• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Duplessis Maurice

    Duplessis tromphe devant ses partisans

    Avocat, homme politique, 16e premier ministre du Québec. Une des figures les plus controversées de l'histoire québécoise du XXe siècle. Il est lié, dans la mémoire collective, au conservatisme et à "la grande Noirceur", période qui précéda la Révolution tranquille des années 1960.

    Source: Ville de Montréal. Gestion des documents et archives

    Biographie

    «Né à Trois-Rivières, dans la paroisse de l'Immaculée-Conception, le 20 avril 1890, fils de Nérée Le Noblet Duplessis, avocat, et de Marie-Catherine-Camille-Berthe Genest.

    Fit ses études au collège Notre-Dame à Montréal, au séminaire de Trois-Rivières et à l'université Laval à Montréal. Admis au barreau de la province de Québec le 4 septembre 1913.

    Exerça sa profession à Trois-Rivières au cabinet des avocats Duplessis et Duplessis en 1913, Duplessis et Langlois en 1914 et, plus tard, Duplessis, Langlois et Lamothe. Créé conseil en loi du roi le 30 décembre 1931. Bâtonnier du barreau de Trois-Rivières en 1937. Bâtonnier du barreau de la province de Québec en 1937 et 1938.

    Candidat conservateur défait dans Trois-Rivières en 1923. Élu député conservateur dans cette circonscription en 1927 et 1931. Choisi chef de l'Opposition par le caucus du Parti conservateur le 7 novembre 1932. Choisi chef du Parti conservateur le 4 octobre 1933 et réélu député de ce parti en 1935. Fonda l'Union nationale le 7 novembre 1935. Élu député de ce parti en 1936, 1939, 1944, 1948, 1952 et 1956. Premier ministre, président du Conseil exécutif et procureur général de la province de Québec du 26 août 1936 au 8 novembre 1939 et du 30 août 1944 au 7 septembre 1959. Ministre des Terres et Forêts du 23 février 1937 au 27 juillet 1938. Ministre de la Voirie du 7 juillet au 30 novembre 1938.

    Créé chevalier de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem. Nommé docteur honoris causa de l'université Laval, de la McGill University, de l'université de Montréal, du Bishop's College et de l'université de Caen en France.

    Décédé en fonction à Schefferville, le 7 septembre 1959, à l'âge de 69 ans et 4 mois. Inhumé à Trois-Rivières, dans le cimetière Saint-Louis, le 10 septembre 1959.

    Il était célibataire. »

    Source : Maurice Le Noblet Duplessis (Les parlementaires depuis 1792, Assemblée nationale du Québec)

    Documentation

    André Benoît, Maurice Duplessis et le duplessisme: bilan historiographique, 1959-1980, thèse à l'université de Montréal, 1983, 186 p.

    Conrad Black, Duplessis. Traduit de l'anglais par Monique Benoît. Montréal, Éditions de l'Homme, 1977, 2 vol.

    Cameron Nish, Quebec in the Duplessis Era, 1935-1959; dictatorship or democracy? Toronto, Copp and Clark, 1970, 164 p.

    Leslie Roberts, Le chef: une biographie politique de Maurice L. Duplessis. Traduit de l'anglais par Jean Paré. Montréal, Éditions du Jour, 1963, 195 p. (réédité en 1972).

    Richard Desrosiers, L'idéologie de Maurice Duplessis 1946-1955, thèse de maîtrise à l'université de Montréal, 1971, 239 p.

    Robert Rumilly, Maurice Duplessis et son temps, Montréal, Fides, 1973, 2 vol.

    Bernard Saint-Aubin, Duplessis et son époque, Montréal, La Presse, 1979, 278 p.

    Pierre Trépanier, «Duplessis parmi nous», L'Action nationale, octobre 1978, pp. 128-132.

    Jacques Hébert, Duplessis, non merci!, Éditions du Boréal, Montréal, 2000, 208 p.

    En ligne:

    Maurice Duplessis, 1890-1959 (bibliographie). Annotations de Patrick Coppens et Jeanne Ward, SDM, septembre 1999

    Alain-G. Gagnon et Michel Sarra-Bournet (dir.), Duplessis. Entre la Grande Noirceur et la société libérale, Montréal, Québec Amérique, coll. «Débats», no 1, 1997, 397 p.; compte rendu de Martin Pâquet, Revue d'histoire de l'Amérique française, vol. 52, no 4, printemps 1999

    Jean-Marc Beaudoin, La Loi du cadenas, Le Nouvelliste, 23 août 2001

    L'antiduplessisme, in Dorval Brunelle, Les trois colombes. Essai, Montréal, VLB éditeur, 1985. La présente version internet est réalisée par Roger Charland (2 octobre 2000)

    "Duplessis et la "grande noirceur". Dossier de la revue Québec Histoire (vol. 5, no 3, mars 2000) publiée par la Fédération des sociétés d'histoire du Québec. Publication ds travaux primés dans le cadre du concours François-Xavier Garneau. Au sommaire: Geneviève Massicotte, Grande noirceur et Révolution tranquille : réflexions sur quelques jalons identitaires
    Roxanne Guévin, Le cinéma québécois à l’ombre de Duplessis
    Martine Poulain, L’art à l’époque de la «grande noirceur»: le refus global
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-03-07
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Québec; Canada
    Naissance
    20 / 04 / 1890, Trois-Rivières, Qc
    Déces
    07 / 09 / 1959
    Documents Associés
    Stéphane Stapinsky
    histoire québécoise, duplessisme, grande noirceur, révolution tranquille, politique, mémoire collective
    Jacques Lamarche
    Politique québécoise
    Pierre Trépanier
    Maurice Duplessis, histoire du Québec, historiographie, critique historique, Révolution tranquille, connaissance, passé
    Raccourcis
    Notice biographique (notices biographiques des parlementaires, Assemblée nationale du Québec)
    Brève biographie (Commission de la capitale nationale, Québec) - voir aussi cette brochure plus complète (format PDF)
    Notice de l'Encyclopédie canadienne
    Maurice Duplessis (Vigile)
    L'héritage de Duplessis (site personnel)
    Maurice Duplessis: un ultramontain en démocratie (texte écrit d'un point de vue traditionaliste et catholique qui comporte d'utiles informations)
    Le 17 août 1936: Maurice Duplessis s'empare du pouvoir (documentaire, "Les 30 journées qui ont fait le Québec")
    Le monument Duplessis (Assemblée nationale du Québec)
    Pont Maurice-Duplessis, Rousseau, Abitibi-Témiscamingue (Min. des Transports, Qc)

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.