• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Lichtenberg Georg Christoph

    Georg Christoph Lichtenberg (1742-1799), professeur de mathématiques et de sciences naturelles à l'Université de Göttingen, fut l'un des principaux représentants des Lumières allemandes. Moraliste de premier plan, maître de l'ironie aux côtés de Swift et de Voltaire, Lichtenberg, retiré dans son cabinet privé après ses leçons de physiques expérimentales, rédigeait des pensées dans de vieux carnets qui ne furent publiés qu'après sa mort.
    Charles Le Blanc

    Biographie

    Chronologie
    Établie par Charles Le Blanc

    1742 Naissance le premier juillet à Ober-Ramstadt (Hesse) de Georg Christoph Lichtenberg.
    1752 Lichtenberg fréquente le Pädagogium de Darmstadt jusqu'en 1761. Il y obtint une excellente formation.
    1763 Inscription à l'université de Göttingen grâce à une bourse d'excellence. Il étudie les mathématiques, l'astronomie et les sciences naturelles.
    1764 Lichtenberg entreprend la rédaction de ses pensées.
    1770 Premier voyage en Angleterre. Il est nommé professeur de mathématiques et de sciences physiques à Göttingen: «Professor Philosophiae Extraordinariae» .
    1772 Lichtenberg est chargé par le roi d'Angleterre de relever les coordonnées géographiques exactes de Hanovre, Osnabrück et Stade.
    1774 Second voyage en Angleterre.
    1776 Publication des Lettres d'Angleterre
    1777 Lichtenberg est rédacteur de l'Almanach de Goettingue Il fait la rencontre de la petite Stechard (en mai). Découverte des «Figures de Lichtenberg» .
    1778 Publication du texte De la physiognomonie: contre les physiognomonistes.
    1780 Lichtenberg fonde avec Georg Forster leGöttingsischen Magazins der Wissenschaften und Literatur. Il étudie Kant avec enthousiasme.
    1782 Mort de la petite Stechard (4 août).
    1783 Visite de Goethe. Études en aérostatique.
    1784 Publication de la nouvelle édition de son manuel de physique. Visite de Volta.
    1785 Lichtenberg projette un grand tour en Italie qui n'aura pas lieu.
    1786 Visites de Lavater et de Herschel. Lichtenberg précepteur des princes britanniques Ernst, August et Adolph.
    1789 Mariage de Lichtenberg avec Margarethe Kellner, sa domestique. Crises de dépression et d'hypocondrie.
    1790 Visite de Franz von Baader.
    1793 Lichtenberg membre de la Royal Society. Correspondance avec Goethe à propos de la théorie des couleurs.
    1794 Première livraison de l'Explication détaillée des incisions de Hogarth (1794-1799).
    1795 Lichtenberg membre de l' Académie des sciences de Saint-Pétersbourg. Correspondance avec Kant.
    1798 Lichtenberg lit avec plaisir Jean-Paul. Rédac tion du dernier Almanach.
    1799 Lichtenberg meurt à Gôttingen le 24 février.

    Oeuvres

    Miroir de l'âme, Éditions José Corti, 1997, traduction, notes et introduction de Charles Le Blanc.
    Pensées, traduit de l'allemand et préfacé par Charles Le Blanc, Rivages/poche, Petite bibliothèque, 1999.

    Documentation


    Nietzsche und Lichtenberg, par Martin Stingelin (Munich, All., 1996) (en allemand)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Allemagne
    Naissance
    1742, Darmstadt, Allemagne
    Déces
    1799
    Documents Associés
    Georg Christoph Lichtenberg
    Jean Baudrillard
    Obésité, style, pensée
    Raccourcis
    Lichtenberg par lui-même suivi d'un choix d'aphorismes.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.