• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Timor oriental

    Description

    Auteur de la version numérique: António Martins, 21 déc. 1999 -  Site FOTW Flags Of The World: http://www.fotw.ca/flags/ Pays d'Asie du Sud-Est, qui vient d'accéder à l'indépendance (20 mai 2002) après avoir rattaché de force, depuis 1975, à l'Indonésie.
    "L'île de Timor, qui s'étend sur 32 000 km² - soit à peu près la superficie de la Hollande - est située à environ 500 kilomètres de la côte nord de l'Australie. Contrairement à la plupart des autres îles de la région, Timor n'est pas d'origine volcanique mais de formation géologique. Selon la tradition religieuse animiste, il s'agirait en fait d'un monstrueux crocodile qui, se dirigeant vers le sud, émergea peu à peu des eaux, pour se transformer finalement en île. Cette légende constitue l'argument poétique que l'on donne habituellement comme explication à l'orientation un peu curieuse de l'île et à sa position tampon entre les monde malais et australien.

    La division de l'île en deux entités - le Timor oriental et le Timor occidental - s'explique par l'histoire coloniale. Les navigateurs portugais sont arrivés dans les mers chaudes d'Asie - et tout particulièrement à Timor - au XVIe siècle; l'installation des premiers prêtres dominicains portugais a marqué profondément l'évolution culturelle et religieuse de cette île. L'arrivée des Hollandais à Kupang - dans la zone ouest - en 1613 obligea les Portugais à se replier dans le nord et l'est de l'île. Un partage définitif du territoire fut réalisé en 1859, après des années de combats intermittents, et il se concrétisa dans un traité signé en 1904 par le Portugal et la Hollande. Puis, alors que le Timor hollandais occidental devenait partie intégrante de l'Indonésie le 17 août 1945, une fois obtenue la reddition du Japon qui avait envahi et occupé en 1942 les Indes orientales hollandaises, le Timor oriental (1) pour sa part continua à être administré de très loin par le Portugal, jusqu'en 1975, année de son invasion par l'Indonésie.

    Le relief de Timor Est est très escarpé et ne compte pas moins de dix sommets dépassant les 1 500 mètres d'altitude. Ce caractère accidenté a une extrême importance car il permet de comprendre les difficultés rencontrées d'abord par les Portugais, puis par les Indonésiens, pour venir à bout de la résistance timoraise.

    Ainsi, comme on le voit, le Timor fut très tôt fut le jouet des appétits ou de l'indifférence des grandes puissances européennes et de celles de la région."

    Assemblée nationale française. Commission des Affaires étrangères. Rapport d'information sur la mission effectuée par une délégation de la Commission au Timor oriental. Enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 31 mai 2000. Rapporteurs: Pierre Brana et Roland Blum.

    Crédit : CIA - The World Factbook

    Voir aussi cette carte interactive (Radio Australia)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Raccourcis
    Actualités: Yahoo! News
    Site du nouveau gouvernement du Timor oriental
    Administration transitoire des Nations Unies au Timor oriental (ATNUTO)
    Mission des Nations Unies au Timor oriental (MINUTO)
    Compte à rebours pour l'indépendance du Timor oriental (dossier d'actualité, Centre de nouvelles des Nations Unies)
    East Timor: Celebrate the Birth of a Nation (east timor.com)
    Présentation générale du pays: Country Profile (BBC News)
    East Timor Press (presse indépendante)
    International Federation for East Timor
    East Timor Action Network US
    Groupes de solidarité dans différents pays
    Répertoire de liens: intéressant collection de liens sur Timor Today (n'est plus mis à jour)
    Conseils à l'intention des visiteurs: Min. des Aff. étrang. et du Comm. intern., Can.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.