• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Métier

    Enjeux

    Égalité des classes, inégalité des métiers
    «On peut reprocher à Platon et aux philosophes qu'il a inspirés au Moyen Age d'avoir discrédité les petits métiers en utilisant des termes politiquement incorrects pour faire voir leur infériorité par rapport aux professions libérales. Sans aller jusqu'à soutenir que les métiers sont héréditaires, il lui plaisait de penser qu'il était tout naturel que le fils du cordonnier devienne cordonnier plutôt que mathématicien. Il en résultait, dans la société qu'il dépeignait, une grande difficulté à passer d'une orbite sociale à une autre. Le fils de Périclès avait plus de chances de devenir philosophe que celui d'une sage-femme.

    Mais cette difficulté avait au moins un avantage que nous regretterons peut-être un jour prochain. N'ayant pas tous été repérés au moyen de tests objectifs et obligatoires, et n'ayant pas les moyens d'accéder à une éducation libérale, les hauts quotients devaient être nombreux parmi les potiers, les peintres et les sculpteurs. Ils le sont de moins en moins dans les pays où le principe de l'égalité des chances est appliqué efficacement. Ce qui nous place devant le paradoxe suivant: l'inégalité entre les classes favorisait une certaine égalité entre les métiers, alors que l'égalité des classes (se traduisant par l'égalité des chances) accentue l'inégalité entre les métiers. Au Moyen Âge il devait y avoir autant de hauts quotients parmi les maçons qui construisaient les cathédrales que parmi les nobles qui faisaient la guerre. Aujourd'hui, au nom de l'égalité des chances, les hauts quotients sont presque tous propulsés vers le sommet de la hiérarchie sociale.

    En quoi ce sommet consiste-t-il aujourd'hui? Selon de nombreux auteurs américains qui ont étudié cette question, Robert Reich et Christopher Lasch notamment, c'est, de plus en plus, l'aptitude à manier les symboles abstraits qui est le critère de l'ascension sociale. Nous pouvons tous constater que la sélection scolaire se fait au moyen des mathématiques et des sciences plutôt qu'au moyen des humanités comme ce fut jadis le cas.»

    JACQUES DUFRESNE, in "Métier et management", L'Agora, cahier spécial dirigié par Alain Chanlat, Groupe Humanisme et gestion, HEC, 1999, 3e édition

    Essentiel

    Selon Remy de Gourmont, le poète Joachim du Bellay "avait raison […], quand il conseillait aux écrivains de fréquenter, autant que les savants, « toutes sortes d’ouvriers et gens mécaniques, comme mariniers, fondeurs, peintres, engraveurs et autres, sçavoir leurs inventions, les noms des matières, des outils, et les termes usitez en leurs Arts et Métiers, pour en tyrer de là ces belles comparaisons et vives descriptions de toutes choses ». Les langues des métiers ont toujours été admirables; celles des sciences sont hideuses: rien ne prouve mieux que la fonction linguistique est une fonction populaire."

    Remy de Gourmont, «Notes de philologie – IV. Du Bellay grammairien»

    Documentation

    article: Les métiers de premiers arrivants [en Nouvelle-France], par Gilles Boileau
    Histoire Québec, janvier 1999, vol.4 num.2bis
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.