• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    James Henry

    Écrivain américain.

    Henry James (1843-1916). Date du cliché : 30 mars 1910. Auteur : Bain News Service.

    Source : George Grantham Bain collection,U.S. Library of Congress. Provenance en ligne : Wikimedia Commons

    Biographie

    "Henry James a dit un jour que l’art, notamment l’art littéraire, est «l’essentiel de la vie, son intérêt, son importance». Ses romans et ses critiques sont les plus raffinés, les plus perspicaces et les plus difficiles de son temps. Il est, avec Mark Twain, le plus grand romancier américain de la seconde moitié du XIXe siècle.

    Il est connu pour sa «thématique internationale» – c’est-à-dire les rapports complexes entre Américains naïfs et Européens cosmopolites. Ce que son biographe Leon Edel appelle sa première phase, dite «internationale», englobe des œuvres telles que Transatlantic Sketches (1875), L’Américain (1877), Daisy Miller (1879) et le chef-d’œuvre Portrait de femme (1881). Dans L’Américain, par exemple, Christopher Newman, industriel millionnaire, arrivé par son seul mérite, intelligent et idéaliste, mais naïf, part pour l’Europe afin d’y chercher femme. Lorsque la famille de la jeune fille le repousse parce qu’il n’a pas d’origines aristocratiques, il a l’occasion de se venger; il renonce pourtant, apportant ainsi la démonstration de sa supériorité morale.

    La deuxième période de James fut expérimentale. Il traita de nouveaux sujets – le féminisme et la réforme sociale dans Les Bostoniens (1886), et l’intrigue politique dans La Princesse Casamassima (1885). Il s’essaya également au théâtre, mais subit un four embarrassant, car son Guy Domville (1895) fut sifflé dès le soir de la première.

    Dans sa troisième phase, la plus importante, James revint aux sujets internationaux, qu’il traita avec plus de raffinement et de pénétration psychologique. Les romans si complexes, quasi mythiques, que sont Les Ailes de la colombe (1902), Les Ambassadeurs (1903) et La Coupe d’or (1904) marquent cette grande époque. Si le principal thème de l’œuvre de Mark Twain porte sur l’apparence et la réalité, la préoccupation constante de James est la perception. Chez lui, la conscience de soi et la perception nette des autres peuvent seules engendrer la sagesse et l’amour dans l’abnégation. Avec le temps, ses romans deviennent plus psychologiques. Dans ses dernières œuvres, les événements qui comptent sont souvent des instants d’illumination intense qui révèlent aux personnages leur aveuglement passé. Ainsi, dans Les Ambassadeurs, l’idéaliste Lambert Strether, découvre une histoire d’amour restée secrète et prend conscience d'une complexité nouvelle dans sa vie intérieure. Sa morale droite et rigide s'humanise et s'élargit, tandis qu'il se découvre la capacité d'accepter ceux qui ont péché."

    Source : Katharyn VanSpanckeren, Esquisse de la littérature américaine, p. 52-53. Publié par l'Agence d'information des Etats-Unis (document du domaine public)

    Oeuvres

    En langue anglaise

    Complete On-Line Works (Henry James Scholar's Guide to Web Sites)

    The Altar of the Dead (Project Gutenberg)
    The Ambassadors: Henry James Scholar's Guide to Web Sites, Project Gutenberg
    The American (English Server)
    The American. Troisième edition. Boston, J. R. Osgood, 1877, 473 p. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)
    The Aspern Papers: Project Gutenberg, Bibliomania
    The Awkward Age (édition de Londres, 1899) - site de Adrian Dover, University of Birmingham
    The Beast in the Jungle: Henry James Scholar's Guide to Web Sites, Project Gutenberg
    The Bostonians (Henry James Scholar's Guide to Web Sites)
    A Bundle of Letters (Project Gutenberg)
    Confidence (University of Virginia)
    The Coxon Fund (Project Gutenberg)
    Daisy Miller (édition publiée dans les années1870): Eldritch Press, Project Gutenberg
    Daisy Miller (édition de New York, 1909) (Henry James Scholar's Guide to Web Sites) The Death of the Lion (Project Gutenberg)
    The Diary of a Man of Fifty (Project Gutenberg)
    Eugene Pickering (Project Gutenberg)
    The Europeans (Henry James Scholar's Guide to Web Sites)
    The Figure in the Carpet (Project Gutenberg)
    The Finer Grain (site de Adrian Dover, University of Birmingham)
    Gabrielle de Bergerac (Henry James Scholar's Guide to Web Sites)
    Glasses (Project Gutenberg)
    The Golden Bowl: Henry James Scholar's Guide to Web Sites, Project Gutenberg
    Hawthorne (Eldritch Press)
    In the Cage: Henry James Scholar's Guide to Web Sites, Project Gutenberg
    An International Episode (Project Gutenberg)
    Italian Hours (Project Gutenberg)
    The Ivory Tower (basée sur l'édition posthume de 1917) - (site de Adrian Dover, University of Birmingham)
    The Jolly Corner: Gaslight - English Department, Mount Royal College, Alberta, Can.; Project Gutenberg
    The Lesson of the Master (Project Gutenberg)
    A Little Tour in France (Project Gutenberg)
    A little tour in France. With ninety-four illustrations by Joseph Pennell. London, W. Heinemann, 1900, XVI-270 p.-[1] f. de front. (Bibliothèque nationale de France, Gallica – mode image, format PDF)
    The Madonna of the Future (Project Gutenberg)
    The Outcry (Golden Gale)
    The Point of View (Project Gutenberg)
    The Portrait of a Lady Henry James Scholar's Guide to Web Sites, Bartleby
    The Real Thing, and Other Stories (Project Gutenberg)
    The Reverberator (Henry James Scholar's Guide to Web Sites)
    Roderick Hudson (Project Gutenberg)
    The Sacred Fount (Henry James Scholar's Guide to Web Sites)
    The Spoils of Poynton (site de Adrian Dover, University of Birmingham)
    The Tragic Muse (site de Adrian Dover, University of Birmingham)
    The Turn of the Screw: Project Gutenberg, Bibliomania
    Washington Square: Henry James Scholar's Guide to Web Sites, Project Gutenberg
    Watch and Ward (Henry James Scholar's Guide to Web Sites)
    What Maisie Knew (édition de New York, 1908) (Henry James Scholar's Guide to Web Sites)
    The Wings of the Dove (édition de New York, 1909) (Henry James Scholar's Guide to Web Sites)

    The Whole Family: A Novel by Twelve Authors (Henry James et al.) - Project Gutenberg
    Letters From America, par Rupert Brooke. Collaboration de Henry James (Project Gutenberg)

    Traductions en langue française

    L'Autel des morts. Traduction de Denyse Clairouin. La Revue de Paris, 32e année, no 21, 1er novembre 1925, p. 83-125 (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)

    Documentation


    Bovet, Marie-Anne. "Un écrivain cosmopolite, Henry James", La nouvelle revue, tome 68, 1891, p. 532-556 (Bibliothèque nationale de France, Gallica - mode image, format PDF)

    Dennis Tredy, Annick Duperray et Adrian Harding, Henry James's Europe. Heritage and Transfer, Open Book Publishers, 2011. L'ouvrage est disponible en ligne sur le site OpenEdition Books

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-07-27
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    États-Unis
    Naissance
    1843
    Déces
    1916
    Raccourcis
    Henry James Scholar's Guide to Web Sites
    An Introduction to Henry James (site de Adrian Dover, University of Birmigham)

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.