• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Equilibre

    Définition

    Dans son sens général l'équilibre, nous dit Littré, est «l'état d'un corps qui se tient debout sans pencher d'un côté.» Si la Tour de Pise est un sujet d'étonnement c'est parce qu'elle demeure en équilibre tout en penchant d'un côté.
    Le sens scientifique complète et précise le sens général: «état d'un corps sollicité par deux ou plusieurs forces qui s'entre-détruisent ou s'annulent sur une résistance.» L'équilibre, celui du vélo par exemple, est dit instable si un rien, le plus petit déplacement de poids, peut le détruire. Il est dit stable s'il tend à se rétablir après avoir été troublé: la table reprend sa position quand on cesse de la soulever.

    Le sens psychologique du mot est paradoxal. Quand on dit d'une personne qu'elle est équilibrée on sous-entend qu'il s'agit d'un équilibre stable, on veut dire qu'après avoir subi un stress elle revient d'elle-même à sa solide position initiale. On dit aussi de ces personnes qu'elles ont les deux pieds sur terre. Et de même qu'un corps dense et étalé en surface trouve plus facilement l'équilibre qu'un corps petit et étagé, de même une personne unidimensionnelle est plus apte (en principe du moins) à l'équilibre qu'une personne qui possède plusieurs strates, qui est étagée.

    Est-ce là vraiment une qualité enviable? L'art de se maintenir en équilibre instable est de toute évidence une qualité supérieure. Un tel art suppose des qualités propres à la vie telles la vigilance, la souplesse, la juste perception de soi et de la situation. À mesure que l'on s'élève dans cet art on se rapproche d'une qualité, l'harmonie, qui est spirituelle, tandis que l'équilibre reste au niveau de la matière et de la mécanique qui la régit.

    Enjeux

    En français, on admet l'utilisation du mot équilibre dans le sens propre au mot harmonie: juste proportion, juste mesure. N'est-ce pas regrettable? En réduisant la clarté et la netteté de chacune de ces deux idées ne nous privons-nous pas du moyen d'éveiller en nous le désir d'une plus haute vertu?

    Le mot grec armonia signifie juste proportion. Juste! Voici l'idéal au coeur de la matière. On dit aussi qu'il y a harmonie lorsque les éléments d'un ensemble sont ajustés en vue d'une fin. Dans l'équilibre, il n'y a pas d'autre fin que la stabilité, que l'annulation des forces les unes par les autres. On est bien près de la mort.

    Le premier sens du mot armonia est emboîtement, joint, jointure. La fin peut être ici la production d'un objet utile, une boîte par exemple. Même à ce degré très humble, l'harmonie est au-dessus de l'équilibre, elle suppose entre les parties une convenance qui est de l'ordre de la qualité. Il va presque de soi que le second sens du mot soit pacte, mariage. «Je suis en harmonie avec tout ce qui est harmonie en toi, ô monde! (...) Tout est fruit de ce que m'apportent tes saisons, ô nature!» Quand Marc-Aurèle exprime ainsi sa conception de la sagesse, c'est de l'harmonie avec le monde qu'il nous parle. Il utilise le verbe sunarmozw. Dans ce second sens, comme dans le troisième, juste proportion, l'idéal est présent, il y a composition verticale.

    «Au-dessus de l'équilibre,
    il y a l'harmonie.
    Au-dessus de la balance,
    il y a la lyre

    Victor Hugo, Quatre vingt-treize.

    Essentiel

    Le ballet semble fait pour illustrer les rapports entre l'équilibre et l'harmonie. La ballerine doit d'abord apprendre à passer de l'équilibre stable à l'équilibre instable: se tenir sur la pointe des pieds. Cette instabilité deviendra ensuite la base sur laquelle elle s'appuiera pour réunir formes et mouvements dans un ensemble ayant pour fin l'agrément du spectateur. Au terme de cet exercice, on voit parfois apparaître une forme hiératique qui semble fixée à jamais dans le marbre d'un temple grec et qui disparaît pourtant après quelques secondes, parce que cette merveilleuse construction repose sur un équilibre instable. Il faut revenir sur terre.

    Documentation

    Santé, équilibre, selon Alcméon de Crotone, un disciple de Pythagore. «La santé, expression corporelle de la Dikè, la justice inhérente à la nature des choses, se conserve par l'isonomie, l'équilibre des puissances organiques, l'humide et le sec, le froid et le chaud, l'amer et le doux...».

    Bien vivre avec le diabète. Équilibre glycémique.
    État d'équilibre en chimie.
    Équilibre alimentaire.
    L'équilibre du sol.

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    Référence


    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.