• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Portugal

    Description

    "Le Portugal occupe les trois quarts de la façade occidentale de la péninsule Ibérique et est limité au nord et à l’est par l’Espagne. Il comprend aussi deux archipels situés à environ mille kilomètres du continent: les Açores et les îles Madère.

    Le nord du Portugal est essentiellement montagneux et entaillé par de nombreuses vallées. C’est une région très pluvieuse aux températures assez fraîches dans les hauteurs. La vallée du Douro est célèbre pour son raisin dont on produit un très bon porto.

    Au sud de Lisbonne, dans la province de l’Alentejo, le climat est plus chaud et plus sec. On y trouve des forêts de chênes-liège, des plantations d’oliviers, des champs de blé et des élevages de moutons. La pointe sud du Portugal est occupée par la grande province de l’Algarve dont les longues plages de sable sont chères aux touristes.

    Madeira signifie "bois" en portugais. En effet, quand les Portugais découvrirent les les Madère en 1418, elles étaient couvertes d’une forêt dense et inhabitée - si ce n’est par les lézards et les oiseaux. Aujourd’hui, leur vegetation luxuriante et leurs fleurs aux couleurs chatoyantes en font une destination privilégiée des touristes. Les îles Madère comptent environ 275 000 habitants.

    Les neuf îles qui composent les Açores furent découvertes par les Portugais en 1427. Le climat y est doux, mais les gros tremblements de terre fréquents. L’archipel abrite de nombreuses espèces d’oiseaux et cette partie de l’Atlantique est très fréquentée par les cachalots. Environ 260 000 personnes habitent aux Açores."

    L'économie et le monde du travail

    "Autrefois, le travail de la femme se limitait à l’éducation des enfants et aux tâches ménagères. Aujourd’hui, la plupart des femmes travaillent à l’extérieur de la maison et participent à tous les secteurs de l’économie.

    La main-d'oeuvre syndiquée représente plus de la moitié de la population active. Les Portugais travaillent surtout dans le secteur tertiaire, dans l’industrie et dans l’agriculture.

    Le textile est la principale activité industrielle du Portugal. On produit surtout des tissus en coton. L’industrie de la chaussure, l’industrie alimentaire, la papeterie et la production d’appareils electriques occupent aussi une place importante. Le Portugal produit par ailleurs du ciment, des céramiques, des produits de liège et des engrais.

    Le Portugal est un pays riche en ressources minérales, notamment en pierre de construction que l’on trouve un peu partout dans le pays. Le marbre portugais est particulièrement prisé.

    Les principales productions agricoles du Portugal sont les céréales, les pommes de terre, les tomates, les olives, les amandes et le raisin. Mais le Portugal est surtout connu pour la qualité de son raisin et de ses vins. Aujourd’hui, tous les produits agricoles doivent être conformes aux exigences de la Communauté européenne. La plupart des fermiers sont propriétaires de leurs fermes, mais l’on trouve de grandes fermes d’État dans le sud.

    Les villages côtiers vivent essentiellement de la pêche. Le tourisme est aussi l’une des principales industries des régions côtières."

    Santé publique

    "Le système médical portugais est à deux niveaux: services privés pour ceux qui en ont les moyens, services publiques pour les autres. Depuis quelques années, le gouvernement s’efforce de réduire les inégalités. En août 1990, l’assemblée législative a fait passer une loi rendant les services de santé de base accessibles à tous. En 1993, le ministère de l’Emploi et de la Sécurité sociale a augmenté les allocations familiales, les pensions de retraite, les pensions de guerre et le salaire minimum. Congés de maternité et congés de maladie ont été octroyés la même année.

    Dans les villes, les installations médicales sont modernes et les médecins en nombre suffisant, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas dans les campagnes. Il semblerait que depuis quelques années les centres médicaux communautaires aient la faveur de la population, qui les préfère souvent aux hôpitaux."

    L'éducation

    "Au Portugal, l’école maternelle est gratuite pour tous les enfants de 3 à 6 ans, mais les places peuvent manquer. L’école est obligatoire de 6 à 15 ans. À partir de la 5e année, les élèves peuvent étudier le français ou l’anglais comme langue seconde.

