• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Déconstructivisme

    Définition

    En cours d'élaboration




    *******




    Mouvement de pensée philosophique, fortement influencé par la linguistique. Jacques Derrida en est le plus célèbre penseur.

    En architecture, le déconstructivisme est analysé pour la première fois en 1988 par Marc Wigley à l'occasion d'une exposition au MOMA. Sous ce nom, il rassemble les oeuvres de Frank Gehry, Daniel Libeskind, Rem Koolhaas, Peter Eisenman, Zaha Hadid, Bernard Tschumi et du collectif Coop Himmelblau.

    «La déconstruction est un "texte suspendu". Elle ne cherche pas les fondations des parties visibles de l'édifice. Elle s'attaque aux causes qui mènent de l'origine à la fin de façon linéaire, et ceci car elle considère que les deux cohabitent en permanence. Son travail consiste en une lecture de la fin vers l'origine et vice-versa. Ce mouvement de va et vient de la lecture devient une philosophie à l'œuvre, un travail d'écriture qui poursuit la lecture.

    La déconstruction est une critique non pas négative mais productive. "La déconstruction est inventive ou elle n'est pas (…) sa démarche engage une affirmation." Elle veut inventer l'impossible. »

    PIERRE GRENIER, Pourquoi déconstruire l'architecture?

    Enjeux

    L'art désengagé et la fin des idéologies
    «Les trois dernières formes décelables à l'intérieur du postmodernisme architectural sont bien plus intéressantes. En particulier parce que toutes maintiennent et assument clairement une ambition forte de créativité et d'innovation, et cela sur base d'une critique de la modernité, souvent d'ailleurs considérée comme n'ayant pas véritablement honoré ses ambitions.
    [...]
    S'il existe des éléments qui permettent de les rassembler, sans doute les trouverait-on d'une part dans leur commune critique de la raison (même si celle-ci s'opère sur des bases différentes) et, d'autre part, dans leur abandon, plus ou moins clairement assumé, de coupler l'ambition d'émancipation esthétique à un projet d'émancipation socio-politique. Un abandon qui confine parfois, comme chez R. Koolhaas, à une acceptation cynique de la réalité.
    [...]
    L'esthétique du déconstructivisme apparaît clairement comme une esthétique de la négativité. Il ne s'agit pas, contrairement au modernisme architectural, de promettre un nouveau style, une nouvelle cohérence, encore moins de s'appuyer sur un projet social ou utopique. Le constat socio-politique est bien celui de la fin des idéologies, tel que le théorisera Jean-François Lyotard. C'est pourquoi le déconstructivisme refuse l'appellation avant-gardiste. “ Even though it thraetens this most fundamental property of architectural objects, deconstructivist architecture does not constitute an avant-garde. It is not a rhetoric of the new... It exploits the weaknesses in the tradition in order to disturb rather than overthrow it. ”(M. Wigley). On retrouve l'image de la déconstruction, telle que la théorisera Derrida. Voir en particulier J. Derrida, Marges de la philosophie, Minuit, Paris, p. 162 s..
    [...]
    Le travail des déconstructivistes s'opérera ainsi autour d'une volonté de transgression systématique des codes architecturaux qui ont fait aussi bien le classicisme que le modernisme architectural: centralité, hiérarchie, fonctionnalité (on connaît ainsi les piliers ou les escaliers non fonctionnels de certaines maisons de Eisenman), symétrie, gravité... »

    Extraits de " Modernité et post-modernité en architecture " Jean-Louis GENARD, dans Réseaux, revue interdisciplinaire de philosophie morale et politique, n° 88-89-90, 2000, " Modernité et postmodernité ", p. 95-110; source en ligne

    Essentiel

    «La déconstruction fait apparaître les contradictions inhérentes à la logique de tout discours sur laquelle les écrivain fondent la cohérence (le maître-mot ou logos) de leur oeuvres.»
    Dictionnaire International des Termes Littéraires

    «Écrire un poème après Auschwitz est barbare. [...] L’art a toujours été et demeure une force de protestation de l’humain contre la pression des institutions qui représentent la domination autoritaire… La sphère esthétique est aussi nécessairement politique.»
    THEODOR ADORNO, Minima Moralia

    Documentation

    Philosophie
    Terme déconstruction (dictionnaire international des termes littéraires)
    Jacques Derrida, le penseur de la déconstruction (journal l'Humanité)

    Arts visuels
    Modernité et post-modernité en architecture, Jean-Louis GENARD, dans Réseaux, revue interdisciplinaire de philosophie morale et politique, n° 88-89-90, 2000, " Modernité et postmodernité ", p. 95-110
    Ground Zero comme laboratoire pour l'architecture juive (aROOTS.org)
    extrait: «le déconstructivisme était un mouvement radical évoquant la rupture massive dans la civilisation occidentale provoquée par l'Holocaust (sic) comme raisons pour repenser et "déconstruire" la discipline entière de l'architecture occidentale»

    Autres articles
    Le déconstructionnisme législatif, André Gavillet (domaine public.ch)
    L'hypertexte et la philosophie, Yan Claeyssen
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2014-09-21
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.