• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Mont-Blanc

    Description

    « Le Mont-Blanc, en Savoie, sur les frontières de la Suisse et de l'Italie, est le prince des Alpes, le pic majeur de la France et même de l'Europe : pour monter plus haut, il faut aller jusqu'au Caucase. Il a été gravi pour la première fois en 1786 par un pâtre du val de Chamonix, après avoir passé longtemps pour inaccessible. Aujourd'hui, des gens de tout peuple en font l'ascension, hommes, femmes, en été, même en hiver, avec quelque danger et beaucoup de peine (…). Arrivé sur une arête de 200 mètres de long, avec un mètre seulement de largeur à l'endroit le plus haut, on est au sommet de l'Europe, dans un climat d'une moyenne annuelle de - 17 degrés, à 3760 mètres au-dessus de Chamonix, bourgade à la base du mont; à 4435 mètres au-dessus du lac de Genève; à 4810 mètres au-dessus de la mer; on domine l'Océan de soixante fois la hauteur de Montmartre au-dessus du fil de la Seine. De ce premier belvédère de l'Europe, qui fut plus haut encore, mais lui aussi les siècles l'usent, on voit confusément une petite partie du globe, des Apennins aux Vosges, des névés du Tirol aux créneaux des Cévennes.

    Ce colosse de granit épanche d'admirables glaciers dominés par des ruines de montagnes inouïes, par des aiguilles terribles qu'on ne gravira jamais qu'au péril de la vie. (…) Tel est ce géant des monts d'Europe, si beau dans sa blancheur immaculée, quand, venant de Genève, on l'aperçoit tout à coup du fond de la vallée de Sallanches. » (Onésime Reclus, France, Algérie et colonies, Paris, Hachette, 1886, p. 79-82)

    Histoire

    Histoire
    Voyage au Mont Blanc, par François-René de Chateaubriand (Gallica-BNF)

    Doocumentation

    Documentation
    Poème de Shelley sur le Mont-Blanc (angl.)

    Mary Ann Browne Gray (1812-1844): Mont Blanc and Other Poems (British Women Romantic Poets Project)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.