    À 15 ans, un élève peut choisir de continuer ou non ses ètudes au secondaire, lequel ne dure que trois ans.

    On distingue deux types d’établissements secondaires : les lycées d’enseignement général et les lycées d’enseignement professionnel. Les élèves qui veulent apprendre un métier vont généralement dans les lycées d’enseignement professionnel ; ceux qui désirent poursuivre des études de niveau universitaire choisissent l’enseignement général.


    Le portugais est la langue d’instruction à tous les niveaux. Les programmes sont déterminés par le ministère de l’éducation. Les écoles privées, surtout les écoles catholiques, ont toujours été reconnues dans le système d’éducation. Les subventions qu’elles reçoivent dépendent du nombre d’inscriptions et du niveau des cours qu’elles offrent. L’instruction religieuse n’est autorisée que dans les écoles privées.
    Certaines écoles primaires et secondaires offrent un enseignement spécialisé pour les élèves ayant des problèmes physiques ou cognitifs.

    Il y a deux types d’établissements d’enseignement supérieur au Portugal : les universités et les instituts de technologie. Les universités portugaises peuvent être privées ou publiques. Le gouvernement portugais a également mis sur pied un programme d’éducation pour adultes."

    Langues parlées

    "Le portugais est la cinquième des langues les plus parlées au monde. En effet, plus de 200 millions de personnes parlent le portugais: non seulement au Portugal, mais au Brésil, en Angola, au Mozambique, en Guinée-Bissau, aux îles du Cap-Vert, au Sâ Tomé e Principe, à Timor et à Macao. Le portugais est décrit comme étant une langue vibrante, romantique et riche. On dit qu’il fait ressortir les émotions et qu’il est célèbre pour ses qualités lyriques. En fait, les poètes espagnols utilisent le portugais plutôt que le castillan depuis des années."

    Religions et croyances

    "La religion joue un rôle essentiel dans la vie des Portugais. Ainsi, toutes les villes ont un saint patron qui est aussi un protecteur spirituel et un mentor, et qu’elles honorent par une fête officielle. Par exemple, la Festa do Espirito Santo, ou fête du Saint-Esprit, ne se célèbre que dans les Açores ou dans les régions anciennement colonisées par les Açoréens (comme l’Equateur).

    Les Portugais sont en majorité catholiques. Il existe aussi un faible pourcentage de protestants (anglicans et baptistes) et de petites communautés musulmanes et juives dans les grandes villes (environ 15 000 Musulmans et 2000 Juifs).

    Au XIXe sieèle, les Républicains se sont rebellés contre l’Eglise, estimant que la religion était dépassée. Les églises furent vandalisées, les fêtes religieuses abolies et les relations avec le Vatican rompues.

    En 1917, l’apparition de Notre Dame de Fatima (la Vierge) à trois jeunes bergers de Fatima (dans le nord du Ribatejo) raviva la foi des Portugais. Notre Dame de Fatima serait apparue à six reprises aux bergers, le 13 de chaque mois, de mai à octobre 1917. Fatima est maintenant un lieu de pèlerinage.

    À partir de 1932, le gouvernement utilisa la religion pour contrôler le peuple. A son arrivée au pouvoir en 1934, le premier ministre Salazar accorda un statut constitutionnel spécial à l’église pour son apport historique et culturel au pays.

    Aujourd’hui, l’église catholique perd de son influence dans les grands centres urbains."

    Fêtes

    "La religion catholique occupe toujours une place importante dans la vie des Portugais. En ville comme à la campagne, les traditions catholiques - cérémonies, processions et pèlerinages - sont prises très au sérieux.

    Tout le pays fête le Vendredi saint, Pâques, la Toussaint (le 1er novembre), la fête de l’Immaculée Conception (le 8 décembre), Noël, de même que la fête de l’Assomption (le 15 août) qui honore la Vierge Marie.

