• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Mahler Gustav

    Compositeur et chef d'orchestre autrichien.



    Biographie

    « Gustave Mahler est né en Bohême, mais il a généralement vécu à Vienne, et on le considère comme un musicien viennois. Or, on n'a pas oublié que Vienne a toujours été un grand centre de civilisation et que la plupart des musiciens, au commencement du 19e siècle, devaient posséder l'apostille viennoise, faute de quoi leur « civilisation musicale » ne pouvait être ni complète, ni raffinée. Vienne partageait alors avec Paris ce titre de supériorité sur les autres grandes capitales européennes.

    Vienne n'a jamais eu une réputation d'austérité, et on disait avec raison au 19e siècle que c'était une ville de plaisir musical. C'est en effet le royaume de la valse. Et pourtant, c'est aussi le berceau de la symphonie. C'est là que Mozart, Haydn et Beethoven ont livré les batailles nécessaires. Gustave Mahler, Bruckner et Hugo Wolf y ont mené à leur tour d'autres batailles, et la culture musicale des Viennois est avec le temps devenue moins superficielle...

    Né en 1860, Mahler est mort à Vienne en 1911. C'est là qu'il a édifié son oeuvre colossal, car toutes les symphonies de Mahler sont de dimensions énormes. La plupart d'entre elles demandent même aux voix des éléments et une couleur que les instruments ne peuvent pas donner. La Huitième, notamment, est entièrement chantée.

    La Première Symphonie n'a cependant pas recours aux voix. Composée vers les années 88, elle se divise en deux grandes parties, chacune de ces parties comportant plusieurs sections. Autrement dit, c'est une symphonie en deux actes et plusieurs tableaux. Ce n'est pas une symphonie à programme, bien qu'on l'ait dans le temps baptisée Symphonie Titan, d'après un roman de Jean-Paul Richter. Et pourtant le premier acte pourrait s'intituler Jours de Jeunesse, et le second Comédie humaine. La première partie du premier acte décrit le Printemps sans fin, qui commence par le réveil de la nature, de bonne heure, le matin... La seconde partie est une sorte de Mosaïque ou Chapitre des Fleurs. La troisième partie est une sorte de scherzo qui s'intitule À pleines voiles. C'est après ce scherzo que se termine le premier acte.

    Le second acte commence par une marche funèbre inspirée d'un graveur français du 17e siècle, Jacques Callot. Mahler s'est inspiré d'un des dessins burlesques de Callot qui représente les funérailles d'un chasseur, où les animaux des forêts forment escorte en portant des drapeaux, enfin où tous les animaux font de la musique à leur façon. Ici se donne libre cours le don de Mahler pour le genre macabre-ironique, et on entend, au passage, le thème de Frère Jacques, en mode mineur. C'est une marche funèbre caricaturale et impressionnante. La quatrième partie, le finale, est d'un caractère impétueux et tonitruant, surtout lorsque les cors, et ils sont sept, prétendent dominer tout l'orchestre dans une vibrante apothéose. Enfin, entre le scherzo et la marche funèbre, entre le premier et le deuxième acte de cette énorme symphonie, Mahler voulait généralement que l'on fît une pause. Cette symphonie aussi déconcertante que grandiose, aussi décourageante que belle, vaut la peine d'être entendue. Et nous n'avons pas souvent l'occasion de l'entendre. La première audition en Amérique eut lieu à New-York en 1909, aux Concerts de la Société Philharmonique, sous la direction de l'auteur lui-même. Car Mahler était aussi grand voyageur que grand chef d'orchestre, et New-York s'est trouvé sur sa route.»

    Léo-Pol Morin, Musique, Montréal, Beauchemin, 1946.

    Oeuvres

    Édition critique des oeuvres complètes (Internationale Gustav Mahler Gessellschaft)

    Discographie de Mahler

    Documentation

    Site consacré au compositeur, avec une biographie très approfondie, en langue anglaise, de Gabriel Engel (Gustav Mahler - Song Symphonist)

    Bruckner and Mahler, par Bruno Walter (Chord and Discord, Vol II, No.2 (1940))

    Isabelle Werck, Images de l'Armée et de la Guerre dans la musique de Gustav Mahler, Revue musicale de Suisse romande, 56e année, no 1, mars 2003, p. 32-40
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-03-14
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Autriche
    Naissance
    1860, Kalischt (Bohême),
    Déces
    1911
    Documents Associés
    Romain Rolland
    musique allemande, symphonie, wagnérisme, Richard Wagner
    Raccourcis
    Biographie
    Notice biographique (Encyclopedia of Austria)
    Chronologie de sa vie (IGMG)
    Mahler à l'opéra de la cour de Vienne (IGMG)

    Mémoriaux, lieux de mémoire
    Lieux de mémoire (IGMG)

    Sites de référence
    Gustav Mahler WWW Pages (site de Jason Greshes) - propose une vaste sélection d'hyperliens

    Associations
    Internationale Gustav Mahler Gessellschaft (IGMG, en allem., page angl.)
    Gustav Mahler Society of New York

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.