• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    Impression du texte

    Mousseau Joseph-Alfred

    Biographie

    «Né dans la paroisse Sainte-Geneviève-de-Berthier, le 17 juillet 1837, fils de Louis Mousseau, cultivateur, et de Sophie Duteau, dit Grandpré.

    Étudia à l'académie de Berthier et poursuivit ses études de droit auprès de Louis-Auguste Olivier, Thomas Kennedy Ramsay, L. Thomas Drummond et Louis Bélanger. Admis au barreau du Bas-Canada le 2 avril 1860. Créé conseil en loi de la reine le 28 février 1873.

    Exerça sa profession à Montréal dans le cabinet Mousseau, Chapleau et Archambault devenu plus tard Mousseau et Archambault. En 1862 et 1863, il fut propriétaire du journal le Colonisateur avec Ludger Labelle, Joseph-Adolphe Chapleau, Laurent-Olivier David, Joseph Ricard, L.-W. Tessier et Louis-Wilfrid Sicotte. Fonda en 1870, avec George E. Desbarats et Laurent-Olivier David, l'hebdomadaire l'Opinion publique.

    Élu député conservateur à la Chambre des communes dans Bagot en 1874. Réélu en 1878. Son siège devint vacant lors de sa nomination au Conseil privé et se il fit réélire sans opposition à l'élection partielle du 20 novembre 1880. Président du Conseil privé dans le cabinet J.A. Macdonald du 8 novembre 1880 au 19 mai 1881. Nommé secrétaire d'État dans le cabinet J.A. Macdonald le 20 mai 1881. Réélu sans opposition en 1882, mais démissionna le 28 juillet de la même année. Élu député conservateur à l'Assemblée législative dans Jacques-Cartier à l'élection partielle du 26 août 1882. Cette élection fut annulée le 7 mai 1883. Réélu à l'élection partielle du 26 septembre 1883. Premier ministre, président du Conseil exécutif et procureur général de la province de Québec du 31 juillet 1882 au 23 janvier 1884.

    Son siège devint vacant lorsqu'il fut nommé juge à la Cour supérieure du district de Rimouski, le 22 janvier 1884.

    Auteur de: Lecture publique [...], Cardinal et Duquet victimes de 1837-1838, prononcée lors du 2e anniversaire de la fondation de l'Institut canadien-français, le 16 mai 1860 (1860) et Contre-poison: la Confédération, c'est le salut du Bas-Canada; il faut se méfier des ennemis de la Confédération (1867).

    Décédé à Montréal, le 30 mars 1886, à l'âge de 48 ans et 8 mois. Inhumé dans le cimetière de Notre-Dame-des-Neiges le 2 avril 1886.

    Avait épousé dans sa paroisse natale, le 20 août 1862, Hersélie Desrosiers, fille de Léopold Desrosiers, notaire, et de Louise Douaire Bondy.

    Petit-fils d'Alexis Mousseau. Frère de Joseph-Octave Mousseau, député à la Chambre des communes en 1891. Neveu de Pierre-Eustache Dostaler. Oncle et beau-père de Joseph-Octave Mousseau. Cousin d'Omer Dostaler

    Source : Joseph-Alfred Mousseau (Les parlementaires depuis 1792, Assemblée nationale du Québec)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Québec; Canada
    Naissance
    18 / 07 / 1838, Berthierville, Qc
    Déces
    30 / 03 / 1886
    Documents Associés
    Raccourcis
    Article substantiel du Dictionnaire biographique du Canada (auteur : Andrée Désilets)
    Brève biographie (Commission de la capitale nationale, Québec)

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.