    Toutes les villes fêtent également leur saint patron : par exemple, Lisbonne féte la Saint-Antoine le 13 juin, et Porto la Saint-Jean-Baptiste le 24 juin. Les Açores organisent des festivals en l’honneur de l’Espirito Santo (Saint Esprit) et du Corpus Christi (fête-Dieu). Sao Miguel a un festival du Christ des miracles. A Madère, on célèbre le festival de Notre Dame de Monte et la Saint-Sylvestre.

    Le 25 avril est le jour de la Liberté : cette fête commémore la Révolution des Ïillets de 1974, date à laquelle le pays s’est débarrassé d’un régime oppresseur. La fête du Travail est le 1er mai: c’est une fête où travailleurs et syndicalistes organisent des défilés et prononcent des discours.

    La journée du Portugal, la fête nationale, est le 10 juin. C’est la fête la plus importante après le jour de la Liberté. Elle commémore la mort du grand poète Luis de Camões (1580) qui écrivit le poème épique intitulé Os Lusiadas en hommage aux premiers habitants du pays. Ce poème parle des Portugais et de leurs conquêtes autour du monde.

    Le 5 octobre, on célèbre le jour de la République: c’est en effet le 5 octobre 1910 que la monarchie a été renversée et la république du Portugal proclamée. Le 1er décembre est la fête de la restauration de l’indépendance."

    Arts et littérature

    "Le Portugal a une longue tradition littéraire qui remonte au Moyen-Age. Les ballades, ou romanceiros, étaient des formes poétiques très populaires à l’époque.

    Le poète portugais le plus admiré est Luis de Camões (XVIe siècle), connu surtout pour son poème épique Os Lusiadas. Ses écrits racontent l’histoire de tous les rois portugais ainsi que le voyage de Vasco de Gama aux Indes. Leur importance vient en partie du fait qu’ils ont influencé l’évolution de la langue portugaise, Camões ayant utilisé de nouvelles expressions qui sont utilisées couramment aujourd’hui. L’un des plus grands poètes qui aient succédé à Camoes est Fernando Pessoa. Dans son oeuvre, ce poète (...), qui écrivait aussi en anglais, s’interroge sur la destinée du peuple portugais.

    Les chants religieux ont dominé la musique portugaise jusqu’à à la toute fin du XVIIe siècle. Au début du XVIIIe siècle, opéras, cantates et musiques de chambre devinrent populaires. Jose Antonio Carlos de Seixas est considéré comme le plus talentueux des compositeurs portugais de l’époque.

    Parmi les musiques portugaises traditionnelles, on citera le fado, musique qui rappelle le blues d’Amérique du Nord. Fado signifie "destin" en portugais. Le fado se chante avec un profond sentiment de saudade, c’est-à-dire de tristesse ou de perte. La tradition veut qu’il soit chanté par un fadista vêtu de noir et accompagné par deux hommes jouant de la guitare. Il existe aussi beaucoup de femmes fadistas célèbres. Certains fados ressemblent à des sérénades. à Lisbonne cependant, le fado est plus traditionnel et tend à traiter des combats de la vie quotidienne.

    L’architecture portugaise est très variée. Le style manuélin, style architectural et décoratif gothique, est unique: on en trouve des exemples dans les porches et les fenêtres de certains monastères. On pourra aussi observer des exemples du style Pombaline à Lisbonne et à Oeiras.

    Au Portugal, on utilise abondamment les carreaux de céramique. Lors de la reconstruction de Lisbonne après le gros tremblement de terre de 1755, on s’en servit tant pour l’intérieur que l’extérieur des habitations. Les couleurs varient, mais le blanc et le bleu tendent à dominer."

    Sports et loisirs

    "Les sports occupent une place importante dans la vie des Portugais. Le football est l’un des sports les plus populaires avec l’athlétisme et la course automobile. Les Portugais sont nombreux à suivre les emissions sportives télévisées dans des lieux publics (bars, restaurants ou magasins).

    Les terrains de golf du Portugal sont parmi les meilleurs du monde. Le gouvernement du Portugal, qui les exploite pour promouvoir l’industrie touristique, continue à investir dans leur construction.

