. 189-190 (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)

    Ingleby, C. M. (1823-1886). Shakespeare's Bones (Project Gutenberg)

    Lang, Andrew (1844-1912). Shakespeare, Bacon, and the Great Unknown (Project Gutenberg)

    Fischer, Kuno (1824-1907). Shakespeare und die Bacon-Mythen (Project Gutenberg) - en allemand

    Publications contemporaines

    Shakespeare Magazine

    Early Modern Literary Studies : A Journal of Sixteenth- and Seventeenth-Century English Literature (on y trouve plusieurs articles consacrés à Shakespeare)

    Shakespeare Quarterly

    Girard, René. Shakespeare: les feux de l'envie. Paris, Grasset, 1990.

    Velz, John W. Shakespeare and the Classical Tradition. A Critical Guide to Commentary: 1660-1960. University of Minnesota, 1968. Version électronique de l'ouvrage disponible sur le site Internet Shakespeare Editions

    Shakespeare and Renaissance Association (of West Virginia): Selected Papers

    Crewe, Jonathan. Trials of Authorship: Anterior Forms and Poetic Reconstruction from Wyatt to Shakespeare. Berkeley, University of California Press, c1990. Texte intégral disponible en ligne

    Leary, Penn. The Second Cryptographic Shakespeare. 2e édition. Omaha, Nebr., É.-U., Westchester House Publishers, 1990 ("A monographe wherein the poems and plays attributed to William Shakespeare are proven to contain the enciphered name of the concealed author, Francis Bacon")

    Rusche, Harry (English Department, Emory University, Atlanta, Georgie, É.-U.). Shakespeare Illustrated.

    Web resources for William Shakespeare's King Lear

    Shakespeare's Art and the Texts of King Lear, par Ann R. Meyer (Studies in Bibliography, vol. 47, 1994, p. 128-146)

    Hamlet, les Tragiques et la transubstantiation, par Frank Lestringant. Extrait de: Homo Religiosus. Autour de Jean Delumeau , Paris, Fayard, 1997, p. 336-351

    Oates, Joyce Carol. "'Is This the Promised End?': The Tragedy of King Lear".
    Publié à l'origine dans le Journal of Aesthetics and Art Criticism, automne 1974; reproduit dans le recueil de l'auteur : Contraries: Essays, New York, Oxford, 1981 (site Celestial Timepiece : A Joyce Carol Oates Home Page)
    Oates, Joyce Carol. "The Tragedy of Imagination: Shakespeare's Antony and Cleopatra". Publié à l'origine dans la Bucknell Review, printemps 1964; reproduit dans le recueil de l'auteur : The Edge of Impossibility: Tragic Forms in Literature, New Yord, Vanguard, 1972 (site Celestial Timepiece : A Joyce Carol Oates Home Page)
    Oates, Joyce Carol. "The Tragedy of Existence: Shakespeare's Troilus and Cressida". Publié à l'origine sous la forme de deux essais distincts, dans le Philological Quarterly du printemps 1967, et dans le Shakespeare Quarterly du printemps 1966; reproduit dans le recueil de l'auteur : The Edge of Impossibility: Tragic Forms in Literature, New Yord, Vanguard, 1972 (site Celestial Timepiece : A Joyce Carol Oates Home Page)

    Heydt, Bruce. The Many Shakespeare, British Heritage, vol. 19, no 4, mai 1998

    Oakes, Edward T. Shakespeare's Millennium, First Things, no 98, décembre 1999, p. 17-24

    Shakespeare and the Formation of the Modern Economy, par Richard Waswo (Surfaces, vol. 6, 1996): En décrivant la monnaie et les mots comme une système homologue qui constitue, transmet et change les valeurs, cet essai explore la période de formation de l'économie moderne, au moment où les écrivains du XVIe siècle luttaient pour la conceptualiser, et où Shakespeare mettait en scène ses principes de base.

    The Purgation of the Hero in Shakespearean Tragedy, par Paul Epstein (Animus. A Philosophical Journal for Our Time, vol. 3, 1998)

    A Brief Note on the Historical Background to Shakespeare's First and Second History Cycles, par Ian Johnston, Malaspina University-College, Nanaimo, C.-B., Canada, 1999

    Writing about Shakespeare, par Frank Kermode (London Review of Books, vol. 21, no 24, 9 décembre 1999)

    Dossier The Merchant of Venice (Compass. A Jesuit Journal, vol. 14, no 5, novembre-décembre 1996): Herbert Bronstein, Shakespeare's Plea for Human Values
    Curtis Fahey, Churches Came to Terms with Moneylanding

    Shakespeare au cinéma

    Marx, Steven (Cal Poly University, San Luis Obispo). Progeny : Prospero's Books, Genesis and The Tempest


    Document sonore: Shakespeare and Tradition. Vous pouvez écouter en Real Audio ce cours du professeur John Hrt
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Références
    Données biographiques
    Nationalité
    Angleterre
    Naissance
    1564, Stratford-upon-Avon, Warwickshire, Angleterre
    Déces
    23 avril 1616
    Documents Associés
    Victor Hugo
    Élisabeth 1ère, théâtre, Londres
    Victor Hugo
    Victor Hugo
    Voltaire
    William Shakespeare
    William Shakespeare
    Remy de Gourmont
    théâtre, critique, génie, biographie, vie humaine
    Raccourcis
    Sites de référence
    Mr. William Shakespeare and the Internet
    Shakespeare and the Globe Theatre - Then and Now (site produit par l'encyclopédie Britannica)
    Shakespeare Internet Editions
    Absolute Shakespeare
    Shakespeare Resource Center
    Shakespeare Web
    Shakespeare (About.com)
    Shakespeare Resources (Electronic Text Center - University of Virginia Library)
    William Shakespeare - Und der Rest ist Schweigen (en allem.)

    Biographie
    Notice de l'Encyclopédie Hachette (Yahoo ! France) : page 1 et page 2
    Notices de l'encyclopédie Britannica : 15e édition; 2e édition
    In Search of Shakespeare (PBS Online)
    Entrée de l'encyclopédie Wikipedia (angl.)
    Shakespeare, Artist of the Millenium (un dossier de CBC, radio nationale canadienne de langue anglaise)

    Recherche
    Shakespeare Institute - University of Birmingham (R.-U.)

    Associations, Sociétés
    Shakespeare Society of America
    Shakespeare Oxford Society ("The purpose of the Society is to document and establish Edward de Vere, 17th Earl of Oxford (1550-1604), as the universally recognized author of the works of William Shakespeare.")

    Bibliothèques, Archives
    Touchstone : Co-operation and Partnership among UK Shakespeare Collections (British Library)
    Shakespeare Institute Library (R.-U.)
    Folger Shakespeare Library (Washington, É.-U.)
    Furness Shakespeare Library (University of Virginia, É.-U.)

    Théâtre
    Site du Globe Theatre (R.-U.)
    Royal Shakespeare Company (R.-U.)

    Les sonnets
    Site consacré aux sonnets (Oxquarry Books)

    Lieux de mémoire
    Shakespeare Birthplace Trust (R.-U.)
    Les maisons de Shakespeare (Shakespeare Birthplace Trust)
    Stratford-upon-Avon - Shakespeare's Country
    Portail internet de Stratford-upon-Avon

    Sites éducatifs
    Surfing with the Bard: Your Shakespeare Classroom on the Internet
    Where Making Macbeth: Teaching Shakespeare to Children
    ShakespeareHigh.com
    Online Resources for Teaching Shakespeare (ERIC Digest, juillet 2002)

    Shakespeare et la religion
    Shakespeare and Religion
    Shakespeare and Religion in Reformation and Post-Reformation England. A Chronology. Detailed Chronology is from 1564-1616 (Shakespeare and Religion)

    Débat autour de l'identité de l'auteur
    The Shakespeare Mystery - who, in fact, was he ? (Frontline, PBS Online)
    Shakespearean Authorship (encyclopédie Wikipedia)
    The Shakespeare Authorship Page ("Dedicated to the Proposition that Shakespeare Wrote Shakespeare")
    Penn Leary, The Second Cryptographic Shakespeare.
    Andrew Lang, Shakespeare, Bacon, and the Great Unknown (Project Gutenberg)
    Kuno Fischer, Shakespeare und die Bacon-Mythen (Project Gutenberg) - en allem.

    Les arts et Shakespeare
    Art to Enchant: Illustrators and Shakespeare: une exposition virtuelle des Special Collections de la Washington University (Saint-Louis, Missouri, É.-U.)

    Répertoires de liens
    Hyperliens sur W.S. proposés par le Shakespeare Institute

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.