• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Meir Golda

    Femme politique israélienne.

    Golda Mabovitchée est née à Kiev, en Ukraine, le 3 mai 1898. Elle a huit ans lorsque son père, petit menuisier juif, décide d'émigrer aux États-Unis. Devenue institutrice à Milwaukee, elle est déléguée à la section américaine du Congrès juif mondial puis émigre en Palestine en 1921 avec son mari, Morris Meyerson.

    Membre du kibboutz de Marhavia, elle rejoint à 26 ans l'Histadrouth (Confédération générale du travail) qu'elle représente à l'étranger, notamment aux États-Unis, de 1932 à 1934.

    Chef du département politique de l'Agence juive en 1946, elle devient le premier ambassadeur d'Israël en URSS d'août 1948 à mars 1949. Elle entre alors au gouvernement israélien comme ministre du Travail, puis des Affaires étrangères en juin 1956, poste qu'elle abandonne dix ans plus tard pour des raisons de santé.

    Après avoir assuré de 1966 à 1968 le secrétariat général du Parti socialiste "Mapai", elle accepte d'être premier ministre à la mort de Levi Eshkol en mars 1969 et le restera plus de cinq ans.

    Elle donne sa démission en avril 1974, après la Guerre du Kippour, qu'on lui a reproché d'avoir mal préparée.

    "Il n'y a qu'un homme dans mon gouverment, et c'est Golda." (David Ben Gourion)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01

    0%
    Dons reçus (2018-2019):0$
    Objectif (2018-2019): 25 000$


    Nous avons reçu près de 11 407$ lors de la campagne 2017-2018. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2018-2019, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.