    L’été, les Portugais profitent des agréments de leur littoral et s’adonnent aux sports nautiques. L’automne, certains vont à la chasse au sanglier, à la perdrix ou au faisan.
    Les Portugais aiment se retrouver entre amis ou en famille dans les cafés ou les discothèques. Les jeunes se rencontrent dans un café, les plus vieux dans un autre. On peut trouver des discothèques un peu partout au Portugal; habituellement, elles ouvrent à minuit et ferment au lever du jour. Les cinémas sont très abordables et ne procèdent à aucune censure. Il n’y a pas si longtemps, les films étaient interrompus par un entracte de dix minutes pour permettre aux spectateurs d’aller fumer une cigarette, mais ce n’est plus le cas.

    Les Portugais aiment assister aux corridas. Ces dernières différent cependant des corridas espagnoles ou sud-américaines, car il est illégal de tuer le taureau."

    Portugal (Projet des Profils culturels, Centre Anti-Racism, Multiculturalism and Native Issues (AMNI), Faculté de travail social, Université de Toronto, avec l'aide de Citoyenneté et Immigration Canada) (reproduction autorisée)

    Source : Portugal (Projet des Profils culturels, Centre Anti-Racism, Multiculturalism and Native Issues (AMNI), Faculté de travail social, Université de Toronto, avec l'aide de Citoyenneté et Immigration Canada) (reproduction autorisée)

    Voir aussi: CIA - The World Factbook

    Histoire

    Histoire
    Un regard sur le passé

    "Le Portugal est un des plus vieux pays d’Europe. Ses frontières furent établies en 1297 et n’ont pas changé depuis.

    Les Celtes et les Ibères furent les premiers habitants de la région, avant que celle-ci ne passe sous la domination des Romains, au IIe siècle av. J.-C., et ne prenne le nom de Lusitanie. Elle fut ensuite envahie par les Wisigoths au Ve siècle, puis par les Musulmans d’Afrique du Nord (les Maures) au tout début du VIIIe siècle.

    Au XIe siècle, les Espagnols tentèrent de reconquérir le territoire, et ce qui correspond aujourd’hui à la partie nord du Portugal devint une dépendance féodale espagnole. En 1139, Alfonso Henriques, fils du comte de Portugal, déclara le Portugal indépendant de l’Espagne. Lui et ses successeurs continuèrent à se battre contre les Maures et, en 1279, les derniers Maures étaient chassés du pays. L’influence maure est cependant toujours présente dans l’architecture portugaise.

    Les navigateurs et explorateurs portugais parcoururent le monde, dominant tout le commerce maritime des XVe et XVIe siècles. Le Portugal établit des colonies en Amérique du Sud (Brésil), en Afrique (Mozambique, Angola et Guinée), en Inde (Goa) et en Chine (Macao).

    Au XIXe siècle, la monarchie adopta une constitution et accorda l’indépendance au Brésil. En 1910, la monarchie fut renversée et la république proclamée. Après une période de troubles, le premier ministre, Antonio de Oliveira Salazar, prit la tête du gouvernement avec l’appui de l’élite et de l’Église catholique. Il abolit les partis politiques et les syndicats, et instaura la censure totale.

    Dans les années 1960, le Mouvement de Libération africain entraîna la rébellion des colonies portugaises d’Afrique: l’Angola déclara la guerre au Portugal en 1961, la Guinée en 1963, et le Mozambique en 1964. Le 25 avril 1974, des militaires anticolonialistes renversèrent le gouvernement lors d’un coup d’état que l’on appela la Révolution des Ïillets. Au cours des deux années qui suivirent, le nouveau gouvernement accorda l’indépendance aux colonies africaines. Le Portugal devint officiellement une démocratie en 1976 avec la proclamation d’une nouvelle constitution.

    Dans les années 1980, le Portugal entreprit d’améliorer son économie, son commerce et son système d’éducation. Il devint membre de la Communauté économique européenne en 1986, ce qui permit de rendre l’éducation, les soins médicaux, l’emploi et la justice sociale plus accessibles aux Portugais."

    Portugal (Projet des Profils culturels, Centre Anti-Racism, Multiculturalism and Native Issues (AMNI), Faculté de travail social, Université de Toronto, avec l'aide de Citoyenneté et Immigration Canada) (reproduction autorisée)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.