• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Evolution

    Définition

    Il faut dissiper une source d'erreurs et de malentendus universellement répandue: la confusion entre l'évolution comme fait et les théories expliquant ce fait. L'évolution comme fait, c'est la certitude que la vie s'est transformée progressivement depuis les formes les plus simples jusqu'aux formes les plus complexes. Le lamarckisme et le darwinisme, par exemple, sont des hypothèses explicatives. Il arrive que le darwinisme jouit (pour combien de temps?) d'un plus grand crédit que le lamarckisme, qu'il est même devenu l'explication officielle. Ce n'est pas une raison suffisante pour confondre évolution et darwinisme. On peut très bien, même aujourd'hui, rejeter l'explication darwinienne, sans cesser d'affirmer le fait de l'évolution. On peut aussi admirer Darwin parce qu'il a contribué plus que quiconque à établir ce fait sans nécessairement étendre cette admiration aux explications qu'il a fournies.

    Enjeux

    Pour de nombreux scientifiques, c'est l'homme qui désormais doit devenir le maître de l'évolution. Notamment en créant une nouvelle espèce supérieure à l'homme, à l'aide des nouvelles technologies de la vie et de l'information. « Selon Danny Hillis, concepteur de la Connection Machine et président de Thinking machine inc., les Mind Machines constituent une nouvelle espèce : la machina sapiens qui devrait rivaliser quelque temps avec l’homo sapiens pour ensuite le dépasser. Hillis pressent le mépris qu’il inspirera à ses descendants robotiques. « Je veux, dit-il, faire une machine qui sera fière de moi. [...] Si je pouvais me fabriquer un nouveau corps qui durerait 10 000 ans, je le ferais immédiatement ! » (Cité dans NOBLE, David F., The religion of Technology, New York, Knopf, 1997.)

    Edward Fredkin déclare de son côté que « l’intelligence artificielle est la prochaine étape de l’évolution. Le premier grand événement, poursuit-il, a été la création de l’univers lui-même, le second, la création de la vie, et le troisième, la création de l’intelligence artificielle. (cité par Janice G. Raymond in Women as Wombs, San Francisco, Harper 1993 )

    Essentiel

    La notion d'évolution a pris une importance telle qu'elle s'est substituée à l'idée de bien et de mal. Le mal c'est désormais, pour la majorité des gens, ce qui se trouve au bas de l'échelle de l'évolution; le bien c'est ce qui se trouve au sommet.

    Parce qu'elle a de tels prolongements dans l'ordre moral, la théorie de l'évolution est donc plus qu'un quelconque chapitre de l'histoire des sciences de la vie. Substituer l'idée d'évolution à l'idée de bien ou de mal équivaut à soutenir que l'évolution des espèces végétales et animales se prolonge par l'évolution de l'espèce humaine. En est-il bien ici? Connaissons-nous assez bien les mécanismes de l'une et de l'autre de ces évolutions pour pouvoir les comparer?

    Documentation

    Lamarck prend sa revanche sur Darwin
    Une étude parue dans le European Journal of Human Genetics tendrait à démontrer que l'environnement peut avoir une influence directe sur les gènes transmis d'une génération à une autre. L'évolutionnisme de Lamarck prend soudain toute sa pertinence.
    Le Monde, 27 décembre 2002



    Textes en lignes
    Charles Darwin:
    L'origine des espèces (ABU)
    The Origin of Species
    The Origin of Species - 6th Edition
    The Descent of Man

    Thomas Huxley, Lectures on Evolution (1876)

    John Langdon Brooks, Just Before the Origin: Alfred Russel Wallace’s Theory of Evolution, Columbia University Press, 1984. Vous pouvez en faire la lecture en mode image sur le site iUniverse.com

    Ian Tattersall: Dans le labyrinthe de l’évolution humaine. Propos recueillis par Amy Otchet (Le Courrier de l’Unesco, décembre 2000): «Le "chasseur" de fossiles humains Ian Tattersall traque les idées reçues concernant notre arbre généalogique. Et fait resurgir des ténèbres une foule d’ancêtres inconnus, d’espèces humaines disparues.»

    La logique de l'évolution. Entretien avec Anne Dambricourt , propos recueillis par Patrice van Eersel (Nouvelles Clés)

    The Origins of Evolutionary Theory, troisième partie de ... And Still We Evolve. A Handbook for the Early History of Modern Science (3e édition révisée, 1999), par Ian C. Johnston, Liberal Studies Department Malaspina University College, Nanaimo, Colombie-britannique, Canada

    The Short Proof of Evolution, par Ian C. Johnston

    Sciences de la vie. Les preuves de l'évolution; Foi et science: le défi du débat sur l'évolution. Deux dossiers de France catholique, 1999. Point de vue catholique sur la question

    Raouf Ben Halima, Regard sur la théorie de l'évolution de Darwin (Oumma.com). Point de vue musulman

    Genetics and the Origin of Species (Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, vol. 94, no 15, 22 juillet 1997). Sommaire des articles en ligne.

    Documents vidéo:

    La théorie de l'évolution. Conférence de Jean Gayon. L'Université de tous les savoirs, 16 janvier 2000. Vous pouvez en faire l'écoute à l'aide de Real Video ou de Windows Media Player. Résumé: «Le but de la communication est de fournir quelques repères pour apprécier les implications des assertions, anciennes et modernes, sur le "pouvoir de la sélection". L'on rappellera d'abord la signification des déclarations de Darwin sur le "pouvoir prédominant" de la sélection, en les situant par rapport à la conception philosophique qu'il avait du statut épistémologique du principe de sélection naturelle. Dans un second temps, l'on examine deux genres de critiques récentes qui ont été adressées à l'approche darwinienne de l'évolution, et correspondant aux deux acceptions précédemment définies de l'expression "pouvoir de la sélection" . Il s'agira donc de comprendre ce que signifie la référence constante de la théorie de l'évolution au nom de Darwin depuis maintenant cent quarante années. L'identification d'un champ scientifique par un nom propre, sur une aussi longue durée, a quelque chose d'exceptionnel dans la science moderne, et demande à être éclaircie.» (Canal U).

    Origines et position de l'homme dans l'évolution: la connexion chromosomiqueConférence de Bernard Dutrillaux. L'Université de tous les savoirs, 5 janvier 2000. Vous pouvez en faire l'écoute à l'aide de Real Video ou de Windows Media Player. Résumé: «Il est possible de montrer que l'homme partage ses chromosomes, support de l'hérédité, avec l'ensemble des mammifères, et d'utiliser les différences, d'espèce à espèce, pour reconstruire leur phylogénie, c'est-à-dire leurs positions respectives dans l'arbre de l'évolution. L'étude qui sera basée sur des approches de cytogénétique classique et moléculaire, utilisant des sondes spécifiques de chromosomes humains, appliquées à une centaine de primates et une centaine de mammifères appartenant à d'autres ordres comme les carnivores, les rongeurs, les artiodactyles etc. Aujourd'hui, il n'est pas exagéré de dire que l'on connaît, de notre grand ancêtre mammalien, beaucoup mieux les chromosomes que la morphologie. Cette reconstitution d'une centaine de millions d'années d'évolution des chromosomes amène à poser des questions sur les mécanismes de la spéciation, l'origine des ordres de mammifères et celle de l'homme, l'origine de certaines pathologies, séquelles de notre propre évolution et à proposer des règles montrant que l'évolution n'est pas aléatoire.» (Canal U)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.