• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Cannes

    Description

    "Tandis que Nice jouissait déjà dans le siècle dernier (i.e. 18e) d’une réputation climatérique qui lui attirait des visiteurs de toutes les parties de l’Europe, son humble voisine était encore ignorée. Il en fut ainsi jusqu’en 1834, où lord Brougham traversant Cannes pour se rendre à Nice, fut frappé de la riche végétation et de l’heureuse exposition de ce territoire; après en avoir parcour les environs, il n’hésita pas à s’y faire construire un château au milieu d’un bosquet d’orangers. Son exemple trouva des imitateurs, et la réputation des Cannes s’établit.

    (…)

    Le docteur Champouillon écrivait à la même époque : « Sous le rapport de la pureté, de l’éclat du ciel et de la sécheresse de l’atmosphère, pendant la nuit, le bassin de Cannes n’a peut-être pas son pareil sur les côtes européennes de la Méditerranée. (…) »

    La topographie du pays explique cette supériorité; les montagnes de l’Esterel surtout, en opposant une barrière au mistral, constituent un des principaux avantages de cette localité.

    Ces montagnes présentent une structure et une conformation remarquables; séparées par une étroite vallée de la chaîne des Alpes, elles composent un massif de forme elliptique dont le grand diamètre se dirige du Nord au Midi; leur versant septentrional regarde les Alpes, leur versant méridional descend dans les eaux de la Méditerranée. À l’Ouest, l’Esterel limite la vallée de l’Argens et le canton de Fréjus; à l’Est, la plaine de Laval le sépare des collines de Cannes.

    Cette chaîne montagneuse couvre un espace de 300 kilomètres (20 kilomètres du Nord au Sud sur 15 kilomètres de l’Ouest à l’Est); la hauteur moyenne des sommités qui la composent est de 5 à 600 mètres; son point culminant a de plus 1300 mètres. Sa structure est granitique tandis que celle des Alpes voisines est calcaire.

    Le voyageur venant de Fréjus rencontre après avoir franchi l’Esterel, la rivière de la Siagne qui fertilise la plaine de Laval; les Alpes se dessinent au nord à une distance de 12 kilomètres; le vent qui a passé sur leurs cimes neigeuses, vient sans obstacle abaisser la température de cette plaine, en sorte que les mûriers d’un côté, les pins-pignons de l’autre et quelques oliviers sont presque les seuls arbres qui rappellent en cet endroit le climat de la Provence.

    Lorsque en suivant la grande route parallèle au rivage, on atteint les premières collines de Cannes, on trouve une tout autre végétation : les pâturages disparaissent pour faire place aux oliviers, aux orangers, aux palmiers ainsi qu’à mille autre plantes propres aux pays chauds.

    Ces collines ne laissent entre elles et la mer qu’une bande de terrain assez étroite occupée aujourd’hui, dans presque toute sa longueur, par des maisons de campagne.

    La ville de Cannes (latitude 43o – 34’, longitude 4o, 40’) est exposée en plein midi sur le bord de la Méditerranée. Le vieux quartier, nommé le Sucquet, est bâti sur le flanc du mont Chevalier. Ce mamelon, dont le sommet est occupée par l’église paroissiale, va s’inclinant au Nord, vers de verdoyantes collines qui forment le pourtour d’un vaste amphithéâtre semi-circulaire de un à trois kilomètres de rayon, au fond duquel est situé le village de Cannet; puis les collines se rapprochant encore de la mer, forment le dernier rempart de Cannes à l’Est.
    (…)

    Enfin, entre Cannes et Antibes, en face du golfe Juan, où débarqua Napoléon 1er à son retour de l’île d’Elbe, un second amphithéâtre de collines exposé au plein Midi et parfaitement abrité (…)."

    source: Théophile de Valcourt, Cannes et son climat, Paris, Germer Baillière, Libraire-Éditeur, 1866, p. 21-26
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading

    60%
    Dons reçus (2016-2017): 11 937$
    Objectif (2016-2017): 20 000$


    Nous avons reçu 18 600$ lors de la campagne 2015-2016. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2016-2017, notre objectif s'élève à 20 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.