• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Suzor-Coté Marc-Aurèle de Foy

    Biographie

    «On retrouve aisément l'emprise de l'impressionnisme français dans nombre de toiles de Suzor-Coté; après avoir pratiqué le pointillisme d'un Monet ou d'un Pissarro, le maître en arrive toutefois à la pratique d'une technique qui lui est particulière: les tons, sans perdre de leur transparence, se fondent en une matière grasse et onctueuse que l'artiste étend au couteau sans laisser de salissures. Ainsi, dans Coucher de soleil (Musée d'art de Joliette), les bleus tournent tantôt au vert, tantôt au mauve; le vallon s'anime des lueurs chaudes que laisse traîner le soleil qui se perd dans les nuages de la nuit. Le métier a résorbé les recettes d'écoles, la manière est devenue un style! Que Suzor-Coté fût de son temps n'enlève rien à l'actualité de son message.»
    Wilfrid Corbeil, c.s.v., article "Suzor-Coté" dans le catalogue (1971) du Musée d'art de Joliette.

    Oeuvres


    Peintures
    Nature morte aux marguerites, 1897 (Musée des beaux-arts de Montréal)
    Nature morte aux fruits, 1897 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Pastourelle: vallon Goujard (Seine-et-Oise), 1898 (Musée des beaux-arts de Montréal)
    L'amateur, 1899 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Nature morte aux oignons, 1902 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Bretonnes à l'église, 1902 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Le retour des champs, 1903 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Le coureur de bois, 1903 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Port-Blanc en Bretagne, 1906 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Sir Wilfrid Laurier, 1909, Fonds Canadiana
    Habitations sur la colline, 1909 (Musée des beaux-arts du Canada)
    La moisson, 1912 (Musée des beaux-arts de Montréal)
    Jeunesse et soleil, 1913 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Harmonie du soir, 1917 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Le dégel sur la rivière Nicolet, 1925 (Musée du Québec)
    Soleil couchant, 1922 (Musée de la civilisation du Québec)
    Bécasse, Musée Laurier (cliquer ici pour voir l'image en grand format)

    Dessins
    La violoniste (non daté), (Musée d'art de Joliette)
    Tempête, (Collection d'oeuvres d'art, Université de Montréal)
    Étude pour l'«Harmonie du soir», 1912 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Étude de nu (pastel), 1923 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Le vieux fumeur, 1926 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Les gémissements du vent, 1927 (Musée des beaux-arts du Canada)

    Sculptures
    Le vieux pionnier canadien, 1912 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Le portageur, 1922, Musée des beaux-arts du Canada)
    Glaneuse, vers 1924 (Musée des beaux-arts de Montréal)
    Femmes de Caughnawaga, 1924 (Musée du Québec)
    Le faucheur, (Musée des beaux-arts de Montréal)
    Le halage du bois, 1924 (Musée des beaux-arts du Canada)
    Maria Chapdelaine, 1925 (Musée des beaux-arts du Canada)

    Collections
    Collection Suzor-Coté du Musée de la civilisation de Québec.
    Scultpures de Suzor-Coté sur le site "Canadian sculpture: Coming of Age", Université Concordia

    Documentation

    Articles
    Suzor-Coté, le moderne qui s'ignore, David Cantin, Le Devoir, 12 octobre 2002
    Suzor-Coté sort de l'ombre: entretien avec l'historien Laurier Lacroix, commissaire de l'exposition "Suzor-Coté, 1869-1937: lumière et matière". Propos recueillis par Céline Séguin, UQÀM, section Médias et internet. Extrait: «Dans ses paysages, il n'y a rien à voir, sinon la peinture elle-même. L'anecdote est absente. Bien sûr, c'est son coin de pays, magnifié par la couleur, mais ce pourrait être n'importe quel endroit enneigé. Ce qu'il dépeint, ce sont des effets de lumière, des ombres dansant sur la neige, presque du vide. Il est intéressé par cette abstraction.» Laurier Lacroix. Documentaires
    Suzor-Coté, produit par André Gladu, Office national du film du Canada, 2001.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Québec
    Naissance
    1869, Arthabaska
    Déces
    1937
    Raccourcis

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.