• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Mère Teresa

    Sur le plateau de Régis Burnet : le Père Brian Kolodiejchuk, missionnaire de la Charité et postulateur de la cause en canonisation de Mère Teresa, et Jean-François Bouthors, éditeur des « Ecrits intimes de « la Sainte de Calcutta » ». Une « Foi prise au mot » inédite entièrement consacrée à celle qui voulait « allumer la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres ».Emission du 6 avril 2008.

    « Petite de stature, avec une foi solide comme le roc, Mère Teresa de Calcutta, se vit confier la mission de proclamer la soif infinie de l’amour de Dieu pour l’humanité, en particulier pour les plus pauvres des pauvres, "Dieu aime toujours le monde et Il nous envoie, vous et moi, pour être son amour et sa compassion auprès des pauvres." C’était une âme remplie de la lumière du Christ, brûlante d’amour pour lui et consumée d’un seul désir : "apaiser sa soif d’amour et des âmes."»

    Elle avait choisi son nom en souvenir de Thérèse d'Avila et de Thérèse de Lisieux. Et elle avait puisé son inspiration aux mêmes sources mystérieuses de l'amour du Christ. Elle fait partie de ces quelques fous (aux yeux du monde, dirait Paul de Tarse), les François d'Assise, Élisabeth de Hongrie, Vincent de Paul qui ont pris les conseils évangéliques au pied de la lettre: « Tout ce que vous ferez au moindre de ces petits, c'est à moi que vous le ferez. »


    Comme elles, autre trait qui la rend encore plus proche de tous ceux qui sont dans l'obscurité, Mère Teresa après l'illumination de sa vocation connaîtra cette nuit obscure qu'a décrite Jean de la Croix , l'envers de la lumière mais non sa négation.

    « ...il y avait un autre côté héroïque de cette grande femme qui fut révélé seulement après sa mort. Cachée aux yeux de tous, cachée même à ses plus proches, sa vie intérieure fut marquée par l’expérience d’un sentiment profond, douloureux et constant d’être séparée de Dieu, même rejetée par lui, accompagné d’un désir toujours croissant de son amour. Elle appela son expérience intérieure, "l’obscurité". La " nuit douloureuse " de son âme qui débuta à peu près au moment où elle commençait son travail pour les pauvres et qui continua jusqu’à la fin de sa vie, conduisit Mère Teresa à une union toujours plus profonde avec Dieu. A travers cette obscurité, elle participa mystiquement à la soif de Jésus dans son désir d’amour douloureux et ardent, et elle partagea la désolation intérieure des pauvres. »

    Oeuvres

    La joie du don, Préface de Malcolm Muggeridge (qui a fait connaître Mère Teresa et son oeuvre),
    Seuil, Paris, 1975.

    L'amour, un fruit toujours de saison, Méditations tirées de réflexions de Mère Teresa,
    Trad. de l'anglais par Ivan Steenhout, Éditions du Roseau, Montréal.

    Nous serons jugés sur l'amour,Textes de Mère Teresa recueillis et présentés
    par José-Luis Gonzales-Balado, Trad. de l'espagnol par Jacqueline Dumont
    Éditions Paulines, Montréal.

    Le chemin de croix, Mère Teresa de Calcutta, Frère Roger de Taizé,
    Éditions du Centurion, Paris.

    Documentation


    Amour sans frontière, Mère Teresa de Calcutta, Georges Gorrée et Jean Barbier, Préface de Mgr Jean Rodhain,
    Éditions du Centurion, Paris.

    Tout pour Jésus, Christian Daleau, Téqui, Paris.

    Une vie, Mère Teresa,Lush Gjergji, Éditions du Cerf, Paris
    Éditions Paulines, Montréal.

    Petite vie de Mère Teresa, Guillemette De La Borie
    Éditeur Desclée de Brouwer, Paris

    Mère Teresa, une vie où la charité demeure, Christian Feldmann.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-03-19
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Naissance
    27 août 1910, Skopje, Yougoslavie
    Déces
    5 septembre 1997
    Documents Associés
    Hélène Laberge
    Mère Teresa, Vide, Lumière, Joie, Pauvreté
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.