• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Val d'Or

    Description

    Située dans la région administrative de l'Abitibi-Témiscamingue.

    L'agglomération Val-d'Or compte au delà de 1300 entreprises employant quelques 14000 travailleurs et travailleuses. Les mines et la forêt sont à l'origine d'un parc industriel moderne regroupant au delà de 130 entreprises. Aujourd'hui, Val-d'Or est passée à l'ère de la technologie et de la 2e et 3e transformation. Toujours supportés par nos leaders forestiers que sont Domtar, Uniboard, Unires et Norbord et nos prestigieuses compagnies minières qui gèrent 10 mines dans la région immédiate de Val-d'Or, le parc industriel compte maintenant des industriels de pointe et de jeunes PME manufacturant de nouveaux produits.

    En prime, Val-d'Or dispose des ressources forestières de qualité qui ne demandent qu'à être transformées; "Avis aux industriels forestiers".

    Val-d'Or est à la ligne de départ de la mondialisation, au même titre que les autres régions. Son secteur commercial n'est pas en reste. Dynamique et entreprenante, Val-d'Or a su meubler ses artères commerciales et ses centres commerciaux de la majorité des grandes chaînes connues auxquelles se greffent des petits bijoux de boutiques qui font la richesse de son centre-ville. Et que dire de la restauration dont la réputation n'est plus à faire.

    Source: ville de Val d'Or

    Une économie diversifiée

    Aux secteurs miniers et forestiers qui ont marqué sa naissance et assuré sa croissance, Val-d'Or profite maintenant d'une économie de plus en plus diversifiée. Usinage, métallurgie, manufacturation, transformation et technologie sont aujourd'hui davantage présents. Le secteur touristique en plein essor, a su positionner Val-d'Or internationalement avec son sentier des prospecteurs meublé de la Cité de l'Or, du village minier de Bourlamaque, du musée des mines de Malartic, de son Centre de congrès auquel s'ajoutent une foule d'autres attraits, dont l'accès à la nature et à ses innombrables sentiers de motoneige et une qualité d'hébergement et de restauration hors pair. Les terres fertiles et très accessibles ouvrent la porte à une agriculture qui prend son envol et qui offre des marchés des plus intéressants.

    1. Agriculture

    La MRC de Vallée-de-l'Or dispose d'excellentes terres pour la production agricole qui n'attendent qu'à être mises ou remises en production. Leur coût est jusqu'à 10 fois inférieur à celui d'une terre comparable dans les régions de Montréal ou Québec.

    Des crédits sont aussi accessibles pour se lancer en production agricole. On estime que d'ici peu, les terres en production à travers le monde ne suffiront plus à nourrir la planète. C'est donc une opportunité en or qui s'ouvre aux actuels et futurs producteurs agricoles. La région de Val-d'Or vous l'offre.

    Forces de la région en agriculture:

    • Sols de qualité et intact (absence de maladie et de surfertilisation);
    • Climat frais, idéal pour un bon nombre de cultures;
    • Climat qui favorise une plus grande accumulation de sucres dans les plantes, ce qui rehausse la qualité et le goût;
    • La région est presqu'autosuffisante seulement dans la pomme de terre et la tomate;
    • Les investissements requis pour l'acquisition d'espaces sont environ 10 fois inférieurs à ceux du sud de la province;
    • La région compte environ 20 000 vaches de boucherie, alors qu'elle pourrait en contenir près du double.  2. Mines

      Figurant parmi les principaux centres miniers du monde, la région de Val-d'Or est la porte d'entrée du marché minier abitibien et nord-ontarien. Sa localisation et l'expertise disponible, font de Val-d'Or un point stratégique pour le développement de nouvelles entreprises désireuses d'offrir des services en région, au Québec et à travers le monde.

      Sa position stratégique repose sur différents aspects dont:

      • La présence de CANMET,
        centre de recherche spécialisé en industrie minière; La présence des principaux groupes miniers dont:
        • Siège social de Cambior
        • Placer Dome
        • Barrick Gold
        • Corporation Lithos
        • Agnico Eagle
        • Aur Ressources Tableau des activités minières en Abitibi-Témiscamingue

          La présence d'entrepreneurs miniers spécialisés;

          • La présence de firmes spécialisées dans le domaine de l'exploration, de l'exploitation, de l'analyse, de l'ingénierie, de l'environnement, etc...
          • Sa localisation au carrefour du transport régional donnant accès au Nord et à l'Ouest, constituant des zones en plein développement;
          • La présence de nombreuses entreprises expertes et présentes à l'internationnal;
          • Le secteur minier regroupe 2 900 emplois, soit 14 % de l'emploi total de la région de Val-d'Or;
          • Carte des mines de la région de l'Abitibi-Témiscamingue  3) Forêt

            La forêt régionale est caractérisée par sa diversité: érable, bouleau jaune et chêne au sud, bouleau, peuplier, faux-tremble, épinette, pin, sapin, mélèze et autres résineux au nord. La région récolte au delà de 6 millions de mètres cubes, soit le quart de la récolte de tout le Québec.

            Opportunités d'affaires exceptionnelles

            L'Abitibi-Témiscamingue et notamment la région de Val-d'Or, figure parmi les zones à forte intensité de production dans le secteur forestier. A elle seule, la région de Val-d'Or regroupe deux usines de sciage, une usine de panneaux particules et une usine de panneaux gaufrés OSB auxquelles s'ajoutent de nombreux sous-traitants dans les domaines de la fabrication, du commerce de gros et de détail et des services.

            A moins de 70 km, la région de Senneterre regroupe quatre autres entreprises, soit deux usines de sciage et rabotage, une usine de sciage (feuillus) et une usine de poteaux.

            Réputée pour la qualité de sa fibre et son expertise, la région de Val-d'Or est à mettre en oeuvre les mécanismes pour poursuivre son développement vers la 2e et 3e transformation.

             Objectif: 2e et 3e transformation

            La région est à la recherche de promoteurs dans les secteurs de la 2e et 3e transformation. Elle offre une foule d'avantages:

            - Espaces disponibles à peu de frais;

            - Abondance de produits de 1e transformation;

            - Excellente qualité de la matière première;

            - Partenariat et support de la grande entreprise locale;

            - Opportunité de développer des essences moins utilisées: bouleau, feuillus de grade inférieur, mélèze, et de devenir le leader dans le domaine;

            - Important potentiel pour de petites scieries spécialisées;

            - Une accessibilité plus grande aux résineux classés par essence (sapin, épinette, pin, mélèze)

            - Besoins de séchoirs de petite capacité pour des bois de catégories particulières

            Les opportunités sont présentes, elles ne demandent qu'à être saisies.

            4. Tourisme

            Val-d'Or est la porte d'entrée de la région, donc le point d'où s'organise les séjours. Outre la nature qui nous caractérise avec ses lacs et rivières et sa forêt regorgeant de poissons et de gibiers et rendue accessible par un réseau de pourvoiries et de sentiers pour la motoneige et les véhicules tout-terrain, la Vallée-de-l'Or offre l'interprétation du monde minier à travers la route des prospecteurs.

            Malgré un développement accéléré au cours des dernières années, les opportunités dans le secteur touristique sont encore nombreuses dans une région qui voit sa fréquentation augmenter régulièrement et qui est devenue un site recherché par les européens pour l'aventure, le plein air et la présence autochtone.

            Forces du secteur touristique: Accès à un milieu naturel riche (100 000 lacs);
            A la tête des réseaux hydrographiques du bassin du St-Laurent et du bassin de la Baie James;
            La possibilité d'excursions et d'expéditions sur l'eau, en motomarine, canot, kayak de mer, sur de très grandes distances;
            La saison de motoneige de 2 à 3 semaines supérieure à celle des Laurentides;
            La présence des nations Crie et Algonquine;
            Un réseau de pourvoiries bien implantées;
            La proximité de la réserve faunique La Vérendrye; 5. Manufacturier

            La région de Val-d'Or s'est donnée comme objectif d'accélérer le développement de ce secteur, notamment là où elle a déjà une bonne tradition; mine et forêt. Elle dispose à cette fin de banques d'opportunités d'affaires. Des études réalisées en 1991 et 1993 ont identifié des opportunités en ce sens. Nous assistons aussi à la naissance de nouvelles entreprises manufacturières dans des secteurs moins traditionnels. Ces entreprises se caractérisent plutôt par leur spécificité, s'adressant à des niches très bien identifiées que par leur dimension.

            Forces du secteur manufacturier:

            La disponibilité de matière première en quantité et en qualité dans le domaine forestier pour la 2e et 3e transformation;

            Le partenariat de la grande industrie (fournisseur, expertise, approvisionnement, marché);

            La présence d'une grande expertise dans la région (forêt et mine) favorisant le réseautage et l'exportation;

            Le dynamisme et l'ouverture d'esprit des industriels et des décideurs régionaux.

            6. Commerce et services

            Val-d'Or a su meubler ses artères commerciales et ses centres commerciaux de la majorité des grandes chaînes connues auxquelles se greffent de petits bijoux de boutique qui font la richesse de son centre ville. Et que dire de la restauration dont la réputation n'est plus à faire.

            7. Place aux inventeurs

            Le milieu valdorien est préoccupé par l'innovation et l'invention. La tenue des deux premières éditions du salon des inventeurs et "patenteux" qui ont regroupé près de 50 inventeurs et attiré près de 20 000 personnes, en témoigne bien.

            La région travaille actuellement à la mise sur pied d'un regroupement d'inventeurs, à la création d'un fonds de recherche et développement pour assister les inventeurs dans l'évaluation et la mise au point de leur produit et sur le développement d'une culture ou de l'éveil à l'esprit inventif en région.

    Source : ville de Val d'Or

    Portrait statistique de la ville

    Les principales entreprises
    Accessibilité et transport

    Histoire

    Histoire
    Un peu d'histoire...

    Au début du siècle, des arpenteurs et des géologues, guidés par des Amérindiens, découvrent les richesses du sous-sol abitibien. Attirés par la fièvre de l'or, de nombreux prospecteurs arrivent par train de l'Ontario et des États-Unis. Ils s'installent dans des tentes ou construisent des cabanes de bois rond, et partent à la recherche de gisements prometteurs.

    En 1935, on retrouve déjà 5 mines en opération dans la région de Val-d'Or, qui compte alors près de 5000 habitants. Des immigrants de toutes origines : Irlandais, Allemands, Polonais, Ukrainiens, Finlandais et Italiens fuient leurs pays menacés par la Deuxième Guerre mondiale pour trouver en Abitibi un emploi et une nouvelle terre d'accueil. Ils seront bientôt rejoints par les habitants du sud de la province qui quittent les grands centres, chassés par la crise économique. Mineurs, défricheurs ou commerçants, ces pionniers seront la pierre angulaire de notre développement. En 1937, Val d'Or obtient sa charte de municipalité de ville ; on dénombre alors 7000 résidents.

    En quelques décennies, la ville croît de façon exceptionnelle ; mais le début des années 70 marque le déclin du marché aurifère. Malgré la fermeture de plusieurs mines, Val-d'Or poursuit son expansion grâce au nouvel essor de l'industrie forestière. L'implantation d'un Parc industriel, où se fixent des entreprises majeures, compense en partie les pertes d'emploi. Dès lors, profitant de sa position stratégique sur la route qui mène à la Baie James, Val-d'Or diversifie ses activités économiques et se développe comme centre de services.

    De nombreuses institutions autochtones ont participé à cette reprise économique en établissant leurs quartiers généraux à Val-d'Or. Ce voisinage a porté de nombreux fruits, contribuant entre autres à tisser entre blancs et autochtones des liens privilégiés qui perdurent malgré la relocalisation de ces institutions dans leurs lieux d'appartenance respectifs.

    Aujourd'hui, les 8 mines en opération à Val-d'Or s'ajoutent aux 112 entreprises établies dans le Parc industriel. Les mines et les forêts demeurent les piliers de l'économie locale, mais les secteurs de l'industrie lourde, de la transformation et des services poursuivent leur développement, s'attaquant même avec succès aux marchés internationaux.

    C'est à force de détermination et d'énergie que Vald'Or a grandi et s'est dotée de tous les services et infrastructures qui en font aujourd'hui une destination de choix, tant pour ses attraits touristiques et socioculturels que pour cette qualité de vie tant recherchée. Venez constater par vous-même: l'accueil, c'est notre talent naturel!

    Source : ville d'Amos